Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Office national du film

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

SECTION I – SURVOL

Message du ministre

James Moore titre de ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, je suis heureux de prsenter le Rapport ministriel sur le rendement de l'Office national du film du Canada pour l'exercice 2007-2008. Ce rapport met en relief les ralisations de cette agence au cours du dernier exercice financier, tout en prcisant comment elle continue de remplir son mandat.

En tant que producteur et distributeur public de films, l'Office national du film du Canada (ONF) joue un rle public essentiel en offrant au Canada et au monde des perspectives canadiennes originales, pertinentes et innovatrices. Reflets de la diversit et de l'excellence de notre culture, les œuvres audiovisuelles de l'Office permettent non seulement de tisser des liens entre les diverses communauts ethnoculturelles, linguistiques et rgionales, mais donnent galement une voix privilgie aux crateurs qui en sont issus ainsi qu'aux cinastes de la relve.

Joyau de notre patrimoine, la collection de l'ONF est plus que jamais accessible l'ensemble des citoyens d'un bout l'autre du pays, et ce, tant sur les plateformes traditionnelles que multimdias. Alors que les nouvelles technologies de transmission se multiplient, l'ONF s'assure que les divers points de vue et valeurs des Canadiens sont vhiculs d'un ocan l'autre et l'chelle internationale, o l'Office est admir et respect.

En tant qu'agence du portefeuille de Patrimoine canadien, l'Office national du film du Canada contribue crer un Canada prospre, o les citoyens de tous les ges et de toutes les origines ont l'occasion de participer la riche vie sociale, culturelle et conomique de notre pays.

L'honorable James Moore
Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles

 

Message du commissaire

Nouvelle orientation stratgique – mme tradition d'excellence

Plus d'un an s'est dj coul depuis mon entre en fonction au poste de commissaire du gouvernement la cinmatographie et prsident de l'Office national du film du Canada (ONF). Fort de mon exprience antrieure en tant que directeur gnral du Programme anglais de l'Office et de mes nombreuses annes passes au sein du secteur priv, j'ai entrepris en juin dernier mon mandat de cinq ans la direction de l'agence culturelle. Au cours des dernires annes, j'ai eu de nombreuses discussions avec les crateurs, les producteurs et les autres intervenants de l'industrie de la cinmatographie au Canada et l'tranger, en plus des relations suivies avec les diffrentes communauts canadiennes et les citoyens ordinaires du pays. Ces changes m'ont permis de constater que la mission de l'ONF de produire et distribuer des œuvres audiovisuelles distinctives et innovatrices de manire faire connatre le Canada sa population et aux autres nations demeure toujours essentielle.

Afin d'assurer que l'ONF continue d'voluer en utilisant les nouvelles technologies pour repousser les limites, prendre des risques et rejoindre les Canadiens et Canadiennes par des moyens novateurs et passionnants, une nouvelle orientation stratgique a t labore par la haute direction de l'Office en consultation avec les employs de l'organisation, les principaux acteurs de l'industrie canadienne de l'audiovisuel et les divers groupes ethnoculturels, linguistiques et communautaires. Le plan quinquennal (2008-2009 2012-2013) qui en a rsult a t approuv par le conseil d'administration en mars dernier. L'esprit de ce plan renvoie aux fondements mmes de l'ONF : soutenir les crateurs, privilgier l'imagination et la cration de mdias dans tous les formats technologiques, rendre les rsultats accessibles la population canadienne et assurer un financement stable afin de permettre l'agence de remplir son mandat.

Conformment sa stratgie numrique, l'Office a inaugur, en janvier 2008, l'un des premiers rseaux canadiens d'e-cinma dans un projet pilote reliant cinq communauts francophones de l'Acadie. Ce projet illustre non seulement le rle pertinent que joue l'institution pour faciliter le passage du Canada l're du numrique, mais galement son appui concret l'panouissement des communauts linguistiques en situation minoritaire.

Outre l'ajustement considrable qu'a exig le rcent processus de repositionnement stratgique, l'ONF doit galement affronter de nombreux dfis. L'organisation doit rapidement adapter sa chane de production, ses stratgies de distribution et ses mthodes de gestion de la collection si elle veut continuer de remplir son mandat de produire et distribuer des œuvres audiovisuelles distinctives et audacieuses dans un contexte de prolifration des nouveaux mdias. En tant qu'agence culturelle publique, l'Office doit non seulement s'assurer de fournir des productions qui refltent les proccupations des Canadiens et Canadiennes, mais il a galement l'obligation de rendre accessibles ses films et sa collection d'un ocan l'autre.

L'ONF a d assumer des choix difficiles au cours du dernier exercice. Afin de financer l'achat d'quipements pour adapter sa chane de production et ses stratgies de distribution, l'organisme a d effectuer des compressions dans certains secteurs d'activit et abolir diffrents postes et bureaux. Cette rorganisation a t ralise en veillant minimiser les impacts ngatifs sur les activits.

