Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Office national du film du Canada - Rapport

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».





2009-2010
Rapport ministériel sur le rendement



Office national du film du Canada






La version originale a été signée par
L'honorable James Moore, C.P., député
Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles






TABLE DES MATIRES

Message du Ministre

Message du Commissaire

SECTION I : SURVOL

Raison d'tre et responsabilits

Rsultat stratgique et Architecture des activits de programme

Sommaire du rendement

Contribution des priorits l'atteinte du rsultat stratgique

Analyse des risques

Profil des dpenses

Crdits vots et postes lgislatifs

SECTION II : ANALYSE DES ACTIVITS DE PROGRAMME PAR RSULTAT STRATGIQUE

Rsultat stratgique

Activit de programme par rsultat stratgique

Activit de programme 1: Production d'œuvres audiovisuelles

Activit de programme 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Activit de programme 3 : Services internes

Activit de programme 4: Fonds renouvelable

SECTION III : RENSEIGNEMENTS SUPPLMENTAIRES

Principales donnes financires

Dpenses

tats financiers

Liste des tableaux supplmentaires



Message du Ministre

James Moore Le gouvernement du Canada sait que le secteur culturel joue un rle de premier plan quand il s'agit de favoriser le dynamisme des communauts d'un bout l'autre du pays et de stimuler notre conomie. En tant qu'organisme du Portefeuille de Patrimoine canadien, l'Office national du film du Canada (ONF) veille ce que les Canadiens participent activement la vie culturelle et celle de leur communaut, en plus de nous encourager clbrer le caractre unique de notre pays.

l're numrique, l'ONF joue un rle unique et essentiel comme producteur et distributeur public d'œuvres audiovisuelles. L'ONF a su tirer parti du potentiel d'Internet et des plateformes mobiles en offrant une programmation avant-gardiste d'œuvres canadiennes dans les deux langues officielles. Il a fait preuve de leadership en montrant la voie suivre aux entreprises culturelles qui dsirent relever les dfis de la migration vers le numrique. L'ONF est un exemple suivre lorsque vient le temps de rejoindre les Canadiens et d'encourager leur pleine participation la socit.

De plus, l'ONF offre un environnement sans pareil pour nourrir l'innovation et la crativit, et en fait profiter les artistes, cinastes et distributeurs de toutes les rgions du Canada. Il met au point des innovations cratives et technologiques canadiennes qui aident notre pays se tailler une place de chef de file sur la scne internationale de l'conomie de la cration.

titre de ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, je suis ravi de vous prsenter le Rapport ministriel sur le rendement de 2009-2010 de l'Office national du film du Canada. Ce rapport brosse un tableau dtaill des activits de l'ONF au cours de la dernire anne financire.

L'honorable James Moore, C.P., dput

 

Message du Commissaire

L'anne 2009-2010 a t une priode d'incertitude conomique pour les Canadiens et les Canadiennes ainsi que les industries culturelles canadiennes, qui ont assist l'avnement d'un nouvel ordre issu de la rvolution numrique et marqu par un regroupement et une intgration des socits mdiatiques. Le march international du financement et de la production de programmations est toujours en transition. Dans toute cette agitation, l'adaptation est, pour toutes les entreprises canadiennes, petites et grandes, publiques et prives, un processus complexe et exigeant qui les force reconsidrer la nature de leurs structures organisationnelles et de leurs activits. En fin de compte, le succs de leur adaptation dterminera l'tendue de leurs auditoires ainsi que leur rle global dans l'conomie crative canadienne et sur la scne culturelle internationale. Le Fonds des mdias du Canada reprsente un premier pas dans la restructuration l'chelle nationale des mcanismes d'aide au contenu et aux industries des mdias. Cependant, les travaux prparatoires entrepris cette anne pour remplacer le Fonds canadien de tlvision par le Fonds des mdias du Canada ont aussi mis en vidence les difficults qui se prsentent nous dans cette transition.

Comme il en a t fait mention cette anne dans le discours du Trne, l'conomie numrique jouera un rle important dans le maintien et le dveloppement de la productivit au Canada. Les mdias culturels numriques et les comptences dmontres par les Canadiens dans leur utilisation constituent un lment cl de notre russite dans ce domaine. Par consquent, nous devons faire en sorte de suivre le rythme des innovations sur la scne internationale et d'tablir une prsence canadienne sur toutes les plateformes numriques pertinentes.

Les Canadiens sont de fervents utilisateurs des technologies numriques. Selon le rapport comScore 20091, l'utilisation des mdias numriques au Canada a augment de 11 pour cent au cours des trois dernires annes. Chaque mois, en moyenne, plus de 24,5 millions de Canadiens se connectent Internet, soit un des plus hauts taux d'utilisation au monde. Fait crucial noter : les Canadiens sont galement les plus grands consommateurs de vidos en ligne. L'impact des tlphones cellulaires et des tlphones intelligents sera majeur grce leur capacit de pntrer l o l'implantation des lignes terrestres et de l'lectricit est peu tendue.

L'ouverture dont a fait preuve l'ONF face aux dfis du numrique a rvl d'extraordinaires possibilits pour la culture canadienne. L'anne passe, notre espace de visionnage en ligne a gnr plus de 4 millions de visionnages dont 2,5 millions au Canada. ce jour, il offre aux internautes plus de 1 500 productions, un nombre qui ne cessera de s'accrotre puisque nous sommes numriser notre collection. De plus, l'application iPhone de l'ONF, lance l'automne 2009, a t un succs instantan et a t qualifie par iTunes Canada de meilleure application de l'anne. Elle a t tlcharge plus de 200 000 fois travers le monde et a gnr plus de 500 000 visionnages de films au Canada seulement. On compte galement de nombreux succs cratifs sur les plateformes numriques. Waterlife, une œuvre interactive ralise par Kevin McMahon, propose une exprience totalement immersive qui permet aux auditoires d'admirer la beaut des Grands Lacs tout en percevant les dangers qui les menacent. Le projet PIB- l'indice humain de la crise conomique canadienne, ralis par Hlne Choquette, explore en profondeur l'impact de la crise sur les hommes et les femmes de toutes les rgions du pays, et a requis la participation de plus de 30 cinastes et photographes qui ont produit 120 films pour visionnage sur le Web.

Nous avons aussi poursuivi notre travail dans les domaines traditionnels o nous faisons œuvre utile auprs des Canadiens et des Canadiennes. En plus des projets numriques, nous avons lanc 112 films traitant de questions sociales importantes pour la population, et qui rendent aussi hommage l'excellence et aux russites canadiennes dans le documentaire et l'animation.

L'ONF affirme encore aujourd'hui sa diffrence en tant un laboratoire de crativit, un claireur l o ne peut s'aventurer le secteur priv, un porte-parole des Canadiens sous-reprsents, un outil essentiel la vitalit de la culture francophone et, de faon tout aussi importante, un pionnier dans le domaine numrique au Canada.

L'an pass, nous avons port notre attention sur trois points majeurs : (1) l'excellence cratrice dans les mdias tant traditionnels que numriques; (2) l'accessibilit nos ralisations; et (3) la rvision de nos processus organisationnels en vue de notre adaptation la transition numrique. Nous avons appris reconnatre les moyens d'amliorer notre dialogue avec les Canadiens et les Canadiennes.

L'exemple de l'ONF montre qu'il est possible de revitaliser une vnrable institution grce une vision audacieuse, une volont de changement et des innovations mises avant tout au service du public. Nous continuerons marquer des points dans ce paysage changeant des mdias en nous concentrant sur les objectifs de notre plan stratgique, en maintenant des relations troites avec nos parties prenantes et en veillant ce que nos activits soient en adquation avec les priorits du gouvernement fdral. Bien que le numrique manifeste actuellement un dynamisme irrsistible, la tlvision traditionnelle n'est pas prs de rendre son dernier souffle. Au contraire, elle fait preuve d'une vigueur remarquable et d'un apptit vorace pour les programmations. Notre dfi est de nourrir cet ogre audiovisuel insatiable l'aide seulement de modestes hausses de financement.

Nous percevons le plus souvent la rvolution numrique sous l'angle d'une stratgie conomique et de la comptitivit internationale. Il existe cependant une perspective plus large. Cette rvolution que plusieurs voient comme un levier de dmocratisation des mdias menace galement de dissoudre la cohsion sociale. Le paradoxe du monde virtuel est l'isolement des connexions. En allant de l'avant, nous devons prendre conscience d'un enjeu crucial, un enjeu li la construction nationale. Les Canadiens dsirent se connecter les uns aux autres au-del des intrts personnels, comme ils l'ont dmontr en affichant haut et fort leur fiert lors des Jeux olympiques de Vancouver, ragissant ainsi un besoin profond. Si nous reconnaissons ce besoin, le numrique pourra devenir un outil puissant de cohsion sociale. Toutefois, un tel accomplissement dpend du maintien d'un espace public sur le Web. Si ces dfis sont importants, les possibilits qui s'offrent nous le sont encore plus.

