Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Office national du film du Canada - Rapport

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».





2010-2011
Rapport ministériel sur le rendement



Office national du film du Canada






La version originale a été signée par
L'honorable James Moore, C.P., député
Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles






Table des matires

Message du Ministre

Message du Commissaire

Section I : Survol de l’organisation

Raison d’tre

Responsabilits

Rsultat stratgique et Architecture des activits de programme (AAP)

Priorits organisationnelles

Analyse des risques

Sommaire – Rendement

Profil des dpenses

Budget des dpenses par crdit vot

Section II : Analyse des activits de programmes par rsultat stratgique

Rsultat stratgique

Activit de programme 1: Production d’œuvres audiovisuelles

Sommaire du rendement et analyse de l’activit de programme
Leons apprises

Activit de programme 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Sommaire du rendement et analyse de l’activit de programme
Leons apprises

Activit de programme 3 : Services internes

Sommaire du rendement et analyse de l’activit de programme
Leons apprises

Activit de programme 4 : Fonds renouvelable

Section III : Renseignements supplmentaires

Principales donnes financires

tats financiers

Liste des tableaux supplmentaires

Section IV : Autres sujets d’intrt



Message du Ministre

James Moore Le ministre du Patrimoine canadien et les organismes du portefeuille jouent un rle important dans notre vie culturelle, sociale et conomique. Ensemble, ils favorisent la cration d’un environnement dans lequel tous les Canadiens peuvent vivre des expriences culturelles, clbrer leur patrimoine et participer l’dification de collectivits dynamiques. En tant qu’organisme du portefeuille de Patrimoine canadien, l’Office national du film du Canada (ONF) met en œuvre des programmes et offre des services qui contribuent l’atteinte de ces objectifs.

L’ONF collabore de prs avec les artistes, les cinastes, les producteurs et les partenaires du secteur priv de toutes les rgions du Canada afin de crer un milieu stimulant. Il met au point des innovations cratives et technologiques canadiennes qui contribuent faire du Canada un chef de file sur la scne internationale de l’conomie numrique dans le domaine audiovisuel.

En tant que producteur et distributeur public canadien d’œuvres audiovisuelles, l’ONF joue un rle essentiel dans l’univers en constante volution des mdias numriques. Tout en maintenant une prsence dans les modes traditionnels de distribution et de diffusion, l’ONF a poursuivi le dveloppement de nouveaux formats de cration et de diffusion numrique afin de rejoindre la population canadienne sur la plateforme de son choix et dans les deux langues officielles. Au cours de la dernire anne, l’ONF a lanc 26 productions Web originales, ce qui dmontre l’importance croissante de la programmation numrique. L’Espace de visionnage en ligne s’enrichit chaque anne et offre maintenant plus de 2000 productions gratuites aux Canadiens.

titre de ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, je suis heureux de vous prsenter le Rapport ministriel sur le rendement de 2010-2011 de l’ONF. Je vous invite le parcourir pour avoir un aperu des activits de cet organisme au cours de la dernire anne en vue de remplir son mandat et de contribuer la vitalit de la socit canadienne.

L'honorable James Moore

Message du Commissaire

L’anne 2010-2011 s’est droule sous le signe de la reprise conomique. Malgr tout, les effets de la rcession mondiale ne se sont pas encore entirement estomps. Les industries culturelles ont travers la crise conomique au moment mme o elles devaient s’adapter aux changements structurels fondamentaux qu’entrane en permanence la rvolution numrique.

Malgr un environnement en constante volution, l’ONF a poursuivi la mise en œuvre de la troisime anne de son Plan stratgique quinquennal. Il a dmontr qu’il tait capable de leadership en jetant les bases de nouvelles faons de faire, de produire et de distribuer. Au cœur de notre stratgie se trouvent raffirmes les valeurs fondamentales de l’ONF : travailler avec des crateurs de tous horizons et avec toutes les technologies existantes, stimuler la cration d’œuvres imaginatives et assurer l’accessibilit tous les Canadiens et Canadiennes – tout en exploitant au maximum les possibilits de la technologie numrique.

Nous avons poursuivi notre travail dans les secteurs traditionnels en consolidant la rputation d’excellence du Canada en matire de films d’animation d’auteur et de documentaires, tout en traitant de questions sociales importantes pour la population canadienne. Ce sont 97 productions originales qui ont t lances cette anne par des cinastes chevronns et des cinastes de la relve issus de diverses rgions, communauts ethnoculturelles et linguistiques.

Aujourd’hui, l’ONF a atteint le point o il peut dire que, outre ses forces traditionnelles en documentaires et en films d’animation classiques, il a atteint une masse critique d’œuvres numriques originales, des œuvres rputes pour faire natre les nouvelles formes d’art et de divertissement de demain. Ce sont 26 productions Web originales qui ont t lances cette anne, lesquelles sont maintenant regroupes sous www.onf.ca/interactif. Plusieurs de ces projets interactifs se sont dmarqus cette anne et ont reu des prix tant au Canada qu’ l’international.

Notre Espace de visionnage en ligne est constamment enrichi de titres de notre collection ainsi que d’œuvres interactives indites, qui nous permettent, non seulement de rejoindre un plus grand nombre d’auditoires, mais aussi un public de jeunes. ce jour, nous avons enregistr prs de 22 millions de visionnages des œuvres de l’ONF sur des plateformes numriques au Canada et l’tranger.

Nos coles et institutions d’enseignement au Canada sont de plus en plus branches et la demande pour un contenu canadien bilingue et fiable se fait sentir. Nous avons conclu de nombreuses ententes avec des ministres de l’ducation provinciaux, des collges et des universits, qui ont acquis les droits d’exploitation du site de l’ONF dans les coles. En collaboration avec des enseignants et des enseignantes, nous avons tabli la correspondance entre nos œuvres et les programmes d’tudes, province par province. Nous avons ajout des fonctionnalits pour simplifier l’utilisation en classe, notamment des signets et des guides pdagogiques. Nous continuerons d’amliorer notre offre et d’autres caractristiques aideront les professionnels de l’ducation exploiter le plein potentiel pdagogique de l’univers numrique. La consolidation de nos relations avec le secteur de l’ducation nous permet ainsi de crer des liens solides avec la jeunesse canadienne.

Aprs le succs retentissant en 2009 de notre application iPhone, nous continuons l’innovation en ayant lanc cette anne une application pour l’iPad et l’Android et ayant dvelopp une application pour le PlayBook de BlackBerry. Par ailleurs, le caractre innovateur de notre approche de la prservation, de la conservation et de l’accessibilit nous a valu des commentaires logieux et une reconnaissance l’international la suite de notre participation des confrences trs prestigieuses, telles que l’International Conference on Preservation of Digital Objects/iPRES et la Society of Motion Picture and Television Engineers. Tout en maintenant sa raison d’tre en tant que producteur et distributeur public canadien, l’ONF a su dmontrer qu’il tait engag occuper une position de chef de file mondial l’re numrique.

Encore cette anne, nous avons fait rayonner nos œuvres l’chelle internationale, notamment par l’entremise de l’exprience immersive unique que nous avons offerte aux millions de visiteurs du Pavillon du Canada l’Exposition de Shanghai, en collaboration avec le Cirque du Soleil.

L’anne 2010-2011 nous a permis de dmontrer notre engagement envers les communauts autochtones. Nous restons dtermins travailler avec des cinastes et former des cinastes de la relve au sein de ces communauts. Nous avons prsent auprs de nos partenaires inuits un projet d’envergure en cours de dveloppement, Unikkausivut – Sharing Our Stories, visant rassembler, sous forme traditionnelle et numrique, un riche patrimoine constitu d’œuvres de l’ONF pour les Inuits, signe par les Inuits et portant sur les Inuits.

Afin de rendre notre collection accessible et de crer de nouvelles œuvres et des formes d’art et de divertissement indites, l’ONF a d faire preuve de discipline, adopter des mthodes de gestion et des pratiques organisationnelles diffrentes. La rvision de notre structure organisationnelle ayant t complte dans l’exercice prcdent, nous avons port une attention particulire aux processus de travail afin de les optimiser et les rendre plus efficaces.

Malgr l’volution rapide que nous vivons, l’ONF est rest fidle son mandat et ses valeurs. Nous continuerons prendre des risques, exprimenter et mettre l’accent sur les œuvres qui ne peuvent tre ralises par le secteur priv. Nous persisterons encourager l’inventivit, l’innovation et l’audace afin de participer la construction de l’environnement audiovisuel de demain.

