Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Bibliothèque et Archives Canada


Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Section I - Survol

Photo de Josée Verner

Grâce à la contribution de communautés dynamiques d'un bout à l'autre du pays et à une créativité sans égal, les Canadiens jouissent d'un patrimoine culturel des plus riches et des plus diversifiés. Malgré la vaste étendue de notre territoire, notre culture toute particulière a grandement contribué à raffermir la fédération canadienne. Notre société sait créer et innover; elle sait aussi tirer parti des nombreuses possibilités offertes par les rapides avancées technologiques. Les organismes du Portefeuille de Patrimoine canadien veillent à ce que le secteur culturel puisse profiter de toutes les occasions qui se présentent, en plus d'assurer la vitalité de la culture et des arts canadiens et de les rendre accessibles aux gens d'ici et d'ailleurs.

L'orientation stratégique adoptée par Bibliothèque et Archives Canada (BAC) témoigne bien de cela. BAC utilise des médiums comme Internet et la télévision pour donner aux Canadiens un accès direct à leur patrimoine documentaire, peu importe où ils vivent. En numérisant une gamme de documents provenant d'une collection nationale inestimable, et ce, dans tous les formats, BAC place les documents qui étaient autrefois uniquement accessibles à certains à portée de souris pour tous les Canadiens.

Le patrimoine documentaire du Canada comprend d'importants documents gouvernementaux du passé décrivant des décisions qui continuent de façonner la vie canadienne d'aujourd'hui. BAC joue un rôle crucial pour notre gouvernement puisque, en menant à bien la modernisation des politiques, des pratiques et des procédures d'archivage du gouvernement, il l'aide à respecter l'engagement qu'il a pris d'être imputable envers les Canadiens. Il s'agit seulement d'une partie de l'ambitieux programme de BAC, qui verra sa renommée mondiale s'accroître lors de la conférence de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires qui se tiendra dans la ville du Québec au moment où les festivités du 400e anniversaire de la ville battront leur plein. Là, environ 5 000 participants pourront constater comment le Canada a à cœur de gérer son patrimoine documentaire et de le faire connaître, par l'entremise d'une des institutions culturelles les plus innovatrices au monde, Bibliothèque et Archives Canada.

Comme le démontre le plan de travail présenté dans le Rapport sur les plans et les priorités de 2008-2009, Bibliothèque et Archives Canada poursuivra son travail afin de préserver et de promouvoir notre patrimoine culturel, qui est au cœur de ce qui nous définit en tant que Canadiens.

L'honorable Josée Verner, C.P., députée

Message du Bibliothécaire et Archiviste du Canada

Le Canada s'est constitué une collection vaste, riche et variée de documents patrimoniaux, qui permet aux Canadiens et aux Canadiennes de connaître leur passé et leur présent - et qui laissera un héritage incommensurable aux générations à venir. En sa qualité d'intendant et de gardien, BAC poursuit son travail en vue d'accroître cette collection, de la protéger et de la faire connaître aux Canadiens, aux Canadiennes et au reste des personnes du monde entier qui s'intéressent aux histoires du Canada.

Nous travaillons dans des circonstances en constante évolution. Des défis surviennent et des possibilités se présentent. Nous avons accompli beaucoup de travail au cours des récentes années en vue de constituer une collection d'articles du passé du Canada et de documents numériques actuellement en production. Nous avons rendu notre collection plus accessible que jamais aux Canadiens et aux Canadiennes peu importe où ils vivent. Nous avons pris la tête d'un processus de modernisation de la gestion gouvernementale des documents afin d'accroître la responsabilisation, le rendement et l'efficacité de l'administration publique.

Dans son plan d'activités 2007-2010, BAC indique que ses ressources seront gérées en fonction des priorités qui feront de nous l'institution du savoir dont le Canada a besoin. Ce plan nous permet de tirer pleinement avantage du nouvel environnement d'information numérique. Les initiatives actuelles, telles que la Stratégie canadienne sur l'information numérique et le Projet Canada, sont des partenariats qui permettront au Canada de saisir une plus grande partie de l'information numérique qui est produite aujourd'hui, tout en poursuivant la numérisation des documents plus vieux, tels que des imprimés, des films, des vidéos et des enregistrements sonores.