Les possibilits des nouvelles plateformes, des nouvelles dmarches et des nouvelles ides demeurent vastes. Nous continuerons employer notre nergie, notre inventivit et notre audace cratives afin de nous galvaniser en tant qu'institution publique qui, en plus d'tre au service des Canadiens et des Canadiennes d'aujourd'hui, participe la construction du Canada de demain.

Tom Perlmutter
Commissaire du gouvernement la cinmatographie et prsident de l'Office national du film du Canada

 

SECTION I : SURVOL

 

Raison d'tre et responsabilits

Raison d'tre

L'Office national du film (ONF) a t cr par une loi du Parlement fdral en 1939 et relve du portefeuille du Patrimoine canadien. L'ONF a pour mandat de produire et distribuer des œuvres audiovisuelles originales et innovatrices qui font mieux comprendre les enjeux auxquels doit faire face la population canadienne et qui font mieux connatre les valeurs et les points de vue canadiens de par le pays et de par le monde. Au fil des dcennies, il a jou un rle important en soulignant les changements et vnements marquants de la socit canadienne et est devenu la marque cinmatographique canadienne la plus connue.

Responsabilits

titre de producteur et distributeur d'œuvres audiovisuelles, l'ONF offre une perspective unique sur la richesse culturelle canadienne et veille ce que les Canadiens et les Canadiennes y aient accs grce des moyens mdiatiques la fine pointe de la technologie. Il a ouvert de nouvelles perspectives pour le documentaire d'opinion, l'animation d'auteur et les contenus nouveaux mdias, et poursuit sur son lan cratif afin d'explorer les nouveaux horizons de l're numrique.

Dans un contexte o la rvolution numrique chamboule l'environnement mdiatique, l'ONF demeure un laboratoire de cration distinct et essentiel. Il ouvre le champ des possibles la population et l'industrie canadienne en assumant des risques commerciaux et artistiques auxquels le secteur priv craint de s'exposer. En soutenant la relve, les membres des diverses communauts culturelles, linguistiques et autochtones, de mme que les personnes handicapes, l'ONF s'assure que ses œuvres audiovisuelles refltent la diversit canadienne et prsentent les ralits sociales et culturelles en mutation au pays.

L'ONF est dpositaire d'un patrimoine audiovisuel canadien remarquable. ONF.ca, les publics canadien et tranger ont dsormais un accs sans prcdent du contenu audiovisuel qui reflte la culture et les valeurs du Canada. De plus, titre de fournisseur fiable des maisons d'enseignement en matire de contenu audiovisuel canadien dans les deux langues officielles, l'ONF est un important vhicule des valeurs canadiennes auprs de la jeunesse du pays.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'ONF, veuillez suivre le lien : http://www.onf-nfb.gc.ca/fra/a-propos/organisation.php.

 

Rsultat stratgique et Architecture des activits de programme (AAP)

Rsultat stratgique

En accomplissant son mandat, l'Office national du film vise le rsultat stratgique qui suit :

Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles canadiennes novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

Architecture des activits de programme

Le tableau ci-dessous illustre les activits et sous-activits de programme de l'ONF qui contribuent l'atteinte du rsultat stratgique2.

Rsultat stratgique

[D]

 

Sommaire du rendement

Ressources financires pour 2009-2010 (en milliers de dollars)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
65 062 70 119 69 680

 

Ressources humaines pour 2009-2010 (ETP)
Ressources prvues Ressources relles cart
452 447 -5

 

Rsultat stratgique : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.
Indicateurs de rendement Objectifs Rendement de 2009-2010

Pourcentage du public canadien qui peroit l'ONF comme une institution innovatrice, cratrice et socialement engage

60 % d'ici au 31 mars 2011

Selon un sondage en ligne men pour le compte de l'ONF en mars 2010, 62 % de la population canadienne estime que l'ONF est une institution innovatrice, 75 % qu'elle est crative, et 59 % qu'elle est socialement engage.

Ces perceptions sont proches de celles que dgageait le sondage en ligne de 2008. On remarque toutefois qu'en 2010, l'ONF est peru beaucoup plus clairement comme plus pertinent que jamais dans l'environnement numrique.

Pourcentage des productions acheves qui traitent de grands enjeux sociaux

90 % d'ici au 31 mars 2011

81% des productions acheves en 2009-2010 portent sur les grands enjeux sociaux.

Pourcentage de l'auditoire de l'ONF pour qui les productions de l'institution refltent les valeurs et les points de vue canadiens

85 % d'ici au 31 mars 2011

Selon un sondage en ligne men en mars 2010 pour le compte de l'ONF auprs de la population canadienne, 69% des rpondants estiment que ses productions refltent les valeurs canadiennes et associent l'ONF nombre de valeurs fondamentales du pays. Ce rsultat est relativement constant avec ceux du sondage de 2008 (71 %).

 

(en millier de dollars)
Activit de programme 2008-2009
Dpenses relles
2009-20103 Concordance avec les rsultats du gouvernement du Canada
Budget principal des dpenses Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
Production d'œuvres audiovisuelles 45 148 45 417 45 417 48 278 47 754 Affaires sociales : Une culture et un patrimoine canadiens dynamiques
Distribution, accessibilit et rayonnement 15 090 12 150 12 150 13 516 13 814
Services internes 7 768 7 495 7 495 8 325 8 112
Total 68 006 65 062 65 062 70 119 69 680

 

Explication de l'cart

L'cart entre les dpenses prvues en 2009-2010 et le total des autorisations provient de sommes reues des budgets supplmentaires des dpenses. Celles-ci comportent les rvisions salariales rtroactives de 2007-2008 2009-2010 suivant la signature des conventions collectives au montant de 3,2 millions $, le remboursement des dpenses salariales admissibles de 1,2 million $ pour le financement des indemnits de dpart et de cong parental, ainsi que le report de fonds de 2008-2009 de 617 000 $. Le report de fonds de 2009-2010 2010-2011 s'lve 439 000 $, portant le total des dpenses relles de 2009-2010 69,7 millions $.

(en milliers de dollars)
Total des dpenses prvues 65 062
Budget supplmentaire des dpenses 5 057

Total des autorisations 70 119
Report de 2009-2010 (439)

Total des dpenses relles 69 680

 

Contribution des priorits l'atteinte du rsultat stratgique

Dans l'ensemble, l'ONF a men bien les priorits nonces dans son Rapport sur les plans et priorits 2009-2010 et qui correspondent aux orientations de son Plan stratgique 2008-2013. Le tableau ci-dessous rsume les progrs accomplis par rapport aux priorits.

Priorits oprationnelles Type Progrs accomplis Liens avec le rsultat stratgique (RS) et les activits de programme (AP)

LEADERSHIP CRATIF ET EXCELLENCE DE LA PROGRAMMATION

L'ONF exercera son leadership pour devenir le point de rfrence mondial en innovation et cration tout en se rapprochant des Canadiens et des Canadiennes.

Nouvelle

Atteinte en grande partie

Les critres de programmation ont t rviss et sont maintenant en ligne sur le site corporatif de l'ONF: onf-nfb.gc.ca/fra/realiser-coproduire/

L'ONF a complt 112 productions et coproductions originales en 2009-2010, 9 sites Web originaux qui comprennent 140 films.

Il a fusionn les secteurs de l'accessibilit, de la distribution, du rayonnement et de la diffusion en ligne en une seule direction, ce qui a aussi permis de rorienter ses stratgies de marketing.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 1 : Production d'œuvres audiovisuelles

Cette priorit contribue l'AP 1 et appuie le RS en assurant une production d'œuvres audiovisuelles pertinentes, audacieuses et innovatrices qui aident la population canadienne mieux comprendre le Canada et le monde.

ACCESSIBILIT TENDUE ET ENGAGEMENT CITOYEN

L'ONF facilitera et largira l'accs des auditoires canadiens et trangers ses œuvres et celles de ses partenaires, et ce, sur toutes les plateformes pertinentes.

Nouvelle

Entirement atteinte

L'ONF a mis en œuvre une stratgie de distribution numrique qui vise trois marchs principaux : le march consommateur, le march ducatif et le march des agrgateurs de contenu.