Tom Perlmutter
Commissaire du gouvernement la cinmatographie et prsident de l'Office national du film du Canada

Section I : Survol de l’organisation

Raison d’tre

L’Office national du film du Canada (ONF) a t cr par une loi du Parlement fdral en 1939 et rend compte au Parlement canadien par l’entremise du ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles. L’ONF a pour mandat de produire et distribuer des œuvres originales et innovatrices lesquelles font mieux comprendre les enjeux auxquels doit faire face la population canadienne et qui font connatre les valeurs et points de vue canadiens au pays et dans le monde. Au fil des dcennies, il est devenu la norme en matire d’innovation cinmatographique au Canada et joue un rle important en soulignant les changements et vnements marquants de la socit canadienne.

Responsabilits

En tant que producteur et distributeur public d’œuvres audiovisuelles, l’ONF joue un rle essentiel, en offrant une perspective de la richesse et de la diversit canadienne. C’est travers des documentaires d’auteur, des films d’animation et des nouveaux mdias qu’il explore les enjeux sociaux contemporains. Depuis sa fondation, l’ONF tmoigne des bouleversements et grands vnements sociaux qui transforment le visage du pays. Il est devenu une rfrence incontournable lorsqu’il s’agit d’innovation en cinma.

C’est en soutenant des cinastes, des crateurs multimdias et des coproducteurs de toutes les rgions du Canada et des diverses communauts ethnoculturelles, autochtones et linguistiques que l’ONF s'assure que ses œuvres audiovisuelles refltent les ralits socioculturelles canadiennes, qui voluent rapidement.

En tant que laboratoire cratif, l’ONF enrichit le vocabulaire du cinma du 21e sicle et explore de nouveaux formats de cration et de diffusion. Il offre aux artistes un milieu o il est permis de prendre des risques cratifs et technologiques pour produire du contenu culturel qui ne pourrait tre produit facilement dans le secteur priv.

Les publics canadien et tranger ont dsormais un accs sans prcdent son remarquable patrimoine audiovisuel qui compte plus de 13 000 productions. Ils y accdent au moment, l’endroit et sur la plateforme de leur choix, et ce, par le truchement du site ONF.ca. Par ailleurs, l’ONF fournit du contenu audiovisuel canadien dans les deux langues officielles aux maisons d’enseignement, ce qui en fait un important vhicule des valeurs canadiennes auprs de la jeunesse du pays.

Rsultat stratgique et Architecture des activits de programme (AAP)

En accomplissant son mandat, l’Office national du film vise l’atteinte d’un seul rsultat stratgique qui suit :

Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d’œuvres audiovisuelles canadiennes novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

Le tableau1 ci-dessous illustre les activits et les sous-activits de programme de l’ONF, qui contribuent l’atteinte du rsultat stratgique :

Rsultat stratgique

[D]

Priorits organisationnelles

Dans l'ensemble, l'ONF a men bien les priorits nonces dans son Rapport sur les plans et priorits 2010-2011 et qui correspondent aux orientations de son Plan stratgique 2008-2012. Le tableau ci-dessous rsume les progrs accomplis en regard de chacune des priorits :

Priorit Type2 Rsultats stratgiques et/ou activits de programme

Leadership cratif et excellence de la programmation

L'ONF exercera son leadership en tant que point de rfrence mondial en matire d'innovation et de cration de contenu multiplateforme pour le documentaire, l'animation d'auteur, les œuvres numriques / nouveaux mdias et d'autres nouvelles formes audiovisuelles.

Permanente

  • RS : le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d’œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour
  • AP 1 : Production d’œuvres audiovisuelles

tat : Entirement atteinte

Cette priorit appuie le rsultat stratgique et contribue l’activit de programme de production d’œuvres audiovisuelles, puisqu’elle en assure une production pertinente, audacieuse et innovatrice qui permet la population canadienne de mieux comprendre le Canada et le monde.

  • En 2010-2011, l’ONF a complt 97 productions et coproductions originales et 26 sites Web originaux qui comprennent 107 films.
  • La programmation numrique revt une importance croissante au sein de l’ONF. En 2010-2011, l’ONF a lanc 26 productions Web originales, par rapport 9 en 2009-2010, dont plus de la moiti sont issues d’artistes de la relve.
  • Cette anne, prs de la moiti des œuvres compltes, soit 48 %, ont t ralises par des cinastes de diverses rgions et communauts ethnoculturelles, autochtones et linguistiques.
  • Un accord de coproduction et de partage d’exprience en matire d’œuvres audiovisuelles conues et diffuses sur Internet (documentaires Web) a t sign entre la Socit ARTE France et l’ONF.
Priorit Type Rsultats stratgiques et/ou activits de programme

Accessibilit tendue et engagement citoyen

L'ONF facilitera et largira l'accs des auditoires canadiens et trangers ses œuvres et celles de ses partenaires et ce, sur toutes les plateformes pertinentes.

Permanente

  • RS : le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d’œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour
  • AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

tat : Entirement atteinte

En utilisant toutes les plateformes pertinentes, l’ONF permet l’accs des auditoires canadiens et trangers ses œuvres. Cette priorit assure au public canadien de toutes les rgions et de diffrents horizons, l’accs aux œuvres de l’ONF.

  • En 2010-2011, l’ONF a rejoint un auditoire de plus de 25 millions de personnes travers la multitude de canaux de distribution.
  • L’ONF continue d’enrichir sa programmation sur son Espace de visionnage en ligne, signer des ententes avec de nouveaux partenaires de syndication de contenu, tels que Hulu et Isuma.tv, et d’enrichir ses relations. Il a lanc son application pour l’iPad et l’Android.
  • La nouvelle approche marketing avec l’intgration de l’quipe Image de marque permet d’offrir des campagnes mieux intgres et plus structures autant pour les activits l’international qu’au niveau national.
  • De nombreux abonnements et licences en ligne ONF.ca ont t vendus des partenaires du secteur de l’ducation au Canada.
Priorit Type Rsultats stratgiques et/ou activits de programme

Passage au numrique

En poursuivant la mise en œuvre de sa stratgie du numrique, l'ONF se dotera des moyens ncessaires pour excuter son mandat de programmation, de distribution, d'accessibilit, de dveloppement de nouvelles relations d'affaires et de prservation de son patrimoine audiovisuel.

Permanente

  • RS : le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d’œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour
  • AP 1 : Production d’œuvres audiovisuelles
  • AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

tat : Entirement atteinte

La mise en œuvre de la stratgie du numrique est essentielle pour assurer l’avenir de l’ONF et renforcer sa capacit offrir des productions pertinentes pour la population et pour les gnrations venir. La stratgie de numrisation est indispensable la prservation et l’accessibilit de la riche collection patrimoniale de l’ONF.

  • En plus de mettre en œuvre son plan de numrisation et d’archivage numrique, l’ONF poursuit la recherche et le dveloppement d’outils et de mthodes de travail qui facilitent l’automatisation des processus et des activits de numrisation.
  • Afin de raliser le virage numrique, l’ONF a initi le projet PIVOT (Projet Intgr du Virage Oprationnel et Technologique) ce qui lui permet de rpondre de faon concrte et oprationnelle sa volont de fournir une saine gestion et un encadrement technologique structur.
  • Les œuvres interactives ont t regroupes sous www.onf.ca/interactif.
Priorit Type Rsultats stratgiques et/ou activits de programme

Renouveau organisationnel

L'ONF deviendra un modle d'organisme cratif du 21e sicle, un organisme souple, efficace et efficient, un creuset d'innovation et de crativit qui valorise ses employs, qui collabore au moment voulu et de manire transparente avec les intervenants, qui offre une valeur sre la population canadienne et qui prend l'initiative de mettre en œuvre des pratiques respectueuses de l'environnement.

Permanente

  • RS : le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d’œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour
  • AP 1 : Production d’œuvres audiovisuelles
  • AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

tat : Atteinte en grande partie

Le renouveau organisationnel est essentiel afin d’assurer un milieu de travail propice la cration et la diffusion d’œuvres audiovisuelles audacieuses et accessibles toute la population canadienne.