Nous continuons d'affirmer notre rôle de chef de file dans la gestion des documents du gouvernement du Canada en offrant des conseils éclairés et en proposant des pratiques exemplaires. Une bonne gestion des documents est cruciale, car elle permet au gouvernement d'être transparent et responsable, et de mieux répondre aux attentes du public en ayant des documents bien organisés, précis et accessibles. Au moment où nous allons mettre en œuvre les mesures prioritaires qui ont été prises par un groupe de travail gouvernemental composé de sous-ministres adjoints, nous constatons que les ministères et les organismes gouvernementaux ont pris conscience de leur responsabilité en matière de gestion des documents; nous sommes là pour les aider à assumer cette responsabilité.

Cette prise de conscience accrue de l'importance de préserver le patrimoine documentaire du Canada et de le rendre accessible aux Canadiens et aux Canadiennes soulève la question du stockage de notre collection, qui croît constamment, par suite des dispositions du dépôt légal inscrites dans la Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada et de nombreux autres processus d'acquisition et de don. Nous continuerons de chercher les moyens les plus appropriés de conserver cette collection d'une façon qui tienne compte de sa nature souvent fragile et des plus récentes méthodes pour stocker les documents numériques de plus en plus volumineux.

Depuis la création de Bibliothèque et Archives Canada en 2004, notre organisme a fait d'importants progrès en vue de définir clairement son rôle dans le milieu toujours changeant de l'information et dans l'établissement et la prise en charge de partenariats pour donner suite aux priorités dans des domaines comme la préservation du patrimoine numérique du Canada et l'élaboration d'un régime gouvernemental de gestion des documents qui reflète les besoins et les possibilités d'aujourd'hui.

Ma vision est que Bibliothèque et Archives Canada, de concert avec ses partenaires, soit un chef de fil dans la numérisation de toutes les publications canadiennes. Pour ce faire, l'institution doit offrir un accès ouvert et complet à notre héritage culturel, proposer un contenu et des fonctionnalités de recherche bilingues, et disposer des ressources nécessaires pour préserver l'incroyable éventail de documents qui reflètent notre identité de Canadiens. J'envisage Bibliothèque et Archives Canada comme une dynamique source numérique d'idées et de débats, un organisme qui collabore sans relâche avec les autres bibliothèques et archives pour réaliser son mandat, une institution du savoir grâce à laquelle les gens, peu importe où ils vivent, peuvent explorer notre immense patrimoine. Nos tâches à venir consisteront à poursuivre les progrès que nous avons déjà réalisés et à accélérer le travail qu'il faudra accomplir afin d'atteindre nos objectifs.

Au moment où le Canada s'apprête à accueillir 5000 participants des quatre coins du monde au congrès de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques à Québec, le plan d'action innovateur mis en œuvre par BAC sera examiné par des bibliothèques et des archives de partout dans le monde. Le présent Rapport sur les plans et les priorités décrit les engagements que nous avons pris et montre que nous sommes déterminés à créer une institution du savoir à l'image du monde de l'information du XXIe siècle.

Ian E. Wilson

Déclaration de la direction

Je soumets, aux fins de dépôt au Parlement, le Rapport sur les plans et les priorités (RPP) de 2008-2009 de Bibliothèque et Archives Canada.