Malgr les divers dfis auxquels il a d faire face au cours de la dernire anne, l'ONF a nanmoins ralis de nombreux accomplissements qui mritent d'tre souligns. La 70e nomination aux Oscars® grce au film Madame Tutli-Putli, la quatrime en quatre ans, fait de l'ONF la maison de production extrieure Hollywood ayant reu le plus de nominations pour ce prix. Ce court-mtrage d'animation a remport le prestigieux prix du Petit Rail d'or au Festival de Cannes et plusieurs autres rcompenses nationales et internationales. Je me dois galement de souligner les ralisations de deux collaborateurs de longue date de l'Office, Serge Gigure et Alanis Obomsawin, dont les carrires exceptionnelles ont t couronnes respectivement du Prix du Gouverneur gnral en arts visuels et en arts mdiatiques et de celui pour les arts de la scne de la ralisation artistique. Il ne s'agit l que d'un petit ventail des prestigieux prix rcolts par les crateurs de l'ONF au cours de l'anne qui vient de se terminer.

J'aimerais galement mentionner la participation de l'Office aux festivits du 400e anniversaire de Qubec ainsi que son partenariat avec la Commission des champs de bataille nationaux pour la commmoration du 100e anniversaire de sa cration. Ces diffrents projets illustrent bien le rle que l'ONF joue au sein de l'appareil gouvernemental et sa pertinence dans la ralisation des grands projets fdraux, si essentiels la solidit du tissu social canadien.

l'aube de son 70e anniversaire, l'ONF a su encore une fois dmontrer de faon clatante sa capacit s'adapter aux nouvelles ralits qui l'entourent tout en prservant cette tradition d'excellence qui lui a permis de se forger une rputation internationale en tant qu'organisme crateur et innovateur.

Tom Perlmutter
Commissaire du gouvernement la cinmatographie
et prsident de l'Office national du film du Canada

 

Dclaration de la direction

Je soumets, aux fins de dpt au Parlement, le Rapport ministriel sur le rendement (RMR) de 2007-2008 de l'Office national du film du Canada.

Le prsent document a t prpar conformment aux principes de prsentation des rapports noncs dans le Guide de prparation de la Partie III du Budget des dpenses 2007-2008 : Rapports sur les plans et les priorits et Rapports ministriels sur le rendement:

  • Il est conforme aux exigences prcises de dclaration figurant dans les lignes directrices du Secrtariat du Conseil du Trsor.
  • Il repose sur le rsultat(s) stratgique(s) et sur l'architecture des activits de programme du ministre approuvs par le Conseil du Trsor.
  • Il prsente une information cohrente, complte, quilibre et fiable.
  • Il fournit une base pour la reddition de comptes l'gard des rsultats obtenus avec les ressources et les autorisations qui lui sont confies.
  • Il rend compte de la situation financire en fonction des montants approuvs des budgets des dpenses et des Comptes publics du Canada.

Nom : Luisa Frate, c.a.
Titre : directrice, Administration

 

Renseignements sommaires de l'ONF

Raison d'tre de l'Office national du film

Mandat – titre d'agence culturelle rendant compte au Parlement, l'Office national du film du Canada est investi d'un mandat clair, dfini dans la Loi sur le cinma de 1985, qui est de susciter et promouvoir la production et la distribution de films dans l'intrt national et notamment de :

  • produire et distribuer des films destins faire connatre et comprendre le Canada aux Canadiens et aux autres nations, et promouvoir la production et la distribution de tels films;
  • reprsenter le gouvernement fdral dans ses relations avec des personnes exerant une activit cinmatographique commerciale lie des films cinmatographiques raliss pour le gouvernement ou l'un de ses dpartements
  • faire des recherches sur les activits filmiques et en mettre les rsultats la disposition des personnes faisant de la production de films;
  • conseiller le gouverneur en conseil en matire d'activit filmique;
  • remplir, en matire d'activits filmiques, les autres fonctions que le gouverneur en conseil peut lui assigner.

MissionProduire et distribuer des œuvres audiovisuelles distinctives, audacieuses et pertinentes qui refltent la diversit culturelle et qui prsentent au Canada et au monde un point de vue authentiquement canadien.

Vision – Lors de son exercice de planification stratgique pour la priode 2002-2006, l'Office national du film s'est dot de la vision suivante : De renomme internationale, l'ONF est reconnu comme tant indispensable tous les Canadiens et Canadiennes en tant que producteur et distributeur d'œuvres audiovisuelles innovatrices et pertinentes sur le plan social. Le nouveau plan stratgique adopt en mars ritre l'engagement profond de l'Office envers les principes de crativit, de service public, d'innovation et d'accessibilit.

Total des ressources financires du ministre (en milliers de $)


Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
67 118 71 965 71 167

Total des ressources humaines du ministre


Prvues Total des autorisations Relles
500 500 493

Priorits


# Nom Type valuation des progrs raliss l'gard des priorits
1 Maintenir une programmation globale d'œuvres audiovisuelles distinctives, audacieuses et pertinentes qui encourage l'engagement social en accordant une attention particulire la production de longs mtrages documentaires et une approche cohrente envers la production de courts mtrages. Continu Avec ses 155 productions originales, dont 15 longs mtrages documentaires, l'ONF a respect cette priorit.
2 Consolider la capacit de l'ONF reprer et encourager les talents les plus prometteurs et travailler avec eux – assurant ainsi la promotion des cinastes de la relve et des talents de communauts d'intrts (autochtones, linguistiques, ethniques) et encourageant la diversit rgionale. Continu Les nombreux concours destins la relve ainsi que les 93 films raliss par de nouveaux cinastes ont permis l'ONF de respecter cette priorit.
3 Encourager les partenariats de coproduction avec l'industrie et le dveloppement de coproductions internationales. Obligatoire Un accroissement du nombre de coproductions internationales et un grand nombre de partenariats avec l'industrie prive ont permis de respecter cette priorit.
4 Renforcer l'innovation sur les plans du contenu, de la forme et de la technologie. Obligatoire De nombreux films au contenu innovateur ont t rcompenss et l'ONF a accru ses investissements pour acqurir de nouvelles technologies de production et de distribution.
5 Contribuer l'amlioration de la productivit et de la comptitivit de l'industrie cinmatographique canadienne. Obligatoire L'ONF continue de contribuer l'amlioration de la comptitivit de l'industrie en tant que partenaire de production, distributeur de films dans les marchs du documentaire et de l'animation, dnicheur de talent et investisseur dans de nouvelles technologies de distribution, ainsi qu'en favorisant les occasions de partenariats internationaux, notamment au Brsil et Singapour.
6 Renforcer les rseaux de distribution de l'ONF et optimiser les revenus de l'ONF. Obligatoire La mise en place d'un rseau d'e-cinma et le renforcement des liens avec des partenaires de distribution ont permis de renforcer les rseaux de distribution de l'ONF
7 Favoriser la conservation de la collection de l'ONF dans les nouveaux formats numriques mergents et accroitre l'accs quitable de celle-ci travers le Canada. Obligatoire Plus de 986 films de la collection de l'ONF ont t numriss en 2007/2008 et sont diffuss sur divers sites Internet.
8 Maintenir, favoriser et accrotre les initiatives de recherche et dveloppement afin de confirmer l'ONF dans son rle de chef de file auprs de ses partenaires et dans le milieu cinmatographique canadien. Obligatoire En partenariat avec des acteurs des milieux de la culture, de la recherche universitaire et de la tlphonie sans fil, l'ONF dveloppe une bote outils pour la mise en rseau d'quipements audiovisuels et informatiques.
9 Amliorer la responsabilisation, les pratiques commerciales et les systmes d'information. Obligatoire la suite des recommandations du cadre de responsabilisation de gestion et d'autres analyses externes, l'ONF a entrepris de mettre en place de nouvelles pratiques dans ces domaines.
10 Renforcer la reddition de comptes, la gestion du risque, la gestion des ressources et la gouvernance. Obligatoire la suite d'analyses, un plan a t mis en place pour amliorer les pratiques de l'ONF dans ces domaines et de nombreuses mesures ont dj t instaures.

 

Rsultats par activit de programme


Rsultat stratgique
Produire et rendre accessibles des œuvres audiovisuelles pertinentes, ambitieuses et innovatrices qui offrent aux Canadiens et Canadiennes une meilleure comprhension du Canada et du monde.
Activit de programme Rsultats prvus tat du rendement 2007-2008 Contribue la priorit suivante
Dpenses prvues (en milliers de $) Dpenses relles (en milliers de $)
Production d'œuvres audiovisuelles 85% de la programmation de l'ONF touchera des enjeux sociaux Respect 47 467 46 873 Priorit 1
La programmation se caractrisera par la production de documentaires d'opinion, de films d'animation, de films de fiction innovateurs et de produits nouveaux mdias Respect Priorit 1
Niveau d'accessibilit des films de l'ONF travers le Canada Respect Priorits 1, 6 et 7
Les projets produits seront innovateurs par leur contenu, leur forme et leur diffusion; ils feront place l'exprimentation Respect Priorits 1 et 4
Le maintien du nombre de coproductions nationales et internationales Respect Priorit 3
Le maintien du nombre de productions ralises par la relve Respect Priorit 2
Le dveloppement et le perfectionnement continus de nouveaux talents Respect Priorit 2
Activit de programme Rsultats prvus tat du rendement 2007-2008 Contribue la priorit suivante
Dpenses prvues (en milliers de $) Dpenses relles (en milliers de $)
Distribution d'œuvres audiovisuelles Rejoindre l'auditoire canadien et international Respect 2 398 2 492 Priorits 6 et 7
Optimiser les revenus afin de contribuer au succs de l'industrie canadienne du cinma et de la tlvision Respect Priorit 6
Acqurir un plus grand nombre de productions complmentaires au catalogue de l'ONF Respect Priorit 6
Activit de programme Rsultats prvus tat du rendement 2007-2008 Contribue la priorit suivante
Dpenses prvues (en milliers de $) Dpenses relles (en milliers de $)
Accs aux œuvres audiovisuelles et dveloppement des rseaux Amliorer l'accs la collection de l'ONF par l'entremise de ses diffrentes activits et outils, notamment ses mdiathques et ses autres ressources Respect 13 603 13 974 Priorit 7
Continuer la numrisation de la collection de l'ONF Respect Priorit 7
Favoriser la participation citoyenne par des projections publiques ou d'autres moyens jugs appropris Respect Priorits 6 et 7
Amliorer la prsence de l'ONF et de ses productions la tlvision, dans les festivals, dans les coles, lors des activits de l'industrie et auprs du gouvernement fdral Respect Priorits 6 et 7
Assurer une prsence soutenue des productions de l'ONF dans les divers rseaux communautaires et ducatifs du Canada Respect Priorits 6 et 7
Activit de programme Rsultats prvus tat du rendement 2007-2008 Contribue la priorit suivante
Dpenses prvues (en milliers de $) Dpenses relles (en milliers de $)
Services de recherche et de conseil Un effort apprciable de recherche et dveloppement des techniques et de la technologie en audiovisuel Respect 3 650 7 828 Priorit 8
Maintenir l'ONF comme tant un point de rfrence en cinmatographie Respect Priorit 8