La stratgie du secteur de l'ducation a t dynamise par le lancement d'une destination Web pour les enseignants : onf.ca/education/fr/

L'ONF a enrichi sa prsence en ligne en offrant des productions 3D et HD et en faisant connatre sa programmation sur son Espace de visionnage en ligne. Il a aussi lanc son application iPhone.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Cette priorit contribue l'AP 2 et appuie le RS en assurant au public canadien de toutes les rgions un accs aux œuvres audiovisuelles.

PASSAGE AU NUMRIQUE

L'ONF s'assurera de poursuivre l'accomplissement de son mandat en continuant la mise en œuvre de sa stratgie du numrique en matire de programmation, de distribution, de dveloppement de nouvelles relations d'affaires, de rayonnement et de prservation de son patrimoine audiovisuel. Pour ce faire, il devra investir dans les technologies de production haute dfinition, miser sur les nouvelles technologies et moderniser ses systmes internes pour profiter des possibilits qu'offre la production numrique.

Nouvelle

Atteinte en grande partie

L'ONF a poursuivi son plan de numrisation avec le dveloppement d'un plan de numrisation et d'archivage.

Il offre des plans d'archives en HD sur le site Images ONF.

Grce la mise en œuvre d'une politique d'acquisition de droits minimaux, l'ONF assure une meilleure gestion des droits de proprit intellectuelle.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 1 : Production d'œuvres audiovisuelles et AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Cette priorit contribue l'AP 1 et l'AP 2 et appuie le RS en permettant l'innovation constante dans la production d'œuvres audiovisuelles et la diffusion de celles-ci travers tous les canaux pertinents pour rejoindre la population canadienne.

 

Priorits en matire de gestion Type Progrs accomplis Liens avec le rsultat stratgique (RS) et les activits de programme (AP)

RENOUVEAU ORGANISATIONNEL

L'ONF deviendra un modle d'organisme cratif du 21e sicle : un organisme fdral transparent, efficace et efficient qui pratique une ambitieuse grance environnementale et qui valorise ses employs, un creuset d'innovation et de crativit. Ces valeurs s'tendront nos partenaires au sein de l'industrie et de la communaut, avec lesquels nous collaborerons au moment voulu et de manire transparente en vue d'offrir la population canadienne des productions pertinentes qui respectent ses priorits.

Nouvelle

Atteinte en grande partie

L'ONF a simplifi sa structure organisationnelle, mis en place un comit des oprations assurant une communication bidirectionnelle entre le comit de direction et les divers secteurs de l'ONF. Il s'est soumis au processus d'examen stratgique.

Il a dvelopp un profil de risque. Il a galement fait une analyse des besoins pour un plan de formation institutionnel et de relve.

Un secteur responsable de l'image de marque a t cr en vue d'assurer la cohrence de l'image publique de l'ONF.

L'ONF a procd la refonte de son site corporatif afin de se conformer aux rgles gouvernementales de normalisation des sites Internet.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 1 : Production d'œuvres audiovisuelles

AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Cette priorit contribue l'AP 1 et l'AP 2 et appuie le RS en assurant un milieu de travail propice la cration et la diffusion d'œuvres audiovisuelles novatrices et accessibles toute la population canadienne.

FINANCEMENT

L'ONF se donnera des bases financires saines qui reposent sur une bonne gestion financire et budgtaire responsable et un bon rapport cot-efficacit, afin de concentrer ses ressources sur la programmation et l'accessibilit et de continuer s'acquitter de son mandat et de ses responsabilits dans l'avenir. Il cherchera aussi de nouvelles sources de revenus en pratiquant de nouvelles activits de distribution et en tirant parti de partenariats public-priv.

Nouvelle

Atteinte en grande partie

L'ONF continue d'amliorer ses mcanismes de planification et de gestion financire par la mise en place de contrles financiers stricts, d'analyse et de revues financires dtailles pour tous les lments de dpenses, et par l'instauration de programmes d'efficience interne.

L'ONF s'est concentr sur les nouveaux secteurs gnrateurs de revenus et a dvelopp des partenariats dans le march des mdias numriques.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 1 : Production d'œuvres audiovisuelles

AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Cette priorit contribue l'AP1 et l'AP2 et appuie le RS en assurant une gestion saine des fonds publics et l'utilisation efficace des ressources.

 

Analyse des risques

Crise financire et migration vers le numrique

La crise financire qui affecte toujours l'conomie mondiale aura pour effet d'acclrer les tendances sous-jacentes qui fragilisaient dj l'industrie du cinma et de la tlvision, soit la dsorganisation du modle traditionnel de tldiffusion et la migration vers le numrique. L'ONF, tout comme ses partenaires du secteur priv, n'chappe pas ces dynamiques qui dstabilisent l'industrie en fragmentant les auditoires et en segmentant les sources de revenus traditionnelles. En 2009-2010, l'ONF a vu diminuer de 11 % ses revenus provenant des tldiffuseurs publics et privs. Tous marchs confondus, il s'est tout de mme bien tir d'affaire avec une augmentation de 7% de ses revenus par rapport l'anne prcdente. Cependant, il a vu son pouvoir d'achat diminuer au fil des ans et cherche amliorer son efficacit en raffectant ses ressources et en rationalisant ses activits.

Tandis que nous assistons un recul des options de tldiffusion traditionnelles, les possibilits d'affaires lies aux technologies et aux nouveaux comportements numriques des consommateurs s'accroissent. Les habitudes de consommation se modifient rapidement au Canada. Les consommateurs utilisent de plus en plus les plateformes numriques, comme Internet et le tlphone cellulaire, pour avoir accs du contenu culturel. D'aprs le rapport de comScore de fvrier 2009, 21 millions de Canadiens et de Canadiennes ont visionn plus de 3,1 milliards de vidos en ligne pendant ce mme mois. Les jeunes, en particulier, sont des consommateurs avides de produits numriques et, en l'absence d'une riche programmation culturelle mettant de l'avant des rcits et des valeurs canadiennes, ils continueront de se tourner vers l'tranger. Les technologies numriques permettent de mieux rpondre aux besoins des consommateurs et sont aptes faire rayonner les produits culturels canadiens dans le monde.

L'ONF, dpositaire d'un vaste patrimoine audiovisuel de plus de 13 000 titres, dploie d'normes efforts financiers et humains pour numriser sa collection. l'heure actuelle, environ 20 % des productions ralises en 70 ans d'histoire risquent d'tre perdues moyen terme si elles ne sont pas transfres sur un support numrique adquat. cela s'ajoutent les risques de dsutude lis aux technologies qui voluent rapidement et une gestion toujours plus complexe des droits de proprit intellectuelle. Dans ce contexte, les choix technologiques doivent s'accompagner d'analyses minutieuses, et l'affranchissement des droits requiert encore plus de ressources financires et humaines. Sur le plan organisationnel, le virage numrique exige des manires plus collaboratives, plus cohrentes et plus efficaces de travailler.

Malgr les dfis, gardons en mmoire que la rvolution mondiale du numrique offre l'ONF de formidables occasions de servir la population canadienne :

  • en rejoignant les auditoires de toutes les rgions du Canada, mme les communauts mal desservies comme celles des rgions rurales ou loignes, et les communauts de langue officielle en situation minoritaire;
  • en rejoignant les jeunes par l'entremise d'un mdia qui les intresse pour leur assurer l'accs aux rcits et aux valeurs canadiennes.

 

Profil des dpenses

Tendances au chapitre des dpenses

[D]

Le total des autorisations 2009-2010 comprend les rvisions salariales rtroactives de 2007-2008 2009-2010 ainsi que le financement pour les indemnits de dpart et de cong parental, qui est exclu du Budget principal des dpenses. Du total d'autorisations disponibles, l'ONF reporte 439 000$ 2010-2011, soit le plus bas niveau des trois dernires annes (617 000$ en 2009-2010 – et 748 000$ en 2008-2009). La mise en place de contrles financiers stricts a permis l'ONF de financer les investissements requis pour son virage numrique sans avoir recours des fonds supplmentaires.

En 2008-2009, l'ONF a reu la somme de 750 000 $ pour la production d'un coffret DVD dans le cadre des clbrations lies au 400e anniversaire de la fondation de la ville de Qubec ainsi que des fonds du Partenariat interministriel avec les communauts de langue officielle (PICLO) pour la dernire fois.

Le Fonds Mmoire canadienne s'est termin en 2007-2008, ce qui a entran une diminution des dpenses prvues par l'ONF en 2008-2009.

