Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Ministère de la Justice Canada


Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Tableau 8: Réponse aux comités parlementaires et aux vérifications externes


Réponse aux comités parlementaires

Comité permanent de la Sécurité publique et nationale

- Septième rapport (39e Parlement, 1ère session)

Sommaire :
Ce rapport, intitulé Droits, restrictions et sécurité : Un examen complet de la Loi antiterroriste et des questions connexes (Adopté par le Comité le 20 mars 2007; Présenté à la Chambre le 27 mars 2007), présente les observations et les recommandations du Comité sur les changements jugés nécessaires afin d’améliorer la Loi antiterroriste et les mesures législatives connexes.

Recommandations :
Soixante recommandations ont été mises de l’avant par le Comité.

Réponse :
Le gouvernement a répondu à ces recommandations. Cette réponse a été présentée à la Chambre le 18 juillet 2007 et est disponible par l’entremise des hyperliens ci-dessous.

Hyperlien (français) :
http://cmte.parl.gc.ca/cmte/CommitteePublication.aspx?COM=10804&Lang=2&SourceId=213370

Hyperlien (anglais) :
http://cmte.parl.gc.ca/cmte/CommitteePublication.aspx?COM=10804&Lang=1&SourceId=213371

Comité permanent de la Sécurité publique et nationale

- Neuvième Rapport (39e Parlement, 1ère session)

Sommaire :
Ce rapport, intitulé Projet de loi C-279, Loi modifiant la Loi sur l'identification par les empreintes génétiques (création de fichiers) (Adopté par le Comité le 26 avril 2007; Présenté à la Chambre le 30 avril 2007), énonce que le Comité donne son plein accord de principe à l’intention du projet de loi C-279 et estime que les mesures nécessaires doivent être prises afin d’aider les corps policiers à rechercher et à identifier les personnes portées disparues, soit en modifiant la Loi sur l’identification par les empreintes génétiques ou en établissant le fichier de données génétiques des restes humains et le fichier de données génétiques sur les personnes disparues.  

Recommandation :
Le Comité recommande que le gouvernement considère la pertinence de déposer le projet de loi nécessaire pour créer un fichier des personnes disparues, une fois les discussions fédérales-provinciales-territoriales sur la mise en œuvre du fichier achevées.

Réponse :
Le gouvernement a répondu à cette recommandation. Cette réponse a été présentée à la Chambre le 20 juin 2007 et est disponible par l’entremise des hyperliens ci-dessous.

Hyperlien (français) :
http://cmte.parl.gc.ca/cmte/CommitteePublication.aspx?COM=10804&Lang=2&SourceId=212792

Hyperlien (anglais) :
http://cmte.parl.gc.ca/cmte/CommitteePublication.aspx?COM=10804&Lang=1&SourceId=212790

Comité permanent de la Sécurité publique et nationale

- Dixième rapport (39e Parlement, 1ère session)

Sommaire :
Ce rapport, intitulé Les produits contrefaits au Canada – Une menace pour la sécurité publique (Adopté par le Comité le 29 mai 2007; Présenté à la Chambre le 4 juin 2007), décrit les conclusions du Comité quant aux effets de la contrefaçon et du piratage sur l’économie canadienne.

Recommandations :
Quatorze recommandations ont été mises de l’avant par le Comité.

Réponse :
Le gouvernement a répondu à ces recommandations. Cette réponse a été présentée à la Chambre le 17 octobre 2007 et est disponible par l’entremise des hyperliens ci-dessous.

Hyperlien (français) :
http://cmte.parl.gc.ca/cmte/CommitteePublication.aspx?COM=10804&Lang=2&SourceId=215235

Hyperlien (Anglais) :
http://cmte.parl.gc.ca/cmte/CommitteePublication.aspx?COM=10804&Lang=1&SourceId=215234

Comité permanent de la condition féminine

- Douzième rapport (39e Parlement, 1ère session)

Sommaire :
Ce rapport, intitulé De l’indignation à l’action pour contrer la traite à des fins d’exploitation sexuelle au Canada  This report, entitled Turning Outrage into action to address trafficking for the purpose of sexual exploitation in Canada (Adopté par le Comité le 13 février 2007; Présenté à la Chambre le 27 février 2007), décrit l’étude du Comité sur la traite des femmes, majoritairement à des fins d’exploitation sexuelle.  