 

Contexte de l'Office national du film du Canada

L'Office national du film du Canada offre une gamme unique de produits et de ressources culturels aux Canadiens et Canadiennes. Son mandat est de produire et de distribuer des œuvres audiovisuelles distinctives, pertinentes, originales et innovatrices qui font connatre et comprendre les questions d'intrt, les valeurs et les points de vue canadiens aux habitants du Canada et d'autres pays. Ces œuvres constituent un patrimoine national et offrent un accs privilgi la diversit et la vitalit de notre culture.

L'ONF joue un rle unique titre de producteur d'œuvres audiovisuelles sur toutes les plateformes pour les spectateurs au Canada et l'tranger. Ainsi, il complmente le rle d'autres agences culturelles et celui du secteur priv.

Environnement d'affaires interne

Nouveau plan stratgique 2008-2013

Le 11 juin 2007, Tom Perlmutter a assum les fonctions du 15e commissaire du gouvernement la cinmatographie et prsident de l'ONF. Plusieurs changements ont en outre t apports au conseil d'administration.

L'une des premires mesures du mandat du Commissaire a t d'engager l'organisation dans un processus de rflexion et de consultation en vue de dfinir la nouvelle approche stratgique de l'organisation pour les cinq prochaines annes. Le plan stratgique est le fruit d'changes avec les crateurs, les producteurs et les autres intervenants de l'industrie, ainsi que de relations suivies avec les diffrentes communauts et les citoyens ordinaires du pays. Les grandes lignes du plan quinquennal ont reu une approbation gnrale. Il s'articule autour de cinq objectifs clairement dfinis : leadership cratif et excellence de la programmation, accessibilit tendue et engagement citoyen, passage au numrique, renouveau organisationnel visant faire de l'ONF un modle d'organisme cratif du 21e sicle, et financement stable permettant l'Office de remplir son mandat.

Risques organisationnels

La gestion de risques est l'un des aspects sur lesquels les diffrents services de l'ONF concertent leurs efforts. Bien que l'organisation ait dj mis en œuvre des mesures pour attnuer les risques lors de la prise de dcisions relative aux programmes, elle s'est engage mettre en place un cadre corporatif de gestion de risques. Lors du processus d'laboration de son premier profil de risque organisationnel, l'Office a dtermin que les principaux risques externes taient le passage la technologie numrique, l'rosion des ressources financires de l'ONF, la perte possible de revenus de distribution nationaux et internationaux en raison de l'impact des nouvelles plateformes de diffusion sur les marchs traditionnels, l'accessibilit de sa collection sur les nouvelles plateformes mdiatiques et le maintien des droits d'auteur. Parmi les risques internes pouvant affecter ses activits figurent la ncessit de recruter et de former du personnel qualifi dans les nouvelles technologies de production et distribution ainsi que le maintien de l'effectif et de son expertise, la restructuration ncessaire de l'organisation afin de faire face aux dfis que prsentent les rcentes perces technologiques ainsi que la prsence de systmes oprationnels dsuets. L'Office a maintenant recueilli les donnes sur le risque auprs de ses units oprationnelles et, dans une prochaine tape, laborera un plan dtaill de gestion intgr du risque.

Aprs plusieurs annes de compressions budgtaires, l'ONF doit s'assurer de gnrer plus de revenus afin de maintenir son niveau d'activit cinmatographique en raison de la baisse constante, depuis 1996, des crdits accords par le gouvernement en dollars indexs (un dclin de 41 %). L'ONF absorbe galement la non-indexation de ses budgets depuis 1996, ainsi que les rductions continuelles dcoulant de la rforme de l'approvisionnement et des rvisions de programmes.

Environnement d'affaires externe

Attentes du gouvernement

L'ONF est une agence culturelle en vertu de l'annexe I, partie I, de la Loi sur la gestion des finances publiques. En tant que proprit exclusive du gouvernement du Canada, il rend des comptes au Parlement par l'entremise du ministre du Patrimoine canadien. L'ONF est financ principalement par des crdits parlementaires, par les revenus tirs de la vente de ses produits et par des redevances.

En 2007-2008, l'ONF a particip une valuation de son cadre de responsabilisation de gestion. Aprs avoir reu les commentaires du Conseil du Trsor sur les lments cls qui dfinissent les bonnes pratiques de gestion publique, l'ONF a entrepris d'amliorer ses pratiques de gestion en accordant une attention particulire aux domaines de l'valuation, de la gestion de risques, de la gestion de l'information, de la vrification interne, de la scurit et de la continuit, et des services axs sur les citoyens1.