  • Le Conseil du Trsor a approuv la rvision du programme de subventions et de contributions pour le dveloppement des comptences et du contenu.
  • L’ONF a rpondu l’ensemble du processus lis la ronde VIII du Cadre de responsabilisation de gestion (CRG). Un rapport prliminaire indique une amlioration globale au niveau de la gestion.
  • Une architecture remanie des activits de programme (AAP), qui reprsente mieux les activits de programmes et les sous-activits de programmes de l’ONF a t approuve et sera effective pour l’anne financire 2011-2012.
  • Le Comit des oprations a poursuivi les dmarches pour l’laboration du plan de continuit des oprations (PCO), a poursuivi l’analyse des rpercussions sur les oprations (ARO), a dbut l’analyse de vulnrabilit et de gestion de risque intgre.
  • l’ONF a labor un plan intgr de formation, qui tient compte autant de l’environnement numrique que des occasions de formation, d’avancement et d’panouissement professionnel.
Priorit Type Rsultats stratgiques et/ou activits de programme

Financement

L'ONF continuera de mettre en œuvre de meilleurs mcanismes de planification et de contrles financiers afin de maximiser l'efficience interne; il cherchera de nouveaux secteurs gnrateurs de revenus, fera fructifier ses partenariats dans des domaines comme le marketing et dynamisera ses activits de distribution traditionnelles.

Permanente

  • RS : le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d’œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour
  • AP 1 : Production d’œuvres audiovisuelles
  • AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

tat : Atteinte en grande partie

La recherche d’autres secteurs gnrateurs de revenus est essentielle afin de faire face aux dfis que reprsentent la numrisation et le passage aux dernires technologies.

  • Durant l’exercice, l’ONF a labor un modle d’affaires afin d’augmenter ses auditoires, ses revenus et la notorit de la marque ONF.
  • La nouvelle approche marketing est plus uniforme, cohrente et facilement reconnaissable pour le public.
  • Le service de tlchargement la demande, sur www.onf.ca, a t mis en ligne, mais le service d’abonnement dans le secteur de l’ducation, Education +, a t report l’exercice 2011-2012.

Analyse des risques

L’ONF a termin l’anne avec des baisses de revenus globaux de 26 %. Dans le sillage des changements survenus au sein de la sphre audiovisuelle, les revenus de sources existantes comme les droits de diffusion et les ventes de DVD, stagnent ou diminuent. Par ailleurs, nous avons assist l’rosion constante de notre march traditionnel de la tlvision. Ces changements ont pour effet de diminuer les possibilits de tldiffusion et les budgets de licence de diffusion. Les ventes du march de la tlvision connaissent une baisse importante depuis quelques annes alors qu’elles subissent toujours les changements dans les tendances long terme du march, lesquelles dfavorisent le documentaire pisode unique et convergent vers la gnration de visionnage tl en ligne. L’ONF n’a pas chapp cette tendance globale.

Dans Profil 20103, le rapport conomique sur l’industrie de la production de contenu sur cran au Canada, on souligne que la production de documentaires pour la tlvision a chut, le plus gros de cette baisse s’tant produite sur le march de la langue anglaise. En effet, la fermeture de plusieurs crneaux documentaires, leur programmation aux heures de faible coute et notre programmation ne concidant pas toujours avec les priorits en matire d’acquisition de documentaires, expliquent en partie la baisse des auditoires.

D’un autre ct, les auditoires en ligne ne cessent d’augmenter. Les Canadiens font partie des plus grands utilisateurs d’Internet au monde et ils s’attendent obtenir le contenu de leur choix sur demande et sur la plateforme approprie. En effet, l’accs une connectivit large bande et de grande capacit explique la croissance de l’utilisation des produits portables personnels, tels que des tlphones intelligents et les lecteurs musicaux, pour accder du contenu. Selon une tude du Conference Board of Canada4, la technologie est en train de rvolutionner les modles d'affaires rgissant l'conomie crative, plus particulirement en ce qui trait aux faons de crer et de consommer les produits culturels. Les consommateurs interviennent activement et personnalisent le contenu de tels produits. Encore cette anne, l’ONF a dmontr qu’il tirait avantage des nouveaux moyens de diffusion pour permettre le rayonnement de ses productions auprs de la population canadienne.

La numrisation des œuvres de l’ONF est essentielle afin que l’institution puisse mettre la disposition des Canadiens et des Canadiennes sa riche collection et ses productions, o et quand ils le dsirent et sur la plateforme de leur choix. L’ONF est dpositaire d’un vaste patrimoine audiovisuel de grande valeur culturelle de plus de 13 000 titres, et leur numrisation reprsente une tche norme et prsente des dfis financiers et techniques. La conversion des œuvres ralises au cours des 70 dernires annes reste une priorit pour l’ONF. Encore cette anne, l’ONF a continu la mise en œuvre de son plan de numrisation et d’archivage afin d’assurer la prservation et l’accessibilit de sa collection la population canadienne et aux gnrations futures.

Par ailleurs, la prservation de sa collection reprsente aussi un grand dfi. En effet, l’ONF doit mettre en place les meilleures pratiques de prservation de sa collection afin d’assurer la scurit physique du contenu de ses salles de conservation. Au cours des trois prochaines annes, l’ONF entreprendra la relocalisation dans un autre lieu d’entreposage, de plus de 5000 pieds cubes de matriel afin d’assurer la scurit physique de ses actifs audiovisuels. La relocalisation devrait dbuter l’automne 2011.

L’ONF a procd en 2009 une modification de sa structure organisationnelle en fusionnant neuf directions en cinq. Cette anne, il a rvis et amlior ses processus de travail afin d’amliorer leur efficacit. Il a par ailleurs labor une stratgie officielle de formation et de perfectionnement qui sera mise en place au cours de la prochaine anne. Cette stratgie de formation est essentielle afin que l’ONF demeure un chef de file de la production mdiatique innovatrice.

Sommaire – Rendement

Ressources financires pour 2010-2011 (en milliers de dollars)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
67 217 68 486 67 883
Ressources humaines pour 2010-2011 (ETP)
Ressources prvues Ressources relles cart
452 435 -17
Rsultat stratgique : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d’œuvres audiovisuelles canadiennes novatrices qui sont accessibles par le truchement des mdias pertinents.
Indicateurs de rendement Objectifs Rendement de 2009-2010

Pourcentage du public canadien qui peroit l'ONF comme une institution innovatrice, cratrice et socialement engage

60 % d'ici au 31 mars 2011

Selon un sondage en ligne qui a t effectu en mars 2011 pour l’ONF, 64 % de la population canadienne peroit l’ONF comme une institution innovatrice, 75 % comme tant crative et 58 % comme une institution socialement engage.

On remarque que ces perceptions sont trs proches de celles qui se dgageaient du sondage effectu en 2008 et en 2010.

Pourcentage de productions acheves portant sur les grands enjeux sociaux.

90 % d'ici au 31 mars 2011

72 % des productions acheves en 2010-2011 portent sur de grands enjeux sociaux.

Pourcentage de l’auditoire de l’ONF ayant indiqu que les productions de l’ONF refltent les valeurs et les points de vue canadiens.

85 % d'ici au 31 mars 2011

Selon un sondage en ligne qui a t effectu en mars 2011, 71 % des rpondants estiment que les productions de l’ONF refltent les valeurs et les points de vue canadiens.

On remarque une constance dans la perception de la population canadienne, puisque le rsultat du sondage en 2008 tait de 71 % et en 2010 il tait de 69 %.

Activit de programme Dpenses relles de 2009-2010 (en milliers de dollars) 2010-20115 (en milliers de dollars) Concordance avec les rsultats du gouvernement du Canada
Budget principal des dpenses Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
Production d'œuvres audiovisuelles 47 754 46 643 46 643 46 222 44 893 Affaires sociales : Une culture et un patrimoine canadiens dynamiques
Distribution, accessibilit et rayonnement 13 814 12 804 12 804 14 018 14 507
Services internes 8 112 7 770 7 770 8 246 8 483 S/O
Total 69 680 67 217 67 217 68 486 67 883  

Explication de l'cart

L'cart entre les dpenses prvues 2010-2011 et le total des autorisations provient de sommes reues des budgets supplmentaires des dpenses. Celles-ci comportent le report de fonds de 2009-2010 de 439 000 $, l'affectation bloque de 449 000 $ relie au programme de limitation de cot du budget 2010 et le remboursement des dpenses salariales admissibles de 1,3 million $ pour le financement des indemnits de dpart et de cong parental qui a contribu l’augmentation des dpenses de distribution, d’accessibilit et de rayonnement et des services internes. Le report de fonds de 2010-2011 2011-2012 s'lve 603 000 $ et provient principalement des phases de production qui chevauchent deux (2) annes. Les investissements relis aux nouveaux mdias s’acclrent et expliquent en grande partie l’accroissement des dpenses de l’activit de programme  Distribution, accessibilit et rayonnement .