 

Crdits vots et postes lgislatifs

(en milliers de dollars)
Poste vot ou lgislatif (L) Libell tronqu pour le crdit vot ou lgislatif 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Dpenses relles Dpenses relles Budget principal des dpenses Dpenses relles
65 Office national du film – Dpenses de programme 71 167 68 006 65 062 69 680
TOTAL 71 167 68 006 65 062 69 680


SECTION II : ANALYSE DES ACTIVITS DE PROGRAMME PAR RSULTAT STRATGIQUE

 

Le reflet des valeurs de la socit canadienne et des points de vue canadiens grce la production d'œuvres audiovisuelles canadiennes novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

 

Rsultat stratgique

L'ONF atteint ce rsultat stratgique par trois activits de programme : production d'œuvres audiovisuelles; distribution, accessibilit et rayonnement; services internes. En produisant des œuvres audiovisuelles pertinentes, audacieuses et innovatrices, l'ONF aide la population canadienne mieux comprendre le Canada et le monde. Il explore aussi les possibilits cratrices des nouvelles technologies pour accrotre l'accessibilit de ces œuvres au public canadien de toutes les rgions, tout en consolidant la prsence du Canada dans l'univers numrique au moyen de sa marque reconnue. Dans l'ensemble, l'ONF a atteint les rsultats qu'il s'tait fixs pour l'exercice 2009-2010 quant ce rsultat stratgique.

 

Activit de programme par rsultat stratgique

Activit de programme 1: Production d'œuvres audiovisuelles

Production d'œuvres audiovisuelles
Ressources financires 2009-2010
(en milliers de dollars)
Ressources humaines 2009-2010 (ETP)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles Ressources prvues Ressources relles cart
45 417 48 278 47 754 216 214 -2

 

Rsultats attendus Indicateurs de rendement Objectif tat du rendement Sommaire du rendement

La production d'œuvres audiovisuelles pertinentes, audacieuses et innovatrices qui aident la population canadienne mieux comprendre le Canada et le monde.

Pourcentage du public canadien percevant que l'ONF produit des œuvres audiovisuelles pertinentes, audacieuses et innovatrices

50 % d'ici au 31 mars 2011

Dpass

Selon un sondage en ligne effectu en mars 2010 pour le compte de l'ONF auprs de la population canadienne aux quatre coins du pays, 59% des rpondants peroivent l'ONF comme un producteur d'œuvres audiovisuelles pertinentes, audacieuses et innovatrices.

Pourcentage de l'auditoire de l'ONF percevant que les œuvres audiovisuelles de l'institution aident la population canadienne mieux comprendre le Canada et le monde

75 % d'ici au 31 mars 2 011

Atteint en grande partie

En tout, 72 % des rpondants du sondage en ligne peroivent l'ONF comme un producteur d'œuvres donnant aux Canadiens et aux Canadiennes une meilleure comprhension du Canada.

Prix, mentions, nominations et hommages obtenus dans des festivals canadiens et trangers

150 d'ici au 31 mars 2011

En cours

L'ONF a remport 82 prix dont 53 au Canada et 29 l'tranger. Il est noter qu'au cours des dernires annes l'ONF a rvalu sa prsence dans les festivals et rduit le nombre de festivals auquel il soumet ses films. Cette approche plus cible a eu un impact sur le nombre de prix remports.

 

Description de l'activit de programme

Les productions de l'ONF noncent un point de vue vritablement canadien, incluant d'autres points de vue culturels et rgionaux, reconnu tant au pays qu' l'tranger et, de ce fait, jouent un rle important dans la vie de la population canadienne et un rle de premier plan dans l'industrie canadienne du film et de la tlvision. La programmation de l'ONF favorise l'expression de diffrentes voix et la prsentation de divers contenus dans les deux langues officielles, en encourageant la participation de cinastes autochtones et de cinastes issus d'autres communauts. Les activits de programmation de l'ONF comprennent la conceptualisation, la recherche et le dveloppement, la production et la mise en march de documentaires, films d'animation, contenu nouveaux mdias ou autres nouvelles formes audiovisuelles. L'usage par l'ONF des mthodes et technologies de production rcentes cre un contenu de qualit destin aux nouvelles plateformes de diffusion et aux nouveaux mdias.

Avantages pour les Canadiens et les Canadiennes

L'ONF offre un service essentiel en produisant des œuvres qui racontent nos histoires et refltent nos valeurs ainsi que le profil dmographique du Canada de la manire suivante :

  • ses œuvres favorisent l'exploration d'enjeux sociaux actuels, font connatre et comprendre le Canada sa population et aux autres nations, tout en aidant les Canadiens et les Canadiennes se rapprocher les uns des autres;
  • il joue un rle unique dans l'univers numrique en offrant du contenu canadien o domine le contenu tranger;
  • il explore les possibilits de cration offertes par les nouvelles technologies;
  • il est un partenaire recherch pour des vnements culturels et historiques d'envergure nationale qui mettent en valeur les innovations artistiques canadiennes sur la scne internationale.

Analyse du rendement

Types de productions 2009-2010
Productions originales et coproductions 112
Productions Web originales (sites Web) 9
Œuvres originales pour les sites Web 140
Total 261

 

L'ONF a achev 112 productions originales en 2009-2010, ce qui reprsente une hausse par rapport un peu plus de 90 l'anne prcdente.

Parmi ces productions, 69 ont t produites avec le secteur priv canadien indpendant et 31 avec des partenaires internationaux4.

Ces productions originales et coproductions comptaient 51 documentaires, 45 films d'animation, huit films de fiction, sept films exprimentaux et un court mtrage de fiction 3D.

De plus, l'ONF a produit neuf sites Web originaux et 140 films pour ces sites Web. Notons que 120 des 140 films pour le Web ont t produits pour le site PIB - L'indice humain de la crise conomique/GDP - Measuring the human side of the Canadian economic crisis.

Partenariats importants

Pour une deuxime anne, l'ONF s'est associ aux Prix du Gouverneur gnral pour les arts de la scne et a produit une srie de courts mtrages distinctifs en l'honneur des laurats du Prix de la ralisation artistique.

Il a aussi rassembl les Canadiens et les Canadiennes pour les clbrations des Jeux olympiques de Vancouver autour de l'dition numrique de l'Olympiade culturelle intitule CODE Canada. En partenariat avec le Comit d'organisation des Jeux olympiques et paralympiques d'hiver de 2010 Vancouver et 2010 Legacies Now, l'ONF a collabor un site Web de photos et de rcits qui donnait tous les habitants du pays la chance de participer aux Jeux.

Treize artistes et cinastes autochtones et inuits de toutes les rgions du Canada ont ralis des films pour Vistas, une collection de courts mtrages explorant le thme de l'appartenance la nation. Vistas a t coproduit avec Animiki See Digital Productions Inc et l'Aboriginal Peoples Television Network (APTN), et tous les studios de production du Programme anglais de l'ONF, de Halifax Vancouver, y ont particip. Les films sont prsents sur ONF.ca ainsi que sur le site Digital Nations digitalnations.ca, cr l'origine pour les Olympiades culturelles de 2010.

Au cours du dernier exercice, l'ONF a aussi lanc La tte de l'emploi : Des films contre le racisme au travail / Work For All: Stop Racism in the Workplace, un projet de films en ligne portant sur la discrimination raciale au travail, cr en collaboration avec le Programme du travail de Ressources humaines et Dveloppement des comptences Canada, dans le cadre de la Stratgie pour un milieu de travail sans racisme du gouvernement du Canada. partir du 21 mars 2010, l'occasion de la Journe internationale pour l'limination de la discrimination raciale, l'ONF a lanc cinq nouveaux films sur le site La tte de l'emploi latetedelemploi.onf.ca, dans le contexte d'un vnement national de dix semaines combinant vidos en ligne, blogues et activits dans des villes canadiennes.

Dans le cadre d'une collaboration avec le ministre du Patrimoine canadien et le Cirque du Soleil, l'ONF a achev en 2009-2010 la production Impressions/Glimpses de Jean-Franois Pouliot, un court mtrage prsent sur un cran gant semi-circulaire au pavillon canadien de l'Exposition universelle 2010 Shanghai.