Le présent document a été préparé conformément aux principes de présentation des rapports énoncés dans le Guide de préparation de la Partie III du Budget des dépenses 2008-2009 : Rapports sur les plans et les priorités et Rapports ministériels sur le rendement :

  • Il est conforme aux exigences précises de déclaration figurant dans les lignes directrices du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada;
  • Il repose sur le résultat stratégique et l'architecture des activités de programmes du ministère qui ont été approuvés par le Conseil du Trésor;
  • Il présente une information cohérente, complète, équilibrée et fiable;
  • Il fournit une base pour la reddition de comptes à l'égard des résultats obtenus avec les ressources et les autorisations qui lui sont confiées;
  • Il rend compte de la situation financière en fonction des chiffres des dépenses prévues approuvées provenant du Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada.

Ian E. Wilson
Bibliothécaire et Archiviste du Canada

Mandat de Bibliothèque et Archives Canada

Tel qu'il est énoncé dans notre loi habilitante, la Loi sur la Bibliothèque et les Archives du Canada, le mandat de Bibliothèque et Archives Canada consiste à :

  • préserver le patrimoine documentaire du Canada pour les générations présentes et futures;
  • être une source de savoir permanent accessible à tous, qui contribue à l'épanouissement culturel, social et économique de la société libre et démocratique que constitue le Canada;
  • faciliter au Canada la concertation des divers milieux intéressés à l'acquisition, à la préservation et à la diffusion du savoir;
  • servir de mémoire permanente de l'administration fédérale et de ses institutions.

BAC exécute son mandat en assumant une vaste gamme de responsabilités et en réalisant de nombreuses activités, en collaboration avec les archives, les bibliothèques et les musées du Canada, lesquels possèdent également des éléments culturels de la collection nationale du Canada, ainsi qu'avec d'autres partenaires qui reflètent la diversité canadienne.

BAC augmente sans cesse sa collection unique d'articles sur l'histoire du Canada, et ce, dans une gamme variée de formats. Ces articles sont composés d'imprimés, de photographies, de publications électroniques, de cartes et d'art documentaire. Certaines des acquisitions résultent de l'exigence de se conformer au dépôt légal, en vertu duquel les éditeurs doivent fournir des copies de tout ce qui est publié au Canada. D'autres articles sont acquis auprès des ministères ou agences du gouvernement fédéral, achetés ou obtenus par donation.

BAC catalogue et décrit ces ressources en vertu des normes internationales afin d'en faciliter le travail de recherche. Le rôle de chef de file de BAC dans le catalogage et la description des ressources pour la communauté des archives et des bibliothèques du Canada facilite et uniformise l'accès aux collections de BAC et d'autres organismes, peu importe le lieu d'entreposage d'un article d'une collection.

Grâce à la gestion de sa collection, BAC s'assure qu'elle est préservée pour les générations futures. Le recours à une approche de gestion des risques permet à BAC de faire le meilleur usage possible de ses installations d'entreposage et de l'expertise de son personnel en matière de préservation.

La qualité de la collection est améliorée par le fait que BAC est le dépôt permanent des documents de valeur d'affaires et historique du gouvernement du Canada et est responsable de les rendre accessibles au public. BAC veille à ce que le public ait accès aux ressources, sur demande, et que les ministères et le gouvernement en général y aient accès afin d'appuyer leurs décisions. BAC examine également les enjeux gouvernementaux liés à la conservation des documents et donne des conseils sur les améliorations à apporter, afin d'aider le gouvernement à réaliser ses priorités.

Dans ce contexte, le mandat de BAC est axé sur la gestion et l'accessibilité des documents. BAC s'efforce de mettre en œuvre un régime de réglementation de l'imputabilité et de la gérance dans le cadre duquel les documents sont créés, utilisés, conservés et préservés à titre de ressources du savoir et de la gestion; ces ressources sont d'autant plus précieuses qu'elles sont nécessaires à une prise de décisions efficace et à la réalisation des résultats pour les Canadiens et des Canadiennes. L'engagement de rendre les documents du gouvernement accessibles à tous sous-tend toutes les activités de BAC en matière de politiques, de stratégies et de méthodologies.