(en milliers de dollars)
Total des dpenses prvues 67 217
Budget supplmentaire des dpenses 1 269

Total des autorisations 68 486
Report de 2010-2011 (603)

Total des dpenses relles 67 883

Profil des dpenses

Tendances au chapitre des dpenses

[D]

Le total des autorisations 2010-2011 comprend le financement pour les indemnits de dpart et de cong parental, qui est exclu du budget principal des dpenses pour un montant de 1,3 million $. Le programme de limitation de cot de 2010-2011 a eu comme effet de rduire le crdit parlementaire de l'ONF de 449 000 $. Du total d'autorisation disponible, l'ONF reporte une somme de 603 000 $ 2011-2012, soit un montant comparable aux annes prcdentes (439 000 $ en 2010-2011 et 617 000 $ en 2009-2010). En outre, l'ONF poursuit ses investissements pour son virage numrique sans obtenir de fonds supplmentaires grce sa gouvernance financire efficace et ses contrles financiers stricts.

En 2009-2010, l'ONF a reu la compensation pour les rvisions salariales rtroactives de 2007-2008 2009-2010.

Budget des dpenses par crdit vot

Pour obtenir plus de renseignements sur nos crdits organisationnels et/ou dpenses lgislatives, veuillez consulter les Comptes public du Canada 2010 2011 (Volume II). Vous trouverez une version lectronique des Comptes publics sur le site Web de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada6.



Section II : Analyse des activits de programmes par rsultat stratgique

Rsultat stratgique

En accomplissant son mandat, l’ONF vise l’atteinte du rsultat stratgique qui suit :

Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d’œuvres audiovisuelles canadiennes novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

L’ONF atteint ce rsultat stratgique par deux activits de programme principales : Production d’œuvres audiovisuelles et Distribution, accessibilit et rayonnement. En produisant des œuvres audiovisuelles, pertinentes, audacieuses et innovatrices, l’ONF aide la population canadienne mieux comprendre le Canada et le monde. Il utilise des technologies de pointe pour faciliter et largir l’accs ses œuvres et celles de ses partenaires, dans les deux langues officielles auprs du public canadien de toutes les rgions, tout en consolidant la prsence du Canada dans l’univers numrique au moyen de sa marque reconnue de par le monde. Dans l’ensemble, l’ONF a atteint les rsultats qu’il s’tait fixs pour l’exercice 2010-2011 quant ce rsultat stratgique.

Activit de programme 1: Production d’œuvres audiovisuelles

Description de l’activit de programme

Les œuvres audiovisuelles de l’ONF proposent un point de vue authentiquement canadien, incluant divers points de vue culturels et rgionaux, reconnus tant au pays qu' l'tranger et, de ce fait, jouent un rle de premier plan dans l'industrie canadienne du film et de la tlvision. La programmation de l'ONF favorise l'expression de diffrentes voix et la prsentation de divers contenus dans les deux langues officielles, en encourageant la participation de groupes autochtones et de communauts ethnoculturelles. L'ONF utilise des mthodes et des technologies de production rcentes pour crer un contenu de qualit destin aux nouvelles plateformes de diffusion et aux nouveaux mdias. Les activits de programmation de l'ONF comprennent la conceptualisation, la recherche, l'laboration, la production et le marketing de documentaires, films d'animation, contenu nouveaux mdias ou autres nouvelles formes audiovisuelles.

Ressources financires 2010-2011 (en milliers dollars)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
46 643 46 222 44 893
Ressources humaines 2010-2011 (ETP)
Ressources prvues Ressources relles cart
259 249 -10
Rsultats attendus Indicateurs de rendement Objectif tat du rendement

L’ONF produit des œuvres audiovisuelles pertinentes, audacieuses et innovatrices qui donnent aux Canadiens une meilleure comprhension du Canada et du monde.

Pourcentage du public canadien qui peroit l’ONF comme un producteur d’œuvres audiovisuelles pertinentes, audacieuses et innovatrices

50 % d'ici au 31 mars 2011

Dpass

Prix, mentions, nominations et hommages recueillis aux festivals nationaux et internationaux

150 d’ici le 31 mars 2011

Dpass

Pourcentage du public canadien qui peroit l’ONF comme un producteur d’œuvres donnant aux Canadiens une meilleure comprhension du Canada et du reste du monde

75 % d’ici le 31 mars 2011

Atteint en grande partie

Sommaire du rendement et analyse de l’activit de programme

Selon un sondage effectu en ligne en mars 2011 auprs de la population canadienne des quatre coins du pays pour le compte de l’ONF, les œuvres audiovisuelles sont perues comme tant des œuvres pertinentes 54 %, audacieuses 69 % et innovatrices 64 %. Ainsi chacune de ces perceptions dpassent l’objectif de 50 % fix.

En 2010-2011, l’ONF a remport 73 prix au Canada et l’tranger. Un total de 262 prix sur 3 ans a t gagn atteignant les 150 prix qui taient fixs pour cette priode. D’autre part, 72 % des Canadiens peroivent l’ONF comme un producteur d’œuvres leur donnant une meilleure comprhension de leur pays et du reste du monde, ce qui atteint en grande partie l’objectif de 75 %.

Œuvres acheves en 2010-2011

Types de productions 2010-2011
Productions originales et coproductions 97
Productions Web originales (sites Web) 26
Œuvres originales pour les sites Web 107
Total 230

En 2010-2011, l’ONF a achev 97 productions originales. Parmi ces productions originales on retrouvait 51 documentaires, 42 films d’animation, un film exprimental et 3 fictions. L’ONF a produit 26 sites Web originaux et 107 films pour ces sites Web. Notons qu’il s’agit d’une hausse, puisque nous sommes passs de 9 productions Web originales 26 cette anne. Cette hausse est en lien direct avec l’orientation de sa programmation sur les œuvres numriques.

L’ONF collabore avec des dveloppeurs et des artistes de premier plan pour crer des œuvres interactives qui repoussent les limites du rcit non linaires et innovent dans les formes d’art et de divertissement de l’avenir. Au cours de l’anne, le rle de chef de file de l’ONF dans cette nouvelle forme d’art a t clairement reconnu notamment par l’obtention de nombreux prix et l’augmentation constante de ses auditoires. Les œuvres interactives sont dsormais regroupes sous onf.ca/interactif. Des projets tels que Welcome to Pine Point, Sacre montagne/Holy Mountain!, Ma tribu, c’est ma vie/My Tribe Is My Life et The Test Tube ont t lancs cette anne.

Pour ce qui est de la programmation qui vise le secteur de l’ducation, le film tre ou paratre? Les jeunes face aux strotypes sexuels ainsi que les courts mtrages d’animation Flawed ont t lancs au cours de l’anne tout comme l’exprience immersive autour du film Les yeux noirs/Private Eyes qui a t offert la CinRobothque de Montral tout au long de la semaine de la relche scolaire.

Un bureau St John’s a t ouvert en 2010, ce qui permettra d'assurer un engagement plus profond l'gard des crateurs de la province, soit les documentaristes, animateurs et, bien entendu, tous ceux et celles qui travaillent dans le secteur des nouveaux mdias. L’ouverture de ce bureau a concid avec le lancement du programme pour la relve, New Screen. Ce programme vise soutenir les crateurs d’œuvres de court mtrage interactives et multiplateformes de Terre-Neuve-et-Labrador.

Promotion de la diversit des points de vue dans les deux langues officielles et soutien de la relve

Les productions de l'ONF sont cres par des artistes talentueux de tous horizons et de toutes les rgions du pays, dans les deux langues officielles, de manire reprsenter le Canada dans toute sa diversit. En 2010-2011, prs de la moiti des œuvres acheves, soit 48 %, ont t ralises par des cinastes de diverses rgions et diverses communauts ethnoculturelles, autochtones et linguistiques. Pour ce qui est des productions Web originales, cette proportion atteint 65 % et elle atteint 57 % pour ce qui est des productions originales.