Recommandations :
Trente trois recommandations ont été mises de l’avant par le Comité.

Réponse :
Le gouvernement a répondu à ces recommandations. Cette réponse a été présentée à la Chambre le 15 juin 2007 et est disponible par l’entremise des hyperliens ci-dessous.

Hyperlien (français) :
http://cmte.parl.gc.ca/cmte/CommitteePublication.aspx?COM=10477&Lang=2&SourceId=212909

Hyperlien (Anglais) :
http://cmte.parl.gc.ca/cmte/CommitteePublication.aspx?COM=10477&Lang=1&SourceId=212908



Réponse aux rapports de la vérificatrice générale (y compris du commissaire à l'environnement et du développement durable)
Le chapitre 5 du Rapport de la vérificatrice générale de mai 2007, intitulé La gestion de la prestation des services juridiques au gouvernement – Ministère de la Justice du Canada, signale que le MJ a amélioré  dans la gestion des risques en matière de contentieux ainsi que dans la gestion des avocats. Cependant, il y a eu peu de progrès dans l’amélioration des arrangements financiers avec les ministères clients, ce qui incite peu à contrôler les coûts et gérer la demande croissante de services juridiques. Par ailleurs, le ministère manque de données sur son volume de travail et l’utilisation du temps de son personnel, ce qui résulte en une compréhension limitée de l’efficacité en fonction du coût des services juridiques.

http://www2.parl.gc.ca/HousePublications/Publication.aspx?DocId=3553635&Mode=1&Parl=39&Ses=2&Language=F

Six recommandations (et réponses ministérielles) ont été mises de l’avant.