Situés dans huit villes au pays, les Centres de services régionaux de BAC gèrent des documents gouvernementaux sur tous supports de plus de 90 ministères et organismes gouvernementaux. Ces centres enregistrent, entreposent et protègent les documents importants (comme les documents du personnel) produits par les institutions gouvernementales. Le personnel de BAC récupère les documents nécessaires aux fins de référence ou de recherche, détermine quels documents archivistiques et historiques seront préservés de façon permanente, et détruit les autres documents à la fin de leur durée de vie utile. Les Centres de services régionaux conservent également des copies de sauvegarde des documents électroniques essentiels aux activités du gouvernement et à la protection des droits, afin de parer aux catastrophes et aux situations d'urgence.

BAC cherche à faire connaître l'ensemble de sa collection aux Canadiens et aux personnes intéressées au Canada. Par exemple, ses services aux clients aident les usagers à comprendre comment sa collection et ses ressources sont organisées et à trouver les articles d'intérêt et pertinents. S'il y a lieu, BAC protège les droits des ressources qu'elle conserve. Cela peut comprendre l'affranchissement de droits, des enquêtes concernant les droits d'auteur ou la protection de la vie privée. Les services aux clients traitent plus de 20 000 demandes par année, concernant notamment l'examen de documents d'archive, de documents personnels d'anciens employés civils ou militaires du gouvernement, ainsi que des documents opérationnels de BAC.

Bibliothèque et Archives Canada approche les Canadiens dans le cadre d'expositions, de possibilités d'apprentissage, de programmation à l'intention du public et d'un site Web étoffé, y compris ceux de l'initiative du Programme du Musée du Portrait. BAC réalise la majorité de sa programmation dans la région de la capitale nationale, à Ottawa ou à Gatineau, ou dans le cadre d'événements organisés par ses partenaires. Les Canadiens de l'extérieur de la région de la capitale nationale accèdent au patrimoine documentaire du Canada en visitant le site Web de BAC et en assistant aux expositions itinérantes et aux événements spéciaux, auxquels collaborent souvent divers partenaires.

BAC rend sa collection accessible à l'aide de services de partage des ressources, notamment le prêt interagences, la livraison de documents et la référence en participation, ainsi que du travail en collaboration avec la communauté des bibliothèques du Canada à l'égard de l'infrastructure qui favorise le partage des ressources. Au gouvernement fédéral, BAC étend son travail en coordonnant les services de bibliothèques des agences et ministères fédéraux. Son objectif est d'exceller dans son domaine et d'encourager la gestion efficace des ressources humaines et financières.

Le Canada accueille le monde de la bibliothéconomie à Québec en 2008

Le Canada sera l'hôte du 74e congrès de la Fédération internationale des associations de bibliothécaires et des bibliothèques (IFLA) à Québec an août 2008, qui accueillera entre 4000 et 5000 participants de 150 pays au moment où le Canada célébrera le 400e anniversaire de la fondation de Québec.

Avec son thème Bibliothèques sans frontières : naviguer vers une compréhension totale, le congrès de 2008 appellera l'attention sur la mission et l'avenir des bibliothèques dans un monde en pleine transformation.

La tenue de ce congrès au Canada sera l'occasion pour BAC de faire preuve de leadership au sein de la communauté internationale des bibliothécaires, comme en témoigne l'orientation innovatrice qu'il a prise. Elle lui permettra aussi de faire valoir auprès des Canadiens et des Canadiennes l'importance du patrimoine documentaire, de sa gestion par BAC et de la collaboration de ce dernier à la gestion plus efficace de l'information du gouvernement fédéral. BAC a travaillé en étroite collaboration avec Bibliothèque et Archives nationales du Québec et le comité organisateur en vue d'assurer le succès de ce congrès.