Les cinastes issus des communauts de langue officielle en situation minoritaire (CLOSM) ont ralis 14 des 97 productions originales, 13 des 107 œuvres originales pour les sites Web, 6 des 26 productions Web originales ainsi que l’application pour les tlphones intelligents.

L’ONF continue de jouer un rle de premier plan dans le mentorat, le recrutement et l’panouissement de gnrations mergentes de cinastes et de crateurs d’œuvres mdiatiques. C’est des cinastes de la relve que l’on doit 25 % des œuvres acheves en 2010-2011. Dans le cadre de notre engagement de plus en plus soutenu envers les crateurs du Nord, l’ONF et la Nunavut Film Development Corporation (NFDC) ont fait quipe pour offrir une semaine d’ateliers intitule Stories from Our Land 1.0, l’intention de 29 cinastes de la relve du Nunavut. De la scnarisation jusqu’au montage son et image, les cinastes ont travaill troitement avec 14 mentors qui sont venus animer les ateliers. Huit courts mtrages sont ns de cette semaine d’ateliers.

Afin d’assurer une formation professionnelle, l’ONF a mis de l’avant 21 initiatives pour l’panouissement des talents, offrant ainsi un encadrement professionnel 166 Canadiens et Canadiennes. Parmi ceux-ci, 56 cinastes de la relve ont particips 9 projets favorisant l’panouissement des talents dans les CLOSM.

Pour terminer, ce sont 168 œuvres qui ont t ralises avec le concours du Filmmaker Assistance Program (FAP) et l’aide au cinma indpendant Canada (ACIC).

Partenariats importants

Pour la troisime anne conscutive, l’ONF a rassembl des cinastes rputs afin de produire une srie de courts films d’auteur rendant hommage aux laurats des Prix du Gouverneur gnral pour les arts du spectacle. Une premire cette anne : la plupart de ces œuvres ont t mises en ligne peine deux heures aprs le dbut du gala.

Le film Impressions/Glimpses de Jean-Franois Pouliot a t prsent au public du Pavillon du Canada l’Exposition universelle de Shanghai, du 1er mai au 31 octobre 2010, apportant ainsi une contribution culturelle originale et marquante cet vnement d’envergure internationale. En plus du court mtrage, l’ONF a aussi prsent une vingtaine de ses classiques de l’animation et des images de sa collection d’archives qui taient intgres des lments scniques du Cirque du Soleil. l’ouverture de l’exposition, on a prsent sur le site ONF.ca le court mtrage, une entrevue avec le ralisateur Jean-Franois Pouliot ainsi que plusieurs œuvres cres par l’ONF pour d’autres expositions universelles.

Un accord de coproduction et de partage d’exprience en matire d’œuvres audiovisuelles conues et diffuses sur Internet (documentaires Web) a t sign entre la Socit ARTE France et l’ONF. Ce partenariat permettra l’ONF et ARTE de regrouper leur savoir-faire en vue de crer de nouveaux projets.

Prix

Prix soulignant l'excellence et l'innovation 2010-2011
Prix canadiens 39
Prix internationaux 34
Total 73

Durant la dernire anne, l’ONF a remport 73 prix dans les festivals canadiens et internationaux. Il s’agit d’une lgre baisse en comparaison avec la dernire anne. Cette diminution est aligne avec la rduction du nombre de festivals auquel l’ONF soumet ses films depuis quelques annes.

La production Web Waterlife a continu d’attirer les honneurs en remportant un Webby dans la catgorie du meilleur film ou de la meilleure vido documentaire pisode unique. Cette dernire anne compte aussi plusieurs prix Boomerang, dont celui de la meilleure application mobile pour l’application iPhone de l’ONF.

Pour ce qui est des documentaires et des films d’animation, citons par exemple Les journaux de Lipsett de Theodore Ushev, qui a remport dix prix tant au Canada qu’ l’tranger, dont le Jutra du meilleur film d’animation. Citons aussi Force of nature : The David Suzuki Movie de Sturla Gunnarsson qui a remport le Prix du public-Meilleur documentaire au Festival international du film de Toronto.

Leons apprises

L’ONF est un laboratoire de cration qui offre aux artistes un milieu o il est permis de prendre des risques cratifs et technologiques pour produire du contenu culturel qui ne pourrait tre produit autrement. La ralisation de projets interactifs diffre, dans les processus de travail et dans les quipes concernes, des projets de films traditionnels. Une adaptation de ses faons de faire tait donc essentielle afin de rester efficace. Au cours de la dernire anne, les quipes de production ont donc peaufin et amlior l’efficacit des processus de travail pour les projets interactifs. travers son exprience numrique l’ONF a ainsi dvelopp une expertise qui lui est propre et a entrepris la formation de sa main-d’œuvre, en crant des ateliers de formation l’interne, afin de pouvoir continuer de repousser les frontires de l’innovation et de la vision artistique. Les partenaires dans le secteur priv lui demandent maintenant de partager cette expertise acquise avec le virage numrique.

Activit de programme 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Description de l’activit de programme

Les activits de distribution, d'accessibilit et de rayonnement contribuent au dveloppement d'un patrimoine et d'une culture canadienne dynamique. La distribution d'œuvres audiovisuelles regroupe la commercialisation des catalogues audiovisuels de l'ONF et de sa cinmathque de plans d'archives, ainsi que le dveloppement et la diversification des marchs cls (thtre, tlvision, consommateurs et institutionnels) sur lesquels l'ONF distribue ses produits au Canada et l'tranger. Par l’intermdiaire de ses activits, l'ONF rendra les œuvres disponibles dans les collectivits partout au Canada, particulirement dans les communauts des rgions loignes et rurales, et donnera accs ces œuvres aux groupes autochtones et aux communauts de langues officielles en situation minoritaire.

Ressources financires 2010-2011 (en milliers dollars)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
12 804 14 018 14 507
Ressources humaines 2010-2011 (ETP)
Ressources prvues Ressources relles cart
135 130 -5
Rsultats attendus Indicateurs de rendement Objectif tat du rendement

Les œuvres audiovisuelles de l’ONF sont accessibles au public canadien dans toutes les rgions du pays.

Pourcentage de la population canadienne ayant accs la programmation de l’ONF

60 % d'ici au 31 mars 2011

Dpass

Nombre de clients, utilisateurs, membres du public rejoints

Aucun objectif tabli

En 2010-2011, l’ONF a compt plus de 25 millions de visionnages canadiens de ses productions, toutes plateformes confondues.

Pourcentage de la population canadienne ayant eu accs des produits de l’ONF, les ayant utiliss ou visionns

85 % d’ici le 31 mars 2011

Atteint en grande partie

Sommaire du rendement et analyse de l’activit de programme

Selon une enqute ralise par Statistique Canada7 en 2010, 79 % des mnages canadiens ont un accs Internet. Selon un sondage en ligne effectu pour l’ONF en mars 2011, 93 % des rpondants ont dclar connatre l’ONF. De ce nombre, 77 % pensent avoir utilis ou visionn un produit de l’ONF. Il s’agit d’une lgre hausse en comparaison 73 % au cours du dernier exercice.

Parmi les Canadiens ayant vu une production de l’ONF (77 %), 22 % ont dclar avoir vu une production au cours des douze derniers mois. Pour une seconde anne conscutive, la proportion de Canadiens qui regarde des productions de l’ONF la tlvision a diminu 58 %, tandis que la proportion qui regarde les produits de l’ONF en ligne continue d’augmenter pour atteindre 21 %. Avec un auditoire canadien de plus de 25 millions, cet objectif est ainsi atteint en grande partie.

Auditoire canadien

Auditoire canadien 2010-2011 2009-2010
Visionnages tlvision 8 081 000 11 540 000
Visionnages non commerciaux (ducation et institutionnel) 13 252 776 13 715 053
Visionnages ONF.ca 2 840 399 2 487 156
Visionnages partenaires en ligne (YouTube, Dailymotion) 469 518 339 616
Consommateur 19 726 30 462
Visites aux Mdiathques ONF 194 826 206 761
Visionnages projections publiques 283 091 91 093
Visionnages projections en salle 8 350 21 851
Visionnages bibliothques partenaires 104 830 99 317
TOTAL GLOBAL 25 254 516 28 531 309

L’anne 2010-2011 est marque par une saine augmentation des auditoires canadiens sur Internet et d’une diminution dans les circuits traditionnels, l’exception notable des auditoires des projections publiques qui ont prsent une hausse significative. Mme si la croissance des auditoires en ligne en 2010-2011 aurait pu compenser la baisse des auditoires sur les marchs non commercial et consommateur de mme que ceux des mdiathques, elle est insuffisante pour suppler l’importante chute des auditoires audiovisuels. Ainsi, les rsultats nets (25,2 millions) indiquent une diminution de 11 % (3,2 millions) des auditoires canadiens par rapport au dernier exercice financier.