Afin de servir rellement les Canadiens et leur procurer de la valeur, l'Office national du film doit disposer d'un large rseau de distribution et maintenir sa prsence sur le march des produits cinmatographiques visionns par les Canadiens et de s'assurer que toutes les rgions du pays, mme les plus loignes, ont accs au riche patrimoine que reprsente sa collection.

Profil de la production cinmatographique et tlvisuelle au Canada

En 2007, l'industrie de la production cinmatographique et tlvisuelle canadienne a fait face une srie de dfis conomiques, dont la forte apprciation du dollar canadien, l'incertitude entourant le financement du Fonds canadien de tlvision (FCT) et la concentration de l'industrie de la radiodiffusion. En outre, les nouvelles plateformes ont continu roder l'assise traditionnelle de la distribution, sans pour autant tre assez bien tablies pour que les recettes qu'elles produisent compensent les pertes qu'elles provoquent dans le march traditionnel. Le documentaire et le film d'animation ont t particulirement touchs par l'rosion des marchs nationaux et internationaux.

En 2006-2007, l'ensemble de l'industrie audiovisuelle canadienne a connu une augmentation de 3 % du volume de production. Cette lgre hausse est en grande partie attribuable la forte croissance de la production tlvisuelle et de la production internet des radiodiffuseurs.

Dans la mme priode, la production cinmatographique a baiss de 14 % par rapport au volume enregistr au cours de l'exercice prcdent, pour se chiffrer 282 millions de dollars. La baisse du volume de production a entran une diminution de 15 % de l'emploi au niveau national dans ce secteur2.

Le genre documentaire

Le Canada jouit d'une longue tradition d'excellence dans la production de documentaires sociaux. De nombreuses ralisations canadiennes, dont Le peuple invisible et Up the Yangtze de l'ONF, se sont dmarques sur la scne nationale et internationale. Au Canada anglais, ce genre cinmatographique bnficie de 14 % du budget total de production, mais reprsente 46 % des projets de production. Les documentaires de langue franaise, quant eux, se partagent 16 % du budget total de production pour 35 % du nombre total de films. La production de documentaires canadiens a connu une croissance constante au cours des 11 dernires annes, alors que les budgets allous ce genre ont tripl, passant de 105 millions de dollars en 1996-1997 312 millions en 2005-2006, et que le nombre de projets a doubl, passant de 214 482 durant la mme priode3. Notons que plus de 60 % des budgets allous au documentaire sont accords des sries et minisries et que le nombre de projets dans les domaines des productions individuelles et du documentaire d'auteur est la baisse, dans un contexte o les tldiffuseurs privilgient de plus en plus une programmation axe sur les sries et les missions de tlralit.

Beaucoup de longs mtrages documentaires conviennent mieux la prsentation en salle. Cependant, dans bien des cas, les producteurs canadiens de ce genre de films ne peuvent compter sur une distribution dans les cinmas du pays et doivent s'en remettre aux tldiffuseurs pour le financement et la diffusion de leurs œuvres.

Le dclin des marchs traditionnels dans ce secteur prsente un autre dfi pour l'ONF ainsi que l'industrie canadienne du documentaire. L'ONF doit explorer de nouvelles formes d'accs tels que les rseaux ducatifs, l'e-cinma, Internet, etc., afin de mieux rejoindre son auditoire cible.

L'ONF joue un rle unique et essentiel dans la distribution de documentaires, notamment en distribuant les films qu'il produit, coproduit et acquiert de producteurs privs. L'Office met la disposition de l'industrie un savoir-faire unique qui allie crativit et innovation technologique, et cherche constamment dvelopper de nouveaux partenariats avec des distributeurs du secteur priv. L'agence culturelle a fait du documentaire d'opinion l'une de ses priorits organisationnelles, car la population canadienne veut voir des films qui l'aident mieux comprendre les enjeux qui la touchent. Les documentaires de l'ONF favorisent la rflexion au sein de la population du pays et constituent des outils pour les divers intervenants des milieux politiques, conomiques et sociaux.

La transition au numrique

Partout dans le monde, les nouvelles technologies de production numrique s'affirment comme la nouvelle norme de production. Mme pour les films tourns sur pellicule, la postproduction se fait en mode numrique. Les radiodiffuseurs du monde entier liminent progressivement la transmission analogique. Au Canada, le CRTC a tabli le 31 aot 2011 comme la date butoir partir de laquelle les titulaires d'une licence de tldiffusion ne devront mettre que des signaux de radiodiffusion numriques. Les tats-Unis, deuxime plus important march de l'ONF aprs le Canada, cesseront toute radiodiffusion analogique d'ici le 17 fvrier 2009. Au Royaume-Uni, autre march important pour la tldiffusion, le service analogique a commenc disparatre en 2008, et sera interrompu d'ici 2012. Afin d'tre prt pour la tldiffusion numrique, l'ONF doit dsormais produire tous ses documentaires et ses films d'animation en format numrique. Sans ressources de production numrique adquates pour de nombreuses plateformes, les activits de distribution de l'ONF pourraient tre compromises dans les marchs cibles tlvision, institutionnel, cinma en salle et consommateur au Canada et ailleurs dans le monde, en particulier aux tats-Unis et en Europe. Dans une telle situation, le dclin des ventes pourrait provoquer une diminution des revenus d'au moins quatre millions de dollars au cours des trois prochaines annes.