Bibliothèque et Archives Canada

Architecture d'activités de programme

Ce tableau présente l'architecture d'activité de programme de Bibliothèque et Archives Canada et les dépenses prévues par activité de programme

La responsabilité pour des résultats des activités de programme est assignée comme suit :
Activité de programme 1.1 - Sous-ministre adjoint, Gestion intégrée et documents gouvernementaux
Activité de programme 1.2 - Sous-ministre adjoint, Collection du patrimoine documentaire
Activité de programme 1.3 - Sous-ministre adjoint, Programmes et services
Activité de programme 1.4 - Sous-ministre adjoint, Gestion intégrée et documents gouvernementaux; Directeur général, Bureau de la stratégie; Directeur général, Bureau des communications; Directeur général et dirigeant principal de la technologie, Direction de la technologie de l'information

Bibliothèque et Archives Canada

Organigramme

Ce tableau présente l'organigramme de Bibliothèque et Archives Canada

Crédits votés et législatifs inscrits dans le budget principal des dépenses

Ce tableau indique le budget principal des dépenses par crédit voté ou législatif

Dépenses prévues du ministère

Ce tableau indique les dépenses prévues par année fiscale

La diminution des dépenses prévues pour la période de planification de trois ans est attribuable aux projets d'investissement qui se terminent, incluant la construction d'une installation provisoire pour les collections, l'installation pour la préservation de documents sur base de nitrate, et le Musée du portrait du Canada. Les dépenses en capital représentent approximativement 34% des dépenses prévues en 2008-2009 et 5% en 2009-2010. Les dépenses de fonctionnement représentent approximativement 65% en 2008-2009, 93% et 98%, pour les deux années suivantes.

Renseignements sommaires

Ressources financières (en milliers de dollars)


2008-2009 2009-2010 2010-2011
175 671,0$ 114 769,0$ 104 551,0$

Ressources humaines


2008-2009 2009-2010 2010-2011
1 143 1 143 1 143

Choix stratégiques (les priorités de l'institution)

En 2006, les employés des différents secteurs de BAC se sont réunis pour analyser l'environnement de travail actuel et à venir de BAC, et pour en évaluer les avantages et les désavantages. Ces discussions ont débouché sur la formulation de cinq choix stratégiques, qui mettent la priorité sur le changement pour toutes les activités en cour (décrites ci-dessus dans la section « Mandat de Bibliothèque et Archives Canada »). Ces cinq choix stratégiques, qui affectent les quatre activités de programme et qui sont toutes des activités courantes, sont les suivants :

Choix stratégiques (les priorités de l'institution)

Ce tableau présente les priorités de Bibliothèque et Archives Canada.

Activités de programme par résultat stratégique

Ce tableau indique les dépenses prévues par activité de programme et par année fiscale.

Les risques à atténuer

Risque principal : Préservation du patrimoine documentaire en formats numérique et analogique

Le risque, pour BAC, de ne pas être à même d'assumer toutes ses responsabilités en regard de l'accès au patrimoine documentaire en formats électronique et analogique et de sa préservation par manque de ressources financières, humaines et technologiques adéquates ou en l'absence des partenariats dignes de confiance.

Risque principal : Infrastructures à long terme des aménagements et de la technologie

Le risque, pour BAC, de ne pas être à même d'assumer, à long terme, toutes ses responsabilités en regard de l'accès au patrimoine documentaire sous sa garde et de sa préservation par manque d'infrastructures matérielles et technologiques adéquates.

Risque principal : Viabilité financière

Le risque, pour BAC, d'un manque de ressources ou de budget pour assurer ses activités de base ou l'instauration des conditions nécessaires pour rencontrer ses obligations croissantes.

Risque principal : Disponibilité et compétences des ressources humaines

Le risque, pour BAC, de ne pas être à même d'assurer la transmission de son savoir institutionnel à ses nouvelles générations d'employés ou de ne pouvoir recruter ou renouveler son capital humain avec du personnel possédant les connaissances et les compétences adéquates.

Risque principal : Initiatives pan gouvernementales

Le risque, pour BAC, à doser les ressources financières et humaines qu'il doit, d'une part, consacrer aux initiatives pan gouvernementales et, d'autre part, réserver à ses activités en fonction de son mandat et de ses attributions.