Une majorit des Canadiens continue d’accder aux productions de l’ONF travers les canaux de distribution traditionnels. En effet, les auditoires canadiens dans le secteur non commercial (ducation et institutionnel) demeurent le segment le plus important pour l’ONF, et reprsentent 53 % du total des auditoires canadiens, soit 13,2 millions. La migration de ce march vers les circuits en ligne se poursuit au moyen d’ententes d’abonnement au contenu d’ONF.ca diffus en continu avec un rayonnement estimatif auprs de 1,4 million d’lves. Il va sans dire que la clientle vise prise et exploite le contenu en ligne de l’ONF.

Les auditoires en ligne au Canada continuent d’augmenter, le nombre combin de visionnages (ONF et ses partenaires) ayant atteint 3,3 millions en 2010-2011. Cela reprsente une hausse de 17 %, soit presque 500 000 visionnages, par rapport l’exercice prcdent. la suite de l’ajout de l’application iPad lance en juin 2010, il est noter que les visionnages sur appareils mobiles (iPhone et iPad) ont atteint 727 000, ce qui reprsente 26 % des visionnages dans ONF.ca. Il s’agit d’une augmentation de 35 % des visionnages mobiles par rapport 2009-2010.

Pour terminer, en 2010-2011, les auditoires canadiens et trangers des productions de l’ONF en ligne ont reprsent 10,8 millions de visionnages. Il s’agit d’un total de prs de 22 millions de visionnages au Canada et l’tranger depuis la mise en ligne de ONF.ca en 2009.

Enrichissement de la prsence de l’ONF en ligne

Espace de visionnage en ligne
Productions ajoutes
2010-2011 Au 31 mars 2011
Bandes-annonces et clips en franais 70 171
Bandes-annonces et clips en anglais 68 281
Films en franais 179 752
Films en anglais 255 894
Total 572 2 098

L’ONF continue d’enrichir son Espace de visionnage en ligne ainsi que ses applications pour les tlphones intelligents. La rvolution numrique permet aux Canadiens et aux Canadiennes d’accder la riche collection de l’ONF et aux productions venir au moment et l’endroit qui leur conviennent, et sur les plateformes de leur choix.

Durant l’anne 2010-2011, 323 productions en anglais et 249 productions en franais ont t ajoutes l’Espace de visionnage en ligne, ce qui totalise 2098 productions (films, bandes-annonces et clips) offertes en diffusion continue. De cette faon, l’ONF est en mesure de se rapprocher davantage de la population canadienne dans les deux langues officielles l’chelle du pays.

Virage numrique

L’ONF procure de la valeur la population canadienne en grant rigoureusement ses biens, notamment par la numrisation de sa vaste collection. Le plan de numrisation de l’ONF a pour objectif de faciliter l’accessibilit, la prservation et la restauration de sa collection audiovisuelle.

En 2010-2011, l’ONF a poursuivi la mise en œuvre de son plan de numrisation et d’archivage. La numrisation de la collection de l’ONF et de sa diffusion se rsume ainsi : cration d’un master numrique source (MNS) pour chaque titre de la collection, lequel permettra de conserver l’œuvre, et offrir ce MNS dans le format et les plateformes demands. Chaque MNS sera compos de ses diffrents lments : image, son, mtadonnes pertinentes et effets. En 2010-2011, la production de Master numrique source (MNS) et de Master numrique (MN) se poursuit au numriseur film et la colorimtrie. galement, la mise en opration du processus de numrisation du son (MNS et MN) a t complte.

Le Plan de numrisation et d’archivage est l’un des jalons du projet PIVOT (Projet Intgr du Virage Oprationnel et Technologique) qui dfinit les initiatives oprationnelles du virage numrique l’ONF. Le projet PIVOT vise assurer une architecture homogne et efficiente entre les systmes et les projets. Par ailleurs, l’institution dsire mettre en place les meilleures pratiques de prservation de sa collection dcrites dans son plan de conservation.

Units numrises selon le format
Formats de numrisation Units numrises en 2010-2011 Units numrises au 31 mars 2011
Films en format MPEG 2 pour distribution sur DVD 410 6 486
Films en format MPEG 4 pour exploitation dans les salles de cinma de l'ONF Montral et Toronto 450 6 244
Extraits de films pour le Web 304 1 868
Films en version intgrale pour le Web 1 380 4 501
Films pour appareils mobiles 1 380 3 049
Films pour e-cinma 201 482
Plans d'archives en format Images ONF 568 22 030

Au 31 mars 2011, ce sont 1254 heures, soit 35 % de la collection d’archives de l’ONF, qui ont t numrises pour le site de plans d’archives Images ONF. Cela inclut 288 heures de matriel de qualit HD. Ce sont en tout, 6486 titres qui sont disponibles en format DVD et 482 titres qui ont t numriss pour leur distribution travers le rseau du e-cinma.

De plus, un partenariat entre l’ONF et Radio-Canada permettra d’offrir plus de 2000 heures de nouvelles images d’archives en ligne Images ONF, le site Web de l’ONF destin aux spcialistes des images d’archives. Les deux organismes publics mettent leurs ressources en commun pour assurer aux cinastes et leur public un accs ingal l’histoire audiovisuelle du Canada, y compris une vaste slection d’images d’archives du rpertoire audiovisuel en franais.

L’exploitation des technologies de pointe afin de rendre ses films accessibles la majorit des Canadiens est un des lments cls du plan stratgique de l’ONF. C’est dans cette optique que le 1er juin 2010, l’ONF et la Shorefast Foundation ont inaugur la Fogo Island Film House. Il s’agit de la premire installation de e-cinma Terre-Neuve et du premier projet du genre que l’ONF destine la population anglophone du Canada. En plus de cette installation l’le Fogo, une installation a vu le jour Baie Sainte-Marie (Nouvelle-cosse) et une autre Fredericton (Nouveau-Brunswick) en remplacement de celle de Bouctouche. L’ONF a de plus finalis une entente e-cinma avec l’Universit de Montral et le Muse de l’aviation et de l’espace du Canada. Cependant, il est noter que l’valuation du projet e-cinma qui devait avoir lieu en 2010-2011 a t reporte au prochain exercice financier.

Rvision des stratgies de distribution

Au cours de l’exercice financier, un plan d’affaires a t labor pour permettre l’ONF de tirer avantage du march traditionnel et du virage numrique entrepris depuis maintenant quatre annes. L’laboration du plan d’affaires a exig une analyse dtaille des revenus de l’ONF, de ses forces et de ses faiblesses sur les marchs, de ses dbouchs futurs et de sa production pour trouver des possibilits de revenus. Ce plan d’affaires fait maintenant partie intgrante de la vision d’avenir de l’ONF.

La premire phase du projet ONF.ca transactionnel offrant un service de tlchargement la demande a t mise en ligne en fvrier 2011. Ces fonctionnalits rcentes s’inscrivent dans le plan stratgique visant largir les opportunits de revenus pour l’ONF, en tirant profit des technologies de pointe.

ducation

Durant l’exercice 2010-2011, l’ONF a poursuivi l’laboration de son offre en ligne destine au secteur de l’ducation. En effet, des caractristiques plus complexes telles que des guides pdagogiques indexs, une capacit de recherche fonde sur les programmes d’tudes et l’utilisation de matriel d’archives en classe ont t ajoutes au service existant.

Par ailleurs, l’ONF a vendu des licences pour des coles en Colombie-Britannique, en Ontario, pour les coles anglaises du Qubec ainsi que le rseau des cgeps du Qubec. Il a aussi vendu des abonnements plusieurs universits en Colombie-Britannique, en Alberta, au Manitoba, au Qubec ainsi qu’ plusieurs rseaux de bibliothques.