Encouragement de la diversit des points de vue dans les deux langues officielles et soutien de la relve

Les productions de l'ONF sont cres dans les deux langues officielles par des Canadiens et des Canadiennes talentueux issus de toutes les rgions du pays. Une bonne moiti de nos productions cinmatographiques ont t ralises par des Canadiens et Canadiennes de diverses communauts ethnoculturelles, de diffrentes rgions et de diffrentes communauts linguistiques, y compris par des cinastes autochtones – et dans le domaine des productions destines au Web, la proportion s'lve 69 %. Font partie de ce nombre les cinastes issus des communauts de langues officielles en situation minoritaire (CLOSM), qui ont ralis 31 des 112 productions originales de 2009-2010, ainsi que 25 des 140 œuvres pour le Web.

L'ONF joue un rle actif dans le recrutement et l'panouissement des talents, le mentorat et le dveloppement des habilets cratrices, autant au sein de la relve que parmi les cinastes tablis. C'est des cinastes de la relve que l'on doit plus de 30 % des 112 œuvres acheves cette anne, et 26 % des 140 œuvres produites pour le Web.

Par l'entremise de 25 initiatives visant l'panouissement du talent, l'ONF a aussi offert de la formation professionnelle 253 Canadiens, dont 117 ont particip huit projets favorisant l'panouissement des talents dans les CLOSM.

Enfin, notons que 93 œuvres (au-del des 112 productions mentionnes ci-dessus) ont t ralises avec le concours du Filmmaker Assistance Program et de l'Aide au cinma indpendant Canada.

Prix

Prix soulignant l'excellence et l'innovation 2009-2010
Prix canadiens 53
Prix internationaux 29
Total 82

 

Les productions de l'ONF ont remport 82 prix dans les festivals canadiens et internationaux. titre d'exemple, Invisible City, d'Hubert Davis, remportait le prix du meilleur documentaire long mtrage au festival Hot Docs de Toronto et Junior, d'Isabelle Lavigne et Stphane Thibault, remportait le prix du meilleur documentaire aux Gmeaux. L'ONF a aussi remport de nombreux prix pour sa production Web Waterlife, y compris celui du meilleur projet multiplateforme aux Prix des nouveaux mdias canadiens 2009.

L'anne a t aussi ponctue de 22 vnements rendant hommage l'ONF, qui clbrait son 70e anniversaire. Douze ont eu lieu au Canada et ont soulign la contribution de l'ONF l'innovation et la crativit cinmatographique, dont le Banff World Television Festival, le Festival international du film de Toronto et le Gala des prix Gmeaux; les dix autres vnements ont eu lieu l'tranger, dont le Festival de Cannes.

Rvision des critres de programmation

En se fondant sur les orientations du Plan stratgique, les directions de la cration des programmes franais et anglais ont rvis les critres et processus de programmation de l'ONF. Les nouveaux critres ont t diffuss sur le site Web l'intention des ralisateurs, artistes et producteurs intresss travailler avec l'ONF la ralisation ou la coproduction d'une œuvre. Ce document peut tre consult au onf-nfb.gc.ca/fra/realiser-coproduire/

Ce guide est accompagn d'un autre document qui explique en dtail comment les crateurs et les producteurs peuvent travailler avec l'ONF la ralisation et la coproduction de projets interactifs pour les nouvelles plateformes numriques. Ce document peut tre consult au onf-nfb.gc.ca/fra/realiser-coproduire/projets-numeriques.php.

Rorientation des stratgies de marketing

L'ONF continue de transformer ses processus afin d'offrir sa programmation dans les formats numriques demands par les Canadiens et Canadiennes et par les auditoires mondiaux. La cration d'œuvres pour diffrentes plateformes numriques implique de repenser la relation avec les auditoires, ce qui mne une intgration beaucoup plus importante du marketing et de la distribution. Afin de s'adapter aux habitudes de consommation sur les plateformes numriques et de dvelopper une approche plus intgre du marketing, l'ONF a fusionn en une seule direction les secteurs distribution (traditionnelle et en ligne), accessibilit et rayonnement. Cette rorientation permet l'Office de dvelopper des stratgies de marketing et une programmation mieux adaptes aux diffrents segments de march ds le dbut du cycle de production.

Leons apprises

Les œuvres de l'ONF offrent un accs privilgi la diversit et la vitalit de notre culture et constituent un lment indispensable du patrimoine culturel national. L'ONF a maintenu son engagement travailler avec les cinastes canadiens la cration de films innovateurs et significatifs qui refltent la diversit du pays et expliquent les ralits sociales et culturelles changeantes du Canada. travers son engagement envers l'innovation numrique, il continue de repousser les frontires de l'innovation et de la vision artistique, et prendre des risques artistiques et commerciaux auxquels le secteur priv craint de s'exposer.

Les enjeux suivants connatront des dveloppements dans le futur. L'ONF demeurera un participant cl dans les vnements nationaux significatifs, comme il l'a t par le pass avec le 400e anniversaire de la Ville de Qubec, les Jeux olympiques de Vancouver et l'Expo 2010 Shanghai. Les projets de ce type exigent de la flexibilit dans les processus de travail de la programmation afin que l'ONF puisse ragir rapidement. L'Office doit aussi continuer repousser les frontires de la cration en poursuivant l'innovation en 3D. La porte des projets en ligne sera largie de manire favoriser des niveaux d'interactivit toujours plus riches et plus denses. Enfin, l'ONF continuera d'abord et avant tout saisir les occasions qu'offrent en ce moment les nouvelles plateformes afin de devenir le point de rfrence mondial de la cration des nouvelles formes artistiques rendues possibles par l'espace numrique.

 

Activit de programme 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Distribution, accessibilit et rayonnement
Ressources financires 2009-2010
(en milliers de dollars)
Ressources humaines 2009-2010 (ETP)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles Ressources prvues Ressources relles cart
12 150 13 516 13 814 162 160 -2

 

Rsultats attendus Indicateurs de rendement Objectif tat du rendement Sommaire du rendement

Des œuvres audiovisuelles accessibles au public canadien de toutes les rgions

Pourcentage de la population canadienne qui accde la programmation de l'ONF

60 % d'ici au 31 mars 2011

Dpass

Canadiens et Canadiennes ayant accs ONF.ca :

L'Enqute canadienne sur l'utilisation de l'Internet 2009 ralise par Statistique Canada indique que 80 % des Canadiens de 16 ans et plus, soit 21,7 millions de personnes, utilisent Internet des fins personnelles.

Selon un sondage en ligne effectu pour l'ONF en mars 2010, 91 % des Canadiens connaissent l'ONF. De ce nombre, 73 % pensent avoir utilis ou visionn un produit de l'ONF, ou y avoir eu accs.

Pourcentage de la population canadienne qui utilise des produits de l'ONF, y accde et les regarde

85 % d'ici au 31 mars 2011

Atteint en grande partie

Parmi les 73 % ayant vu une production de l'ONF au cours d'une priode donne, environ une personne sur cinq a vu cette production au cours des douze derniers mois.

La proportion de Canadiens qui regardent des productions de l'ONF la tlvision a diminu depuis l'enqute mene en 2008 (63 %, soit une baisse de 11 %) tandis que le nombre de rpondants qui disent regarder ces productions en ligne a presque tripl atteignant 17%.

Les rsultats de l'enqute laissent supposer que la proportion de personnes qui savent que les produits de l'ONF sont accessibles en ligne a augment de 8 % depuis 2008. Qui plus est, 26 % de ces personnes disent avoir eu accs aux produits en ligne, ce qui reprsente une augmentation de 9 % depuis 2008.

Nombre de clients, d'utilisateurs et de membres de l'auditoire rejoints

 

Dpass

En 2008-2009, l'ONF a compt plus de 28 millions de visionnages canadiens de ses productions, toutes plateformes confondues, ce qui reprsente une augmentation de 3 % par rapport l'anne prcdente.

 

Description de l'activit de programme

Les activits de distribution, d'accessibilit et de rayonnement de l'ONF contribuent au dveloppement d'une culture et d'un patrimoine canadiens dynamiques. La distribution d'œuvres audiovisuelles regroupe : la diffusion et la commercialisation des catalogues audiovisuels et des biens complmentaires de l'ONF (comme sa cinmathque de plans d'archives et sa collection de photos); le dveloppement et la diversification des marchs (salles, tlvision, Web et nouvelles plateformes, consommateur et institutionnel) au Canada et l'tranger.