Établissement des cinq choix stratégiques

Le processus de planification des activités a mené en 2006 à l'établissement de cinq choix stratégiques qui vont au-delà des engagements actuels de BAC. Pour aller de l'avant avec ces cinq choix, il faudra rééquilibrer la façon dont BAC utilise ses ressources et repenser les activités. Pour chacun de ces cinq choix, nous avons établi des résultats partiels et une série complète de mesures conçues pour accélérer et orienter le progrès vers l'atteinte de ces résultats. Les résultats de haut niveau et les stratégies de mise en œuvre sont présentés ci-dessous. Les principales mesures, sont quant à elles, décrites à la section II du présent rapport.

Choix stratégique 1
BAC ajustera tous les aspects de ses activités afin de s'adapter aux besoins de l'environnement de l'information numérique et de mettre à profit ses possibilités.

Résultats de haut niveau :

  • Le patrimoine documentaire numérique est acquis et préservé pour les générations futures.
  • Au foyer, au bureau, ou n'importe où et au moyen d'appareils portatifs, les Canadiens profitent d'un accès plus étendu et efficace à leur patrimoine documentaire.
  • BAC rend l'utilisation de la technologie de l'information efficace dans toutes ses activités d'affaires.

Aperçu de la stratégie de mise en œuvre

Nous poursuivrons nos efforts et accroîtrons nos investissements en vue de la constitution et de la préservation du patrimoine documentaire numérique du Canada et de l'utilisation des technologies numériques - tant pour améliorer l'accès et la sensibilisation que pour repenser nos processus administratifs et opérationnels. Nous atteindrons cet objectif en élaborant la Stratégie canadienne sur l'information numérique (SCIN), un cadre complet d'actifs numériques qui appuiera l'acquisition, la préservation et la mise en circulation entièrement automatisées du patrimoine documentaire numérique. Nous mettrons en œuvre le Projet Canada, qui augmentera notre taux d'acquisition de documents numériques afin de gérer plus efficacement la production annuelle de documents patrimoniaux; nous élaborerons des caractéristiques fonctionnelles pour la gestion des documents numériques au sein du gouvernement. BAC travaillera aussi avec des partenaires pour créer un réseau national de dépôts numériques fiables.

BAC travaillera en vue d'offrir un accès intégré à sa collection par le biais d'un site Web convivial, dynamique et interactif. BAC numérisera les documents à des fins d'utilisation et de préservation et augmentera graduellement le volume de documents patrimoniaux sur son site Web. BAC repensera systématiquement les services qu'il offre aux créateurs et aux utilisateurs de contenu ainsi que ses procédures opérationnelles afin de pouvoir répondre aux exigences et maximiser les possibilités de l'environnement numérique.

Ce choix stratégique nous permettra d'atténuer les risques associés à la préservation du patrimoine documentaire numérique du Canada. Il nous permettra également de procéder à l'affectation de ressources qui cadrent avec l'atteinte d'une viabilité financière et orientera les choix pour une infrastructure d'installation à long terme.

Choix stratégique 2
BAC rehaussera la pertinence et l'accessibilité de ses collections ainsi que l'expertise offerte aux Canadiens vivant à l'extérieur de la région de la capitale nationale (RCN)
.

Résultat de haut niveau :

  • Les Canadiens vivant à l'extérieur de la RCN ont un meilleur accès aux programmes et aux services de BAC, qui correspondent à leurs besoins.

Aperçu de la stratégie de mise en œuvre

Afin de faire connaître le patrimoine documentaire du Canada, BAC mettra l'accent sur les activités qui démontrent la pertinence et accroissent l'accessibilité de ses collections pour les Canadiens et les Canadiennes vivant à l'extérieur de la RCN. Ce virage dans le service misera sur une segmentation de marché de la clientèle actuelle et potentielle pour déterminer certains besoins et intérêts. BAC accroîtra la pertinence et l'accessibilité de ses collections en améliorant l'accès et le contenu numériques canadiens et en travaillant avec des organisations qui partagent la responsabilité de garde du patrimoine documentaire et des groupes visés comme les généalogistes, les collectivités multiculturelles et les enseignants. BAC fera appel à l'expertise de son personnel pour améliorer l'accès et créer du contenu pertinent pour les Canadiens et les Canadiennes de toutes les régions.