Revenus audiovisuels

Revenus par march 2010-2011
(en dollars)
2009-2010
(en dollars)
% d'cart
March de la tlvision et les prventes 634 141 $ 1 204 935 $ -47 %
Institutionnel et ducatif 2 180 251 $ 1 907 422 $ 14 %
Consommateurs 599 322 $ 1 310 343 $ -54 %
Salles 58 743 $ 66 366 $ -11 %
Plans d'archives 429 251 $ 779 303 $ -45 %
Total 3 901 708 $ 5 268 369 $ -26 %

En 2010-2011, les revenus raliss ont diminu de 26 % par rapport aux revenus de 2009-2010. Cette baisse est majoritairement attribuable la baisse des revenus de tlvision et des prventes, tant donn notamment des tendances long terme du march qui dfavorisent le documentaire pisode unique et convergent vers la nouvelle gnration de visionnage tl en ligne. Les ventes des marchs institutionnel et ducatif sont suprieures l'anne dernire, soit de 14 %. Elles comprennent des revenus de 252 344 $ pour le projet Patrimoine audiovisuel inuit et des ententes d’abonnements au site ducatif ONF.ca avec plusieurs provinces. Les ventes du march Consommateur sont toujours en dclin. Le passage stratgique de l'ONF la distribution sur plateformes Internet a t ralis en fvrier 2011 avec la mise en ligne de la plateforme ONF.ca transactionnel, dont le lancement a t report, car il concidait avec les lections fdrales. Les ventes de Plans d’archives ont diminu de 45 % par rapport l’anne prcdente. Il est noter que les ventes de 2009-2010 comprenaient 225 000 $ pour le projet de la fte du Canada.

Leons apprises

Les travaux en lien avec le projet d’ajout de services transactionnels ONF.ca ont exig prs de 12 mois de travail auprs de diffrentes quipes de l’ONF. La transition vers ces faons de faire a exig un ventail de nouvelles comptences et de connaissances de la part du personnel. L’ONF a ralis que les mthodes de travail en lien avec le virage numrique ont cr une pression plus forte sur les ressources en place. Ce sont de nombreuses recherches et tudes qui ont d tre menes afin de mettre en œuvre ce projet de grande envergure. Ce service de tlchargement la demande a t mis en ligne la fin de l’exercice. Cependant, l’ONF a dcid de reporter la mise en œuvre du Projet ducation +, le service d’abonnement pour le secteur de l’ducation l’anne financire suivante.

Les revenus de l’exercice 2010-2011 on connu un recul de 26 % en comparaison avec l’anne financire prcdente. Il devient ainsi ncessaire pour l’ONF d’laborer des stratgies afin d’augmenter ses revenus et crer d’autres secteurs gnrateurs de revenus. Au cours de la prochaine anne financire, l’ONF mettra en œuvre son nouveau plan d’affaires, afin de produire des revenus tout en rejoignant les auditoires canadiens et trangers.

Activit de programme 3 : Services internes

Les services internes sont des groupes d’activits et de ressources connexes qui sont grs de faon rpondre aux besoins des programmes et des autres obligations gnrales d’une organisation. Ces groupes sont les suivants : services de gestion et de surveillance, services des communications, services juridiques, services de gestion des ressources humaines, services de gestion des finances, services de gestion de l’information, services des technologies de l’information, services de gestion des biens, services de gestion du matriel, services de gestion des acquisitions et services de gestion des voyages et autres services administratifs. Les services internes comprennent uniquement les activits et les ressources destines l’ensemble d’une organisation et non celles fournies un programme particulier.

Ressources financires 2010-2011 (en milliers dollars)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
7770 8246 8483
Ressources humaines 2010-2011 (ETP)
Ressources prvues Ressources relles cart
58 56 -2

Sommaire du rendement et analyse de l’activit de programme

L’analyse et la conformit aux exigences gouvernementales en matire de bonne gestion constituent une priorit organisationnelle au sein de l’ONF. En effet, la mise en place des principes de saine gouvernance et de responsabilit, qui contribuent tablir des liens de confiance avec les Canadiens et les Canadiennes s’inscrit dans un processus continu pour l’organisation.

Au dbut de l’exercice, le gouvernement a confirm la participation de l’ONF la ronde VIII du Cadre de responsabilisation de gestion (CRG). Depuis la ronde V, il y a trois ans, l’ONF s’est concentr sur l’amlioration de plusieurs secteurs de gestion. Les rsultats prliminaires de la ronde VIII dmontrent que ce travail continu a port fruit, puisque l’ONF s’est amlior depuis l’valuation prcdente. Des secteurs de gestion tels que l’efficacit de la vrification interne, les services axs sur les citoyens et la qualit et utilisation de l’valuation ont dmontr une amlioration par rapport l’valuation prcdente.

Au cours de la dernire anne, l’ONF a continu d’amliorer la collecte des donnes. L’quipe de Gestion des auditoires a mis au point un modle conceptuel d’valuation des auditoires pour le service transactionnel ONF.ca ainsi qu’un cadre de mesure des initiatives en matire de mdias sociaux. Cependant, malgr le fait que les productions interactives gnrent des auditoires de plus en plus importants, l’achalandage de ces productions n’est pas encore officiellement intgr aux mthodes de mesure de l’auditoire de l’ONF.

Renouveau organisationnel

En 2009-2010, l’ONF a restructur son organisation afin d’tre plus efficient, plus efficace et plus apte relever les dfis de l’re numrique. Cette anne, l’ONF a procd l’analyse des pratiques au sein de certaines directions. Au final, l’valuation a donn lieu une optimisation des processus et des outils de travail afin d’assurer une coordination efficiente dans les diffrents types de projets. Par exemple, l’ONF a procd une rvision des tches administratives au sein des programmes pour ce qui est de la gestion des budgets et des contrats en vue d’accrotre l’efficacit des projets numriques.

Durant l’exercice 2010-2011, la Direction des ressources humaines a labor un plan de formation intgr aprs avoir rencontr toutes les divisions et pris connaissance de leurs priorits et de leurs besoins en formation. Par ailleurs, afin de mieux s’adapter aux ralits de l’environnement numrique, l’ONF a continu de former son personnel dans le domaine des nouveaux mdias. Par exemple, des prsentations de l’quipe ayant travaille sur le projet PIB/GDP ont t mises en ligne sur le site Zone formation afin de partager les connaissances acquises au cours de la ralisation du projet interactif.

La relocalisation du sige social montralais dans un endroit plus central traduisant mieux le caractre cratif de l’ONF est une importante composante du renouveau organisationnel tel qu’il est nonc dans le plan stratgique. Le Programme fonctionnel et technique (PFT), mis en œuvre en collaboration avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, a t complt et la version prliminaire du rapport est en voie d’approbation. Le PFT est un document de rfrence qui consiste en une valuation des besoins fonctionnels, oprationnels et techniques qui motivent le dmnagement.

Leons apprises

En 2009-2010, l’ONF a entrepris une restructuration de son organisation afin d’tre mieux mme de faire face aux dfis de la migration vers le numrique. Neuf directions ont fusionn en cinq divisions afin de doter l’ONF de processus de travail plus cohrents et mieux intgr. La mise en œuvre de la restructuration a impliqu de nombreux changements des processus de travail au sein des diffrentes directions. L’ONF a ralis qu’une telle rorganisation exige du temps et de la flexibilit auprs des employs de l’organisation. Les changements raliss ce jour sont majeurs et l’tablissement d’un secrtariat gnral n’a pu tre mis en place tel que cela tait planifi pour l’exercice. L’ONF reste toutefois engag poursuivre ses efforts de restructuration et de revitalisation de l’organisation au cours du prochain exercice.

Durant la dernire anne, l’ONF a labor un plan intgr de formation. L’adaptation de sa main- d’œuvre aux ralits de l’environnement numrique ainsi que les occasions de formation, d’avancement et d’panouissement professionnel sont au cœur du plan intgr. L’ONF s’est engag mettre en œuvre ce plan au cours de la prochaine anne financire.

Malgr les rsultats positifs de la ronde VIII du CRG, l’ONF doit mettre des efforts additionnels dans le domaine de l’efficacit de la gestion de l’information et de la gestion efficace de la scurit.

Activit de programme 4: Fonds renouvelable

Description de l’activit de programme

Le financement des activits provient d'une autorisation permanente du Parlement (Fonds renouvelable) et de crdits parlementaires vots annuellement. Le Fonds renouvelable permet l'Office de puiser dans le Trsor pour effectuer des paiements relatifs au fonds de roulement, au financement temporaire des charges d'exploitation et l'acquisition des immobilisations.