  • Recommandation 1: Le ministère de la Justice Canada devrait terminer sa planification stratégique ministérielle et élaborer des stratégies en vue de réaliser ses objectifs à long terme.
  • Réponse: Le ministère de la Justice Canada souscrit à la recommandation de la vérificatrice générale et poursuivra ses efforts en vue de mettre en œuvre des cadres et des processus de planification en vue de réaliser ses objectifs stratégiques. En février 2005, il a créé le Bureau de la gestion de la planification stratégique et du rendement pour commencer à renforcer les capacités du Ministère en matière de planification stratégique et de gestion du rendement et, entre autres, à intégrer la planification et l'analyse stratégique ainsi que la mesure du rendement et la reddition de comptes pour le Ministère. De plus, celui-ci élabore actuellement une stratégie ministérielle en matière de ressources humaines qui englobe ses priorités stratégiques clés à cet égard ainsi que d'autres initiatives de gestion des ressources humaines visant à appuyer les priorités de l'ensemble du gouvernement.
  • Recommandation 2 : Le ministère de la Justice Canada devrait examiner les lacunes signalées à l'égard de sa gestion des mandataires en matière civile et prendre des mesures correctives.
  • Réponse: Le ministère de la Justice Canada souscrit à la recommandation de la vérificatrice générale. En fait, il a adopté un plan d'action visant à poursuivre la mise en œuvre d'améliorations de la gestion des mandataires. Ce plan d'action permettra de régler les questions soulevées par la vérificatrice générale.
  • Recommandation 3 : En plus d'assumer la gestion de ses présentes méthodes extrajudiciaires de règlement des différends, le ministère de la Justice Canada devrait veiller à définir clairement les objectifs de chaque initiative, à estimer les économies éventuelles et à examiner de façon officielle les résultats des initiatives par rapport à leurs objectifs.
  • Réponse: Le ministère de la Justice Canada souscrit à la recommandation de la vérificatrice générale, qui est conforme à l'examen récent de l'initiative ministérielle de règlement extrajudiciaire, laquelle a donné lieu à la création d'un nouveau mandat axé sur la prestation de services aux ministères qui appuient la prévention à long terme des litiges et le règlement précoce des différends. Ces services à la clientèle comprennent la conception de systèmes, le soutien consultatif juridique et la formation, tous liés aux priorités ministérielles visant à améliorer la gestion de la pratique et à gérer le volume du contentieux.
  • Recommandation 4 : Le ministère de la Justice Canada devrait définir des mesures de rendement en fonction de ses priorités ministérielles et améliorer sa reddition de comptes au Parlement.
  • Réponse: Le ministère de la Justice Canada souscrit à la recommandation de la vérificatrice générale. Dans son rapport ministériel sur le rendement, destiné au Parlement, le Ministère intégrera les mesures pertinentes énoncées par le Secrétariat du Conseil du Trésor dans l'évaluation annuelle de son cadre de responsabilisation de gestion. De façon plus générale, le Ministère a apporté un certain nombre de changements à ses rapports annuels sur les plans et les priorités ainsi qu'à ses rapports ministériels sur le rendement, en vue d'améliorer sa reddition de comptes au Parlement et au public à l'égard des résultats découlant des initiatives et des priorités ministérielles. De plus, dans le cadre de ses efforts visant à améliorer la reddition de comptes, le Ministère a adopté une pratique selon laquelle un comité, composé d'experts provenant de ses rangs et d'un conseiller de l'extérieur, évalue la qualité des données utilisées par la direction pour évaluer dans quelle mesure le Ministère réalise ses priorités chaque année. Les résultats de ces examens sont exposés dans le rapport sur le rendement du Ministère.
  • Recommandation 5 : Le ministère de la Justice Canada devrait élaborer un ou plusieurs systèmes de gestion de la qualité pour chacune de ses pratiques afin de donner à la haute direction une assurance constante et fiable que tous les services respectent les normes de qualité minimales qui sont établies.
  • Réponse : Le ministère de la Justice Canada souscrit à la recommandation de la vérificatrice générale et consolidera les éléments de ses travaux en matière de qualité, qu'elle a qualifiés de positifs, afin de disposer d'une solide approche en matière de gestion de la qualité.
  • Recommandation 6 : Le ministère de la Justice Canada devrait améliorer sa gestion des ressources. Le Ministère devrait utiliser l'information de gestion sur le volume de travail et sur les coûts de tous les services juridiques pour mieux surveiller les tendances, dresser les plans, établir les priorités, gérer les ressources, analyser les options en matière de prestation de services et trouver des moyens de contrôler les coûts; de concert avec les ministères et les organismes clients, s'employer à planifier efficacement, à gérer et à améliorer la rentabilité de leurs arrangements financiers en vue de gérer la demande de services juridiques et, par conséquent, de réduire les coûts; s'assurer qu'un haut fonctionnaire investi des pouvoirs nécessaires dirige l'amélioration des pratiques de gestion au Ministère et surveille la mise en œuvre de ces changements.
  • Réponse : Le ministère de la Justice Canada souscrit à la recommandation de la vérificatrice générale. Le Ministère poursuivra le travail en cours en vue de mettre au point des méthodes permettant d'accroître sa capacité d'utiliser l'information de gestion, de renforcer les décisions de la direction et de régulariser ses ententes relatives au recouvrement des coûts conclues avec les ministères et organismes gouvernementaux. Le Ministère travaille actuellement à instaurer une mesure permettant de mieux coordonner et intégrer ses pratiques de gestion du droit. Parallèlement, il examinera ses pratiques de gestion afin de trouver et de mettre en place des rapports ministériels fournissant l'information de gestion propre à étayer la prise de décision au Ministère. Le pouvoir de diriger son travail sur les pratiques de gestion, dont est investie la haute direction, sera renforcé.

Hyperlien (Fr): http://www.oag-bvg.gc.ca/internet/Francais/parl_oag_200705_05_f_17480.html

Hyperlien (En): http://www.oag-bvg.gc.ca/internet/English/parl_oag_200705_05_e_17480.html



Vérifications externes
(Commission de la fonction publique du Canada et par le Commissariat aux langues officielles)
Aucune au cours de la période d’étude.