Choix stratégique 3
BAC mettra l'accent sur son rôle en matière de gestion de l'information du gouvernement du Canada relativement à l'élaboration d'une tenue de documents efficace.

Résultat de haut niveau :

  • Les ministères et les organismes fédéraux démontrent une capacité accrue à produire, utiliser et conserver leurs documents ayant une valeur opérationnelle à long terme afin qu'ils puissent fidèlement documenter les décisions, les activités et les transactions des institutions gouvernementales.

Aperçu de la stratégie de mise en œuvre

Les défis que doivent relever les organismes fédéraux dans tous les domaines de la gestion des documents de valeur administrative ont une incidence sur la capacité de fonctionner de ces organismes. Par conséquent, BAC orientera son rôle en matière de gestion des renseignements gouvernementaux sur l'élaboration d'un régime de réglementation de la gestion des documents, qui facilitera la responsabilisation et l'intendance dans la création, l'utilisation, la gestion et la préservation de documents; ces derniers sont en quelque sorte des actifs administratifs essentiels et des ressources de savoir pour la prise de décisions éclairées, l'élaboration de politiques et la prestation de programmes et de services destinés aux Canadiens et aux Canadiennes. Nous aiderons également le gouvernement du Canada à assurer l'accessibilité à ses documents de valeur administrative permanente.

Ce choix stratégique nous permettra d'atténuer les risques associés à l'exécution du programme et des nouveaux projets du gouvernement, qui constituera sans doute l'un des principaux objectifs du gouvernement. De même, une accentuation plus claire de la gestion des documents permettra de mieux définir les besoins en matière d'infrastructure d'installation à long terme, en conformité avec l'engagement correspondant à l'égard de la viabilité financière.

Choix stratégique 4
BAC utilisera systématiquement les ententes de collaboration et s'acquittera de plus en plus de son mandat avec l'aide d'autres joueurs ou par leur entremise.

Résultat de haut niveau :

  • Le programme de BAC est offert de façon plus efficace et efficiente par l'utilisation exhaustive de partenariats.

Aperçu de la stratégie de mise en œuvre

D'opportuniste, BAC deviendra plus stratégique, à long terme et de façon durable, dans ses pratiques de partenariat. Nous utiliserons systématiquement et de façon générale des ententes de collaboration en vue d'exécuter notre mandat. Plus particulièrement, BAC peut bénéficier de la synergie et des résultats plus efficaces que donnera le travail effectué avec ou par des partenaires. Ce nouveau mode de fonctionnement est des plus évidents sur le Web. Des réseaux distribués permettent à une variété d'institutions d'apporter leur contribution en fonction de leurs atouts et de leurs capacités. En travaillant ensemble, les institutions peuvent réaliser des économies d'échelle, améliorer leurs niveaux de service et maximiser leurs investissements dans les technologies de l'information et des communications et dans les compétences professionnelles.

Pour que ce choix stratégique se concrétise, un changement culturel majeur devra s'opérer au sein de BAC. Au lieu de nous concentrer strictement sur l'exécution, nous nous concentrerons davantage sur la collaboration ou l'habilitation. Nous devrons développer les capacités ou l'infrastructure nécessaire pour négocier un vaste éventail de partenariats. BAC cherchera activement des occasions de s'acquitter de son mandat en travaillant en collaboration avec d'autres.

Ce choix stratégique nous permettra de minimiser tous les risques importants qui se présenteront afin d'assurer un meilleur partage des coûts et des avantages entre les partenaires, ce qui aura une incidence sur l'infrastructure, les finances et les ressources humaines. Il nous permettra également d'adopter une approche de gestion des risques liés à la préservation du patrimoine documentaire numérique du Canada en partageant les responsabilités.