De nouvelles plateformes de diffusion

Grce la numrisation, les Canadiens et Canadiennes peuvent, o qu'ils se trouvent, regarder films et missions de tlvision sur le support et la plateforme de leur choix : DVD, baladeur numrique, lecteur vido mobile, diffusion Web, etc. Mme si la rvolution numrique offre des possibilits extraordinaires aux maisons de production et aux distributeurs, elle pose aussi d'normes dfis. L'ONF se prpare cette rvolution depuis quelques annes dj en crant des partenariats et en menant des recherches sur la qualit de l'image, les modes de transfert innovateurs, l'accessibilit et la diffusion. L'institution est un chef de file mondial de la production pour la tlphonie cellulaire et de la production de longs mtrages interactifs, de la cration de rseaux communautaires d'e-cinma et est reconnu pour son expertise dans la technologie stroscopique.

 

Rsultats des priorits de l'Office national du film

1. Maintenir une programmation globale d'œuvres audiovisuelles distinctives, audacieuses et pertinentes qui encourage l'engagement social, en accordant une attention particulire la production de longs mtrages documentaires et une approche cohrente envers la production de courts mtrages

Depuis sa cration en 1939, l'ONF, en tant producteur et distributeur public, a acquis une expertise reconnue internationalement dans le documentaire, le film d'animation et la fiction alternative et a contribu faire du Canada un chef de fil mondial dans ces domaines, permettant ainsi de faire connatre les perspectives et points de vue des Canadiens et Canadiennes partout dans le monde. Ses œuvres audiovisuelles originales, innovatrices et cratives constituent un patrimoine national et offrent un accs privilgi la diversit et la vitalit de notre culture. Les productions de l'Office invitent les citoyens participer activement la socit canadienne en suscitant la rflexion, le dialogue, l'action citoyenne et une meilleure comprhension des ralits vcues par l'ensemble des habitants du pays.

Au cours de l'exercice 2007-2008, l'ONF a ainsi offert une programmation abordant les proccupations et les intrts des Canadiens et Canadiennes des diverses collectivits qui forment le tissu social du pays. Depuis ses dbuts, l'ONF a t un pionnier du long mtrage documentaire et continue de jouer un rle dterminant dans l'volution de ce genre. En offrant un soutien ncessaire dans le secteur du long mtrage documentaire, au chapitre du contenu et du financement non offert par d'autres sources dans le systme actuel, l'ONF permet d'assurer que la production canadienne soit constante et soutenue, ce qui est l'une des cls du succs dans ce domaine.

2. Consolider la capacit de l'ONF reprer et encourager les talents les plus prometteurs et travailler avec eux, assurant ainsi la promotion des cinastes de la relve et des talents de communauts d'intrts (autochtones, linguistiques, ethniques) et encourageant la diversit rgionale

L'ONF est dtermin promouvoir le talent des cinastes de la relve issus de toutes les rgions du pays, reflter la diversit culturelle canadienne et donner aux diverses communauts du Canada les moyens de transmettre leurs valeurs et leurs histoires. L'ONF mise sur son exprience unique de production, sur les comptences de ses professionnels, sur la disponibilit d'quipements de pointe et sur sa capacit s'adjoindre des cinastes de talent et rallier des partenaires partout au pays. Il en rsulte des programmes conus en fonction des besoins de groupes particuliers et qui contribuent la mise en place d'une socit diversifie qui favorise la dualit linguistique, la participation des communauts autochtones et l'inclusion sociale. De plus, le travail de l'ONF auprs des crateurs mergents a attir attention et loges sur la scne internationale : des pays comme le Brsil envoient des reprsentants de leur relve participer divers programmes destins l'panouissement de nouveaux talents.

Cette anne, une quinzaine de programmes de formation pour les nouveaux talents ont t offerts afin de permettre des cinastes de la relve de raliser leur premire œuvre professionnelle. ces programmes s'ajoutent de nombreuses classes de matre, donnes dans plusieurs villes du pays. Plusieurs autres programmes et concours sont spcifiquement destins aux communauts autochtones, aux communauts ethnoculturelles et aux collectivits de langues officielles en situation minoritaire. Bien que la plupart de ces initiatives soient rcurrentes, un certain nombre d'entre elles ont t lances en 2007-2008, notamment le concours Prsente-moi tes grands-parents , qui invite les jeunes cinastes amateurs francophones de tout le pays soumettre en ligne un mobimtrage, un court mtrage ralis au moyen d'un portable.

3. Encourager les partenariats de coproduction avec l'industrie et le dveloppement de coproductions internationales.

L'ONF continue d'tre un partenaire indispensable de la croissance et de l'essor de l'industrie cinmatographique canadienne. En tant que coproducteur national, l'ONF offre ses partenaires la possibilit de prendre des risques sur le plan artistique et commercial qu'ils ne pourraient faire seuls. La crdibilit de l'ONF facilite galement la participation de tldiffuseurs et de partenaires nationaux et internationaux. Les ressources que l'Office met leur disposition prennent plusieurs formes et rpondent aux besoins particuliers de chaque projet. Le dveloppement de partenariats internationaux est tout aussi important car une forte prsence sur la scne internationale se traduit par une plus grande visibilit pour les producteurs canadiens tant au pays qu' l'tranger. Lorsque l'ONF prend part des projets de production internationaux, il s'assure que les valeurs chres aux Canadiens et Canadiennes sont vhicules partout dans le monde.