Avantages pour les Canadiens et les Canadiennes

L'ONF est prsent dans tous les canaux de distribution pertinents afin de donner accs, dans toutes les rgions du pays et dans les deux langues officielles, une programmation unique qui aide mieux comprendre les enjeux qui proccupent les Canadiens et les Canadiennes. Par ses activits, l'ONF rend ses œuvres disponibles dans tout le Canada, y compris dans les communauts en rgions loignes et rurales, et donne un meilleur accs ces œuvres aux personnes handicapes, aux groupes autochtones et aux communauts de langue officielle en situation minoritaire. Il sert la fois la population canadienne et l'industrie en assurant une forte prsence du Canada dans l'univers numrique et en testant les nouveaux modles d'affaires dans les marchs numriques mergents. Cette activit de programme accrot galement la visibilit et la connaissance de l'ONF et de ses productions par la mise en march, la programmation, la distribution et l'exploitation de sa marque rpute.

Analyse du rendement

Pendant sa premire anne d'exploitation, l'Espace de visionnage sur ONF.ca a suscit un nombre total de 4,4 millions de visionnages (au Canada et l'tranger). L'enthousiasme du public s'est maintenu pour le lancement, en octobre 2009, de l'application iPhone de l'ONF, qui a rcolt un nombre total de 700 000 visionnages de films travers le monde par l'entremise de 220 000 tlchargements d'applications sur iPhone. Cette application a t classe parmi les dix meilleures applications de l'anne par iTunes.

Auditoire canadien

Auditoire canadien 2009-2010 2008-2009
Visionnages tlvision 11 540 000 11 889 000
Visionnages non commerciaux (ducation et institutionnel) 13 715 053 14 473 684
Visionnages ONF.ca 2 487 156 537 721
Visionnages partenaires en ligne (YouTube et Dailymotion) 339 616 274 099
Consommateur 30 462 32 477
Visites aux Mdiathques ONF 206 761 212 569
Visionnages projections publiques 91 093 179 295
Visionnages projections en salles 21 851 89 300
Visionnages bibliothques partenaires 99 317 138 367
TOTAL GLOBAL 28 531 309 27 826 512

 

En 2009-2010, l'ONF a rejoint un auditoire canadien de plus 28,5 millions de personnes travers la multitude de canaux de distribution. Cela reprsente une augmentation de 3% par rapport l'exercice prcdent5. De faon gnrale, l'augmentation de l'auditoire est due en majeure partie aux hausses significatives de visionnages par l'auditoire d'Internet.

Les visionnages en ligne s'lvent 2,8 millions et reprsentent maintenant 10 % du total des auditoires de l'ONF. La grande majorit de ces visionnages, soit 2,5 millions, ont eu lieu sur le site ONF.ca. Les partenaires en ligne tels que YouTube et Dailymotion ont gnr 340 000 visionnages au Canada. L'application iPhone de l'ONF a gnr 500 000 visionnages au Canada (inclus dans les chiffres indiqus pour tout l'auditoire en ligne) par l'intermdiaire de 170 000 tlchargements au Canada.

Un chantillon reprsentatif de Canadiens et de Canadiennes continue d'accder aux productions de l'ONF par l'entremise des canaux de distribution traditionnels. Les auditoires canadiens de l'ONF dans le secteur non commercial (ducation et institutionnel) se chiffrent plus de 13,7 millions de visionnages, alors que les auditoires canadiens du secteur Tlvision s'valuent un peu plus de 11,5 millions de visionnages. Bien que ces deux canaux traditionnels aient connu une lgre baisse au cours du dernier exercice – le comportement de consommation migrant de plus en plus vers Internet – ils reprsentent 89 % de l'auditoire canadien total de l'ONF en 2009-2010.

Enrichissement de la prsence de l'ONF en ligne

Espace de visionnage en ligne
Productions ajoutes
2009-2010 Au 31 mars 2010
Bandes-annonces et clips en franais 40 111
Bandes-annonces et clips en anglais 81 229
Films en franais 241 573
Films en anglais 229 643
Total 591 1 556

 

L'ONF a poursuivi l'enrichissement de son offre gratuite de films en ligne de mme que la promotion de son Espace de visionnage en ligne et de son application pour appareils mobiles.

Durant l'anne 2009-2010, 281 productions en franais et 310 en anglais ont t ajoutes pour un total de 1 556 productions (films, bandes-annonces et clips) offertes en diffusion continue.

En janvier 2010, l'ONF a marqu le premier anniversaire de l'Espace de visionnage en offrant des films HD en ligne – et a ajout un chantillonnage de ses dernires exprimentations en animation stroscopique 3D, notamment Falling in Love Again, Drux Flux et deux extraits de Champlain retrac. Plus de 50 000 paires de lunettes spciales permettant de les visionner ont t distribues gratuitement au Canada. Pour accrotre l'aspect interactif de l'exprience en ligne, nous avons aussi ajout des fonctionnalits permettant aux utilisateurs d'changer des commentaires sur les films.

Virage numrique

Units numrises selon le format
Formats de numrisation Units numrises en 2009-2010 Units numrises au 31 mars 2010
Films en format MPEG 2 pour distribution sur DVD 799 6076
Films en format MPEG 4 pour exploitation dans les salles de cinma de l'ONF Montral et Toronto 673 5 794
Extraits de films pour le Web 1 564 1 564
Films en version intgrale pour le Web 1 285 3 121
Films pour appareils mobiles 1 233 1 669
Films pour e-cinma 140 281
Plans d'archives en format Images ONF 4 096 21 462

 

L'ONF procure de la valeur la population canadienne en grant rigoureusement ses biens, notamment par la numrisation de sa collection.

La poursuite de son plan de numrisation et la mise en œuvre de son plan d'archivage demandent une description dtaille des flux de travaux, des priorits de numrisation, une capacit annuelle de numrisation et la cration d'un master numrique. L'ONF a test son premier master numrique (MN) pour le film Anne Trister. Cet exercice, qui a bien fonctionn, a permis d'identifier les processus devant tre automatiss.

De plus, le site de plans d'archives, Images ONF, offre maintenant du matriel HD qui pourra tre visionn, partag et tlcharg. C'est presque 200 heures de plans d'archives qui sont offertes en HD.

L'institution a consacr des efforts significatifs et des ressources importantes l'acquisition ou au renouvellement des droits affrents aux œuvres de la collection. L'ONF est en ce moment en mesure d'obtenir les droits d'utilisation lectronique pertinents au rythme d'environ 300 titres par anne. Pour faciliter la gestion des droits de proprit intellectuelle, l'ONF a mis en œuvre sa politique de droits minimaux pour l'acquisition et le renouvellement. Afin de rduire la pression sur les ressources financires, cette politique vise l'acquisition de droits perptuit (plutt que des droits temporaires qui doivent tre renouvels).

Grce ces efforts, les productions de l'ONF sont encore plus accessibles la population canadienne, et ce, aussi bien dans les rseaux de distribution traditionnels que sur les nouvelles plateformes numriques et mobiles.

Rvision des stratgies de distribution

L'ONF continue de distribuer dans les rseaux traditionnels tout en s'adaptant la croissance rapide des nouveaux comportements numriques de consommation de contenu en ligne ou sur les plateformes mobiles, comme le tlphone intelligent. Afin de mieux harmoniser ses stratgies de distribution, l'ONF a regroup les secteurs de la distribution traditionnelle et en ligne au sein d'une seule division.

Ainsi, l'ONF est en mesure d'exploiter la richesse de sa collection pour explorer un univers d'affaires domin par une varit d'approches de distribution : offre gratuite, abonnements, vente directe en ligne, vido sur demande, syndication, micropaiement, etc. Les stratgies de distribution ont t rvises et continueront d'tre adaptes aux modles d'affaires mergents dans l'univers numrique. D'ailleurs, l'ONF a mis en œuvre une stratgie de distribution numrique qui vise trois marchs principaux : le march consommateur, le march ducatif et le march des agrgateurs de contenu.

En 2009-2010, l'ONF a dvelopp une offre en ligne pour les enseignants et les lves : soit une premire phase en vue de la cration d'une destination Web avec du contenu exclusif. Ils y retrouvent des guides pdagogiques, des listes de films organises selon l'ge et le niveau scolaire. Les coles, les cgeps, les universits et les ministres peuvent s'abonner annuellement un prix comptitif pour l'anne. D'ailleurs, l'ONF a sign plusieurs ententes dans les provinces canadiennes dont l'Ontario, le Qubec, la Colombie-Britannique, l'Alberta, le Nouveau Brunswick. Grce ces abonnements, l'ONF rejoint plus de 3,6 millions d'lves au Canada.