Ressources financires 2010-2011 (en milliers dollars)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
S.O. S.O. S.O.
Ressources humaines 2010-2011 (ETP)
Ressources prvues Ressources relles cart
S.O. S.O. S.O.


Section III : Renseignements supplmentaires

Principales donnes financires

Les informations financires incluses dans cette section ont t prpares selon la mthode de la comptabilit d'exercice et proviennent des tats financiers vrifis 2010-2011 de l'ONF.

La diminution des actifs non financiers s'explique par la fin, en 2009-2010, du cycle de trois acquisitions importantes relies au virage numrique orient vers les nouveaux mdias. Par le fait mme, certains contrats de location-acquisition viennent chance, expliquant en partie la diminution des passifs. S'ajoute celle-ci une rduction significative de la provision pour avantages sociaux futurs rsultant de la rduction du nombre moyen d’annes de service des employs de l’ONF la suite de plusieurs dparts la retraite. Les crditeurs de 2009-2010 comportaient des charges payer pour la relocalisation du bureau de Vancouver.

tat condens de la situation financire
Au 31 mars 2011 (en millier de dollars)
  % variation 2011 2010
Actifs financiers -2,7 5 807 5 966
Actifs non financiers -11,9 8 838 10 030
TOTAL ACTIFS -8,4 14 645 15 996
     Total Passifs -17,9 11 485 13 996
     Total Avoir   3 160 2 000
TOTAL PASSIFS ET AVOIR -8,4 14 645 15 996

Les dpenses de fonctionnement continuent de diminuer d'anne en anne et s'expliquent par plusieurs facteurs. En font partie, la rduction de la provision pour cessation d'emploi, la rduction du nombre de coproduction rduisant par le fait mme les paiements aux coproducteurs. Les dpenses de sous-traitance pour la production de film et les services en laboratoire ont galement diminu en raison de productions importantes de films en 2009-2010, tels que Higglety Pigglety Pop!, Le printemps de Melie et l'homme qui dort. Ne rpondant pas aux critres de capitalisation, les dpenses de rparation et d'entretien ont augment en raison des travaux d'tudes et de ramnagement du sige social et de la CinRobothque de Montral.

Les ventes de copies de films sont demeurs stables, et ce, malgr la transformation du march vers les nouveaux mdias. Les revenus de redevances sont affects par le march de la tlvision qui converge vers la gnration de visionnage tl en ligne. En 2009-2010, les revenus de productions commandites et prventes comportaient une importante prvente avec Warner Bros. Home Entertainment Inc. pour la production du film Higglety Pigglety Pop! ainsi que des partenariats avec le Cirque du Soleil Inc. pour le film Impressions et avec Ressources humaines et Dveloppement des comptences Canada pour la production Web La tte de l'emploi. En 2009-2010, les plans d'archives enregistraient une vente provenant du projet conjoint avec Patrimoine canadien qui visait rendre accessible en ligne des plans d'archives de l'ONF en milieu scolaire. L’augmentation des revenus divers est relie une perte sur change en 2009-2010 dcoulant des transactions encaisses en monnaie trangre.

Dclaration condense des oprations
Exercice temin le 31 mars (en milliers de dollars)
  % variation 2011 2010
CHARGES      
Salaires et avantages sociaux -3,8 37 549 39 034
Services professionnels et spciaux 1,1 10 679 10 564
Location -1,5 8405 8537
Transport, communication, materiel et fournitures et information 0,4 6 062 6 037
Amortissement des immobilisations 1,9 3 307 3 246
Participation en espces dans les coproductions -11,5 2 401 2 712
Redevances et sous-traitance pour production de films et dveloppement en laboratoire -22,6 1 402 1 812
Divers -12,8 4 23 4 85
     Total des dpenses -2,7 71 425 73 387
REVENUS      
Copies de films 4,1 2 086 2 004
Redevances -14,5 1 357 1 587
Divers 28,4 438 341
Plans d'archives -44,9 429 779
Production commandite et prvente -80,3 392 1 993
     Total revenus -29,9 4 702 6 704
Cot net des oprations 0,1 66 723 66 683

Dpenses

D'anne en anne, la proportion des dpenses de l'ONF relies la production de film, la distribution, au marketing, l'accessibilit et aux initiatives numriques est demeure stable. Les efforts de transformation aux nouveaux mdias se poursuivent avec l'largissement des fonctionnalits de notre Espace de visionnage en ligne, ce qui explique l'accroissement des dpenses du secteur Dveloppement et applications numriques.

  2010-11 2009-10 2010-11 2009-10
  (en milliers de dollars) %
Programmation - franaise et anglaise 39 067 41 338 54,7 56,4
Distribution 5 853 5 906 8,2 8,0
Marketing, accessibilit et rayonnement 13 501 13 545 18,9 18,5
Dveloppement et applications numriques 3 956 3 536 5,5 4,8
Sous-total 62 377 64 325 87,3 87,7
Services internes 9 048 9 062 12,7 12,3
Total dpenses 71 425 73 387 100,0 100,0

Revenus

Revenus

[D]

Le march institutionnel et ducatif demeure une des meilleures sources de revenus de l'ONF. La continuit des ententes d'abonnements l’Espace de visionnage en ligne de l’ONF avec plusieurs provinces et territoires permettent de maintenir un niveau de revenus comparable. De plus, une entente importante a t conclue avec le ministre de l'ducation du gouvernement du Nunavut pour un projet d'envergure du Patrimoine audiovisuel inuit.

En 2009-2010, les revenus de productions commandites et prventes comportaient une importante prvente avec Warner Bros. Home Entertainment Inc. pour le film Higglety Pigglety Pop! ; des partenariats avec le Cirque du Soleil Inc. pour le film Impressions; des ententes avec Ressources humaines et dveloppement social Canada pour la production Web La tte de l'emploi.

L’augmentation des revenus divers est relie une perte sur change en 2009-2010 dcoulant des transactions encaisses en monnaie trangre.

tats financiers

http://www.onf-nfb.gc.ca/medias/download/documents/pdf/onf-etats-financiers-2010-2011.pdf

Liste des tableaux supplmentaires

La version lectronique de tous les tableaux de renseignements supplmentaires qui figurent dans le Rapport ministriel sur le rendement de 2010-2011 est disponible sur le site Web du Secrtariat du Conseil du Trsor du Canada8.

Sources des revenus disponibles et des revenus non disponibles
Renseignements sur les programmes de paiements de transfert
Vrifications internes et valuations

Section IV : Autres sujets d’intrt

Coordonnes de la personne-ressource de l’ONF

Amlie Saint-Germain
Analyste principale, Planification stratgique et relations gouvernementales
a.saint-germain@onf.ca
514-496-1044


1 - Il est noter que l’ONF mettra en place une nouvelle AAP pour l’anne financire 2011-2012.

2 - Type se dfinit comme suit : engagement pralable – engagement pris au cours du premier ou du deuxime exercice avant l’exercice vis par le rapport; permanent – engagement pris au moins trois exercices avant l’exercice vis par le rapport; nouveau – engagement pris rcemment, au cours de l’exercice vis par le Rapport ministriel sur le rendement.

3 - Association canadienne de la production mdiatique, Profil 2010, Rapport conomique sur l’industrie de la production de contenu sur cran au Canada, 103 p, 2010.

4 - The Conference Board of Canada, Valoriser notre culture: Mesurer et comprendre l'conomie crative du Canada, 78p, 2008 .

5 - Depuis le cycle des budgets des dpenses 2009-2010, les ressources de l’activit de programme Services internes sont prsentes de faon distincte des autres activits de programme. Elles ne sont plus rparties parmi les activits de programme restantes, comme c’tait le cas dans les budgets principaux des dpenses prcdents. Cette mesure a une incidence sur la comparabilit des dpenses et de l’information lie aux ETP par activit de programme entre les divers exercices financiers.

6 - Consultez les Comptes publics du Canada 2010 http://www.tpsgc-pwgsc.gc.ca/recgen/txt/72-fra.html.

7 - Statistique Canada, Enqute canadienne sur l’utilisation de l’Internet, 2010, www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/110525/t110525b1-fra.htm.

8 - Consultez Partie III – Rapports ministriels sur le rendement (RMR) de 2010 2011 : Information additionnelle (tableaux), http://www.tbs-sct.gc.ca/dpr-rmr/2010-2011/index-fra.asp.