Choix stratégique 5
BAC s'assurera que les résultats de la recherche et des évaluations des citoyens et des clients fassent partie de la prise de décisions.

Résultats de haut niveau :

  • Le besoin des Canadiens en matière de patrimoine documentaire est compris et nous donnons suite à la planification et à l'exécution du mandat de BAC.
  • Une approche intégrée de BAC offre aux ministères fédéraux un accès unique aux produits et services dont ils ont besoin.

Aperçu de la stratégie de mise en œuvre

Au moment où BAC s'apprête à aller au-delà de l'offre de services bien établis à une clientèle traditionnelle, l'institution aura besoin d'une capacité de recherche et d'évaluation pour ses usagers. La preuve quantitative et qualitative fournie par une telle recherche contribuera principalement à la prise de décisions efficace. La recherche et l'évaluation visant les usagers seront essentielles pour permettre à BAC de répondre aux besoins changeants des Canadiens et des Canadiennes, de pénétrer de nouveaux marchés et de s'acquitter de ses obligations de rendre compte à titre de ministère fédéral.

Ce choix stratégique nous permettra d'atténuer les risques les plus importants pour BAC en nous assurant que nos choix seront faits en fonction d'indications claires de la part des groupes ciblés et des leçons que nous tirerons de l'évaluation des mesures qui ont été prises antérieurement.

La Stratégie canadienne sur l'information numérique et le Projet Canada

Chaque jour, des Canadiens et des Canadiennes, des entreprises, des gouvernements et des organisations sans but lucratif du Canada créent, utilisent et stockent d'énormes quantités de documents électroniques de tout genre. En 2006, la quantité d'information numérique créée, saisie et copiée était environ trois millions de fois plus grande que la quantité d'information contenue dans tous les livres jamais écrits.

La préservation des actifs et du contenu numériques représente un défi de taille pour les institutions et les organismes de partout dans le monde. D'énormes quantités d'information numérique ont déjà été perdues pour toujours. La Stratégie canadienne sur l'information numérique, créée par BAC grâce à des consultations avec un large éventail de partenaires et décrite plus loin dans le présent RPP, reconnaît le besoin de préserver le patrimoine documentaire du Canada, qu'il soit numérique ou sous toute autre forme, au moyen d'outils numériques.

Le Projet Canada, un projet de numérisation de grande envergure qui est actuellement en cours et dont la forme est sur le point de se préciser, répond à ce besoin grâce à un partenariat d'organisations universitaires, publiques, privées et sans but lucratif. Son objectif est de numériser et de préserver le patrimoine documentaire du Canada et de le rendre accessible en ligne dans les deux langues officielles. Son organisation serait fondée sur des principes de collaboration ouverte, tout en respectant les droits d'auteur. Il reflèterait la dualité linguistique et la diversité culturelle du Canada, et assurerait un accès à long terme aux générations à venir en vertu de normes internationales de préservation des documents numériques.

La collecte d'information numérique et la numérisation de l'information contenue actuellement dans les livres, d'autre matériel publié, de photos, d'œuvres d'art, de films, d'enregistrements sonores et d'autres moyens d'expression de nature documentaire nécessiteraient un effort concerté de plusieurs partenaires de partout au Canada, de même qu'une infrastructure pour recevoir les biens, les organiser et les rendre accessibles aux usagers du Canada et du monde entier, le tout étant décrit dans le présent RPP sous la forme d'initiatives comme la création de dépôts numériques fiables (DNF) et la mise en œuvre d'une plate-forme de chargement virtuel, offrant ainsi de nouvelles possibilités de marché et de recherche pour les Canadiens et les Canadiennes.

En 2008-2009, BAC prévoit compléter la Stratégie canadienne sur l'information numérique et poursuivre l'élaboration du Projet Canada afin de mieux positionner le Canada en tant que chef de file dans le monde numérique.