Revenus

Revenus par march 2009-2010
(en dollars)
2008-2009
(en dollars)
% d'cart
March de la tlvision (y compris les prventes) 1 204 935 $ 1 360 721 $ -11
Institutionnel et ducatif 1 907 422 $ 1 958 436 $ -3
Consommateurs 1 310 343 $ 871 712 $ 50
Salles 66 366 $ 170 921 $ -61
Plans d'archives 779 303 $ 554 071 $ 41
Total 5 268 369 $ 4 915 861 $ 7

 

Comparativement l'anne prcdente, les revenus ont augment de 7 %, passant de 4,9 5,3 millions de dollars. Cette augmentation s'explique par une entente de distribution dans le march consommateur avec Warner Home Video et une augmentation des ventes de plans d'archives. Pour ce qui est des marchs ducatif et institutionnel, ils demeurent stables par rapport l'anne dernire. Cependant, les revenus en provenance du march de la tlvision continuent de diminuer car ils subissent toujours les contrecoups de la situation conomique mondiale et d'une modification des tendances long terme du march, qui ne favorisent plus le documentaire d'auteur.

Leons apprises

Les plateformes numriques ont offert l'ONF de formidables occasions de mieux servir les Canadiens et Canadiennes en rejoignant des auditoires d'un bout l'autre du pays, en particulier dans les communauts mal desservies. Elles ont aussi permis de mieux rejoindre les jeunes Canadiens par l'entremise d'un mdia qui les intresse et de leur assurer un accs des histoires et des valeurs canadiennes. Les utilisateurs engags ont comment logieusement leur exprience.

Les plans d'accessibilit pour 2009-2010 ont dpass les esprances, et la leon apprise de l'Espace de visionnage en ligne est l'importance d'une relation directe avec les utilisateurs. Ces plans, surtout centrs sur le dveloppement des auditoires en ligne existants, ont rvl la force d'une relation directe avec le public canadien, et balise de plusieurs faons les avenues que l'ONF doit emprunter pour aller de l'avant. Il doit rejoindre un auditoire beaucoup plus large et tablir un lien plus profond avec lui. Tout en exploitant la force d'un auditoire engag, l'ONF doit se centrer encore plus sur la vie des Canadiens et des Canadiennes. Il le fera en utilisant plus efficacement les outils de connectivit afin d'en faire des moyens de demeurer en relation constante avec les auditoires. Il doit tirer pleinement parti de la force des mdias sociaux, qui reprsentent maintenant plus de 40 % de l'utilisation d'Internet au Canada. L'ONF a aussi appris que, bien que les outils numriques lui aient ouvert des portes, il doit renouer ses liens sur le terrain et donner des points d'ancrage aux Canadiens et Canadiennes attirs par des œuvres mritoires sur le plan de la cration artistique et de l'innovation.

Afin de procurer un service de haute valeur aux Canadiens et Canadiennes, il deviendra de plus en plus important pour l'ONF d'assurer l'affranchissement des droits d'auteurs afin de rendre ses productions accessibles et de distribuer ses films. Un dfi majeur demeure : l'affranchissement des droits exige encore plus de ressources financires et humaines. S'assurer que ces droits ont t renouvels ou acquis reprsentera donc un dfi significatif pour l'ONF quant sa capacit d'offrir l'ensemble de sa collection aux Canadiens et Canadiennes dans les formats de leur choix. L'affranchissement des droits influe galement sur la capacit de l'ONF accrotre ses revenus ou crer de nouvelles sources de revenus.

Activit de programme 3 : Services internes

Services internes
Ressources financires 2009-2010
(en milliers de dollars)
Ressources humaines 2009-2010 (ETP)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles Ressources prvues Ressources relles cart
7 495 8 325 8 112 74 73 -1

 

Description de l'activit de programme

Cette activit de programme sert rpondre aux attentes relatives aux services internes et contrler le rendement.

Avantages pour les Canadiens et les Canadiennes

En rpondant aux besoins et aux exigences du gouvernement du Canada relativement la saine gestion des ressources publiques, l'ONF est en mesure d'utiliser pleinement ses ressources et la richesse de ses connaissances pour atteindre son objectif stratgique. Cette activit de programme offre un soutien constant aux activits de production et d'accessibilit de l'ONF. Elle est garante de la qualit globale de la gouvernance, de la bonne gestion l'chelle de l'organisation et de la cration d'un climat de travail propice l'innovation et la crativit.

Analyse du rendement

l'ONF, l'analyse de mme que le respect des exigences gouvernementales en matire de saine gestion sont, tout comme les priorits organisationnelles, des processus qui progressent continuellement.

En 2009-2010, dans le cadre d'un examen stratgique, l'ONF a effectu une analyse en profondeur de toutes ses activits de programme afin d'en assurer la gestion efficiente et efficace. Le Budget fdral de mars 2010 a conclu que les programmes offerts par l'organisation correspondent aux priorits des Canadiens et des Canadiennes.

Renouveau organisationnel

La restructuration organisationnelle annonce en 2009 a men la fusion de neuf divisions en cinq afin de crer une organisation plus efficace et rationalise, mieux mme de faire face aux dfis de la migration vers le numrique. Cette restructuration a t mise en œuvre au cours de l'exercice 2009-2010. L'une des premires mesures a t la cration d'un comit des oprations servant de canal de communication entre le comit de direction et les diffrents secteurs de l'ONF. Le comit a pour mandat de poursuivre la mise en œuvre du Plan stratgique en fonction des priorits tablies par le commissaire la cinmatographie de concert avec la haute direction.

Afin de concrtiser son engagement soutenir les employs en leur offrant plus de formation et des occasions de mieux s'adapter aux nouvelles ralits de l'environnement numrique, l'ONF a fait une analyse des besoins pour un plan de formation et de relve. Pendant l'exercice, des ateliers de formation la production numrique ont t donns en collaboration avec l'Institut national de l'image et du son (INIS) en vue d'offrir un programme de formation au numrique, lequel se compose d'une srie d'ateliers d'apprentissage et de partage de connaissances anims par des experts de l'ONF et de l'industrie.

Au cours de l'exercice 2009-2010, un secteur responsable de l'image de marque a t cr en vue d'assurer la cohrence de l'image publique de l'ONF dans tous les marchs et les vnements. De plus, l'ONF a procd la refonte de son site institutionnel afin de se conformer aux rgles gouvernementales de normalisation des sites Internet. Une image de marque amliore et des communications standardises assureront la mme qualit de service l'ensemble des Canadiens.

Des normes institutionnelles sur la reddition de comptes, la mesure du rendement, l'efficience, l'efficacit et la continuit long terme demeurent cruciales. L'ONF a labor en 2009-2010 un profil de risque et un plan de continuit des oprations. Il a aussi continu de travailler amliorer la gestion et rendre toujours plus rigoureuse la collecte d'information pour la reddition de compte. Il s'est dot d'un processus de collecte d'information pour l'tablissement et le suivi des indicateurs de rendement tablis pour la Structure de gestion, des ressources et des rsultats (SGRR).

En outre, l'ONF a men une valuation sur cinq ans de son programme de subvention et de contributions, qui devait tre renouvel le 31 mars 2010. Aprs une revue de cette valuation, les conditions du programme de 250 000 $ pour le soutien et la promotion de la cinmatographie canadienne ont t renouveles par le ministre de Patrimoine canadien. L'ONF s'est engag amliorer l'efficacit gnrale du programme et l'adapter aux ralits actuelles, mettre en place de meilleurs indicateurs de rendement et une structure de gouvernance plus centralise.

Une composante importante de l'objectif du renouveau organisationnel, comme l'indique le Plan stratgique, est de relocaliser le sige social montralais de l'ONF dans un endroit plus central et dans un difice refltant mieux la nature crative et innovatrice de l'organisation. En 2009-2010, l'ONF a travaill en troite collaboration avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada afin de mener bien la premire phase qui vise, entre autres, l'analyse de diffrentes options et l'tablissement des paramtres fonctionnels, techniques et budgtaires du projet.

Afin de rduire l'impact environnemental de l'ONF et de diminuer les frais de voyage, l'institution a fait l'acquisition de plusieurs quipements de vidoconfrence pour plusieurs salles. ce jour, les bureaux de Vancouver, Toronto, Edmonton, Moncton et Montral sont quips de ces appareils.