L'an dernier, l'ONF a poursuivi ses efforts afin d'approfondir les relations entames il y a quelques annes et crer de nouveaux liens internationaux. Le troisime Forum en matire de coproduction Brsil-Canada a permis d'tablir des liens et des alliances solides pour un secteur public dynamique au sein d'une industrie audiovisuelle qui se mondialise de plus en plus. L'accord de coopration Canada-Brsil a continu favoriser les changes entre artistes et artisans des deux pays et favoris l'exportation du savoir-faire canadien. Au cours de la dernire anne, l'ONF et ses partenaires brsiliens ont engag des discussions dans le but de prolonger et d'amliorer l'entente de coopration entre les deux pays. Le dveloppement des projets entrepris l'an dernier la faveur de rencontres organises par l'ONF entre des producteurs privs des deux pays se poursuit. En mai 2007, l'ONF a sign une nouvelle entente de coopration culturelle avec Hati, pays qui figure parmi les priorits de la politique trangre du gouvernement canadien. Cette entente s'est notamment concrtise par le don au gouvernement hatien de 212 films de la collection de l'ONF, pour diffusion la tlvision – nationale et prive – et dans les rseaux ducatifs.

4. Renforcer l'innovation sur les plans du contenu, de la forme et de la technologie

En tant que creuset de crativit pour la production de contenu mdia original et innovateur, l'ONF est profondment interpell par les changements technologiques et culturels qui bouleversent le secteur cinmatographique. Depuis sa cration, il a justement le mandat de tester et d'explorer ces nouvelles frontires. C'est ainsi qu'il peut appuyer une industrie qui demeure vulnrable face aux risques artistiques, financiers et technologiques et, de cette manire, contribuer une conomie culturelle axe sur l'innovation et la comptitivit.

L'ONF continue d'tre l'avant-scne en matire d'innovation crative. Que ce soit au niveau de la cration de contenu stroscopique ou de la production du premier film interactif en Amrique du Nord, l'ONF est une rfrence en matire d'innovation dans le milieu cinmatographique. D'ailleurs, l'ONF a t honor cette anne, au Canada et l'tranger, pour son travail innovateur dans des domaines aussi diffrents que l'utilisation du Web, la pertinence sociale et la gestion du patrimoine audiovisuel canadien.

5. Contribuer l'amlioration de la productivit et de la comptitivit de l'industrie cinmatographique canadienne

La productivit est intrinsquement lie l'conomie du savoir d'un pays. En 2007-2008, l'ONF a contribu la comptitivit globale de l'industrie du cinma canadien en offrant des programmes de dveloppement et de perfectionnement aux cinastes de la relve et aux artisans de l'industrie. L'ONF a collabor avec les jeunes cinastes et leur a enseign les nouvelles formes d'expression numriques. Ces initiatives amliorent les comptences des nouveaux cinastes, permettent de dcouvrir de nouveaux talents, contribuent la cration d'une production cinmatographique et tlvisuelle canadienne authentique et encouragent l'exprimentation et l'innovation dans la production numrique. En aidant la relve acqurir les comptences requises pour œuvrer dans l'univers cinmatographique numrique, l'ONF contribue ce que la main-d'œuvre canadienne reste comptitive l'chelle mondiale.

titre de partenaire de l'industrie canadienne de l'audiovisuel et de la radiodiffusion, l'ONF cre du contenu numrique de qualit professionnelle en anglais et en franais pour les nouvelles plateformes. L'ONF est pionnier en ce qui a trait aux techniques de rcit et de projets multiplateformes, tant du point de vue de la forme et de la technologie que du contenu, favorisant l'avancement du secteur priv.

6. Renforcer les rseaux de distribution de l'ONF et optimiser les revenus de l'ONF

L'accessibilit de ses oeuvres l'ensemble des Canadiens et Canadiennes de toutes les rgions du pays est une priorit de l'ONF. En 2007-2008, il a rejoint un auditoire de quelque 26 millions au Canada. L'ONF mise de plus en plus sur les nouvelles technologies, lesquelles assurent la diffusion de productions qui, autrement, resteraient inaccessibles aux rgions loignes. Ces nouvelles options s'ajoutent un vaste rseau de distribution national qui regroupe de nombreux partenaires publics (bibliothques publiques et scolaires), privs (entreprises de distribution, maisons de vente par catalogue, chanes de cinma, clubs vido, etc.) et milieux associatifs (groupes culturels, organisations non gouvernementales). Les productions de l'ONF sont prsentes rgulirement par les rseaux de tlvision traditionnels et spcialiss, et ses mdiathques modernes de Montral et Toronto donnent accs des milliers de titres de sa collection. Le public canadien peut galement se procurer les œuvres de l'ONF en tout temps par Internet, en furetant dans le catalogue virtuel du site de l'Office, ou par tlphone.