Leons apprises

Au cours de l'exercice, l'ONF a adapt sa structure organisationnelle de manire reflter le nouveau monde interactif dans lequel elle s'inscrit. Cette transition ncessite d'adopter une approche intgre qui permet d'analyser chaque activit oprationnelle en fonction de l'objectif stratgique auquel elle concourt. Cette approche a oblig l'ONF favoriser une plus grande interactivit entre tous les employs, la fois sur les plans horizontal et vertical, et mettre au point de nouveaux outils techniques permettant de rpondre aux besoins de l'organisation et de ses partenaires. La mise en œuvre de cette stratgie, doit toutefois s'accompagner de nombreuses autres refontes organisationnelles. Le fait, pour une institution publique, d'adopter une nouvelle stratgie organisationnelle exige du temps et de la flexibilit, ce qui aidera l'ONF aller de l'avant. L'Office devrait donc continuer adapter sa structure organisationnelle en fonction d'un modle flexible convenant son nouvel environnement interactif. Cela se traduira galement par la cration de plus de possibilits pour les Canadiens et les Canadiennes d'accder cet environnement interactif, d'y participer, d'y apporter leur contribution et de vouloir s'y engager.

Activit de programme 4: Fonds renouvelable

Fonds renouvelable
Ressources financires 2009-2010 Ressources humaines 2009-2010 (ETP)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles Ressources prvues Ressources relles cart
S.O. S.O. S.O. S.O. S.O. S.O.

 

Description de l'activit de programme

Le financement des activits provient d'une autorisation permanente du Parlement (Fonds renouvelable) et de crdits parlementaires vots annuellement. Le Fonds renouvelable permet l'Office de puiser dans le Trsor pour effectuer des paiements relatifs au fonds de roulement, au financement temporaire des charges d'exploitation et l'acquisition des immobilisations.

Avantages pour les Canadiens et les Canadiennes

Grce au fonds renouvelable, l'ONF sert la population canadienne sans interruption.



SECTION III : RENSEIGNEMENTS SUPPLMENTAIRES

Principales donnes financires

Les informations financires qui suivent ont t prpares selon la mthode de la comptabilit d'exercice et proviennent des tats financiers vrifis 2009-2010 de l'ONF.

La rduction de l'actif financier provient du montant recevoir du Trsor, qui dmontre l'effet de la diminution des salaires payer en fin d'exercice puisque la priode de paie concidait avec la fin de l'exercice financier. Les actifs non financiers ont lgrement diminu et cela s'explique par la fin d'un cycle de trois ans d'acquisitions relies au virage numrique orient vers les nouveaux mdias.

Par le fait mme, plusieurs contrats de location-acquisition sont venus chance, expliquant en partie la diminution des passifs. S'ajoute celle-ci l'impact de la rvision de la mthode d'estimation comptable des avantages sociaux futurs qui a rsult en une rduction significative de la provision pour cessation d'emploi. noter qu'une modification de mthode de calcul reprsente une rvision d'estimation comptable et ne ncessite aucun redressement des priodes antrieures.

tat de la situation financire - Condens (en milliers de dollars)
au 31 mars % variation 2010 2009
Actifs financiers -19,9 6 235 7 780
Actifs non financiers -2,7 9 761 10 027
TOTAL ACTIFS -10,2 15 996 17 807
     Total Passifs -25,6 13 996 18 804
     Total Avoir   2 000 - 997
TOTAL PASSIFS ET AVOIR -10,2 15 996 17 807

 

Les dpenses d'exploitation continuent de diminuer d'anne en anne cause de plusieurs facteurs. En font partie la rduction de la provision pour cessation d'emploi, qui s'explique par la rvision de la mthode d'estimation comptable des avantages sociaux futurs, le contrle serr des dpenses de transport, de communications et de matriel et fournitures ainsi que la rduction des paiements dans les coproductions et des redevances pour des licences chues. Pour leur part, les dpenses de services professionnels ont augment en raison de productions importantes de films tels que Higglety Pigglety Pop! ou La vie a srement plus offrir, Impressions (prsent l'Expo 2010 de Shanghai), et PIB – L'indice humain de la crise conomique canadienne. L'augmentation du poste d'amortissement est en lien direct avec le cycle d'acquisition d'quipements relis au virage numrique.

L'augmentation des revenus est attribuable une importante prvente avec Warner Home Video pour la production du film Higglety Pigglety Pop! ou La vie a srement plus offrir. Des partenariats importants ont galement t signs avec le Cirque du Soleil pour le film Impressions et avec Ressources humaines et Dveloppement social Canada pour la production Web La tte de l'emploi. Les plans d'archives de l'ONF poursuivent leur croissance par la participation un projet conjoint avec Patrimoine canadien qui vise les rendre accessibles en ligne l'intention du milieu scolaire. La diminution des ventes de copies de films est attribuable principalement la migration du march vers les nouveaux mdias.

tat des rsultats - Condens (en milliers de dollars)
Exercice temin le 31 mars % variation 2010 2009
CHARGES      
Salaires et avantages sociaux -2,6 39 034 40 071
Services professionnels et spciaux 19,3 10 564 8 854
Location 0,7 8 537 8 478
Transport, communication, materiel et fournitures et information -7,7 6 037 6 544
Amortissement des immobilisations 17,0 3 246 2 774
Participation en espces dans les coproductions -32,5 2 712 4 016
Redevances et sous-traitance pour production de films et dveloppement en laboratoire -22,5 1 812 2 338
Divers -7,4 1 445 1 560
     Total charges -1,7 73 787 74 635
REVENUS      
Copies de films -19,5 2 004 2 489
Production commandite et prvente 174,0 1 992 727
Redevances 2,9 1 587 1 543
Plans d'archives 40,6 779 554
Divers -27,4 342 471
     Total revenus 15,9 6 704 5 784
Cot net des oprations -3,1 66 683 68 851

 

Dpenses

La proportion des dpenses de l'ONF relies la production de film, la distribution, au marketing, l'accessibilit et aux initiatives numriques est demeure stable 88 %. La rduction des dpenses du secteur de la distribution est attribuable principalement la fermeture des bureaux de vente de Paris et de New York afin de rduire les frais fixes de l'ONF. Les sommes conomises ont t rinvesties dans la programmation, l'accessibilit et dans le virage vers les nouveaux mdias.

  2009-10 2008-09 2009-10 2008-09
  (en milliers de dollars) %
Programmation - franaise et anglaise 41 338 40 143 56,4 53,8
Distribution 5 906 8 301 8,0 11,1
Marketing, accessibilit et rayonnement 13 545 13 742 18,5 18,4
Dveloppement et applications numriques 3 536 3 225 4,8 4,3
Sous-total 64 325 65 411 87,7 87,6
Services internes 9 062 9 224 12,3 12,4
Total dpenses 73 387 74 635 100,0 100,0

 

Revenus

Les revenus provenant de la production commandite et des prventes affichent une augmentation de 17 % grce des ententes importantes avec Warner Home Video, le Cirque du Soleil et Ressources humaines et Dveloppement social Canada. Le march institutionnel et ducatif demeure un des meilleurs gnrateurs de revenus. Le virage de l'industrie vers les nouveaux mdias continue d'avoir des impacts sur le secteur des ventes tlvises et le march consommateur.

Revenus

[D]

 

tats financiers

http://www.onf-nfb.gc.ca/medias/download/documents/pdf/onf-etats-financiers-2009-2010.pdf

 

Liste des tableaux supplmentaires

La version lectronique de tous les tableaux de renseignements supplmentaires qui figurent dans le Rapport ministriel sur le rendement de 2009-2010 est disponible dans le site Web du Secrtariat du Conseil du Trsor du Canada, l'adresse : http://www.tbs-sct.gc.ca/dpr-rmr/st-ts-fra.asp.

Source des revenus disponibles et des revenus non disponibles
Renseignements sur les programmes de paiements de transfert

 


1 - The comScore 2009 Digital Year in Review, A Recap of the Year in Canadian Digital Marketing

2 - noter que l'ONF a soumis une nouvelle AAP pour l'anne 2011-2012.

3 - Pour le cycle du Budget des dpenses de 2009-2010 et les cycles ultrieurs, les ressources affectes aux services internes seront affiches sparment de celles des autres activits de programme et ne seront plus rparties parmi les autres activits de programme comme c'tait le cas dans le cadre du dernier Budget principal des dpenses. Ce changement a influ sur la comparabilit des dpenses et l'information relative aux quivalents temps plein (ETP) pour chaque activit de programme et chaque exercice.

4 - noter que les coproductions internationales incluent une srie de films d'animation pour enfants, Ludovic.

5 - L'ONF a amlior sa mthodologie de compilation des auditoires pour l'exercice 2009-2010 de manire mettre l'accent sur le nombre de visionnages et l'activit Web plutt que sur le nombre de visites et le trafic Web dans l'valuation de l'auditoire canadien total pour toutes les plateformes. Cette mthodologie plus prcise a permis de rviser l'auditoire 2008–2009 27 826 512 (par rapport 31 617 158).