En 2007-2008, le chiffre d'affaires de l'ONF a dpass les 6,8 millions de dollars, en lgre augmentation par rapport l'anne prcdente, et ce, malgr la hausse fulgurante du dollar canadien qui a exerc une pression la baisse sur ses rsultats, en particulier sur les diffrents marchs amricains (tats-Unis et Amrique latine). Les marchs institutionnel et ducatif canadiens ont gnr des revenus de plus de 1,8 million de dollars au cours des douze derniers mois. Ses activits de distribution ont aussi permis l'ONF de gnrer plus de 802 000 $ pour ses partenaires du secteur priv canadien. Toujours l'afft des nouvelles tendances, l'ONF procde rgulirement une analyse dtaille de ses diffrents marchs au Canada et l'tranger, afin de mieux comprendre les besoins de ses principaux clients, bien cibls ses efforts de vente et tirer parti de toutes les opportunits.

7. Favoriser la conservation de la collection de l'ONF dans les nouveaux formats numriques mergents et accroitre l'accs quitable de celle-ci travers le Canada

L'ONF est riche d'une collection qui compte au-del de 13 000 titres et reprsente l'un des principaux trsors culturels du Canada. L'Office est rsolu prserver cette collection et la faire connatre toute la population canadienne. L'ONF adapte de nouvelles technologies dans sa vote numrique de manire prserver pour les gnrations futures ce patrimoine audiovisuel inestimable ainsi qu' gnrer des revenus provenant de sources nouvelles. Comme la conservation de la collection de l'ONF fait partie intgrale du mandat que lui confre la Loi sur le cinma, l'institution se doit de slectionner avec soin la mthode qui convient le mieux la prservation de ce patrimoine mondial parmi les divers procds de numrisation existants. De plus, en raison de ses responsabilits diversifies de producteur, de distributeur et de conservateur national et public, l'Office a des besoins uniques, et doit donc faire preuve d'initiative dans la mise au point de mthodes et procds. Les recherches effectues par l'ONF dans ce domaine ont suscit l'intrt d'autres organisations internationales. Le Brsil, notamment, a envoy des techniciens afin d'tudier plus attentivement l'approche de conservation numrique dveloppe par l'ONF. Dans le but d'harmoniser les activits des divers intervenants des secteurs priv et public œuvrant dans le domaine des nouveaux mdias et du numrique, la mise en place d'une stratgie nationale par le gouvernement fdral permettrait d'assurer que le Canada demeure un chef de file dans ce domaine.

En 2007-2008, l'ONF a poursuivi l'laboration de son projet institutionnel de diffusion en continu. Ce projet vise rendre la riche collection de l'ONF encore plus accessible la population canadienne par la conception et la mise au point d'un systme de visionnement en ligne la fois convivial et robuste. L'ONF s'appuiera sur ce projet pour concrtiser d'autres activits numriques et Web, afin d'accrotre les revenus en ligne et atteindre mieux les communauts isoles.

8. Maintenir, favoriser et accrotre les initiatives de recherche et dveloppement afin de confirmer l'ONF dan son rle de chef de file auprs de ses partenaires et dans le milieu cinmatographique canadien

Bien que l'ONF dispose d'un budget limit pour entreprendre des initiatives majeures de recherche par rapport d'autres organisations internationales, il possde un laboratoire de conservation la fine pointe de la technologie et bnficie de services de postproduction et de recherche et dveloppement reconnus pour leur capacit d'innover et de fournir des solutions d'avenir ses partenaires du secteur priv.

En 2007-2008, l'ONF est devenu l'un des seuls organismes cinmatographiques offrir un catalogue de films numriques en exploitant la technologie e-cinma, et ce dfi a t relev avec brio. Ce projet audacieux et ambitieux a donn accs une exprience cinma de grande qualit (haute dfinition et son 5.1) l'extrieur des grands centres urbains.

9. Amliorer la responsabilisation, les pratiques commerciales et les systmes d'information

En tant qu'agence culturelle fdrale, l'ONF adhre aux efforts du gouvernement du Canada en vue de favoriser l'adoption d'un mode de gestion efficace et d'une responsabilisation plus grande par les organismes publics. Ces efforts visent prserver la confiance du public en veillant ce que les activits du gouvernement soient menes conformment des normes rigoureuses de responsabilisation, de transparence, de prudence, de probit, de cohrence et d'quit. Au cours de l'exercice 2007-2008, l'ONF a continu d'investir dans l'amlioration de ses systmes de gestion et d'information.

10. Renforcer la reddition de comptes, la gestion du risque, la gestion des ressources et la gouvernance

Afin d'accrotre continuellement le rendement global de l'ONF, entre autres au niveau de la gestion du risque, de la grance, des services axs sur les citoyens et de la responsabilisation, l'organisation s'est assure que les 10 noncs contenus dans le Cadre de responsabilisation de gestion servent de piliers ses efforts. L'Office a mis en œuvre diverses mesures afin de mettre en application les diverses recommandations du Conseil du Trsor figurant dans le cadre de responsabilisation. Au cours de la priode de planification couverte par ce rapport 2007-2008, l'ONF a notamment entrepris l'tablissement d'un profil de risque pour l'institution. Ce processus mnera non seulement une valuation de rfrence, mais aussi l'laboration d'un outil de gestion permettant chaque anne d'valuer le risque et de prparer des stratgies d'attnuation. L'ONF a galement mis au point un nouveau rapport de gestion en vue d'uniformiser ses informations financires dans tous les secteurs.