Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Office national du film du Canada - Rapport

Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à  des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à  jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à  la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à  la page « Contactez-nous ».

Message du Ministre

James Moore Le gouvernement du Canada sait que le secteur culturel joue un rle de premier plan quand il s'agit de favoriser le dynamisme des communauts d'un bout l'autre du pays et de stimuler notre conomie. En tant qu'organisme du Portefeuille de Patrimoine canadien, l'Office national du film du Canada (ONF) veille ce que les Canadiens participent activement la vie culturelle et celle de leur communaut, en plus de nous encourager clbrer le caractre unique de notre pays.

l're numrique, l'ONF joue un rle unique et essentiel comme producteur et distributeur public d'œuvres audiovisuelles. L'ONF a su tirer parti du potentiel d'Internet et des plateformes mobiles en offrant une programmation avant-gardiste d'œuvres canadiennes dans les deux langues officielles. Il a fait preuve de leadership en montrant la voie suivre aux entreprises culturelles qui dsirent relever les dfis de la migration vers le numrique. L'ONF est un exemple suivre lorsque vient le temps de rejoindre les Canadiens et d'encourager leur pleine participation la socit.

De plus, l'ONF offre un environnement sans pareil pour nourrir l'innovation et la crativit, et en fait profiter les artistes, cinastes et distributeurs de toutes les rgions du Canada. Il met au point des innovations cratives et technologiques canadiennes qui aident notre pays se tailler une place de chef de file sur la scne internationale de l'conomie de la cration.

titre de ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, je suis ravi de vous prsenter le Rapport ministriel sur le rendement de 2009-2010 de l'Office national du film du Canada. Ce rapport brosse un tableau dtaill des activits de l'ONF au cours de la dernire anne financire.

L'honorable James Moore, C.P., dput

 

Message du Commissaire

L'anne 2009-2010 a t une priode d'incertitude conomique pour les Canadiens et les Canadiennes ainsi que les industries culturelles canadiennes, qui ont assist l'avnement d'un nouvel ordre issu de la rvolution numrique et marqu par un regroupement et une intgration des socits mdiatiques. Le march international du financement et de la production de programmations est toujours en transition. Dans toute cette agitation, l'adaptation est, pour toutes les entreprises canadiennes, petites et grandes, publiques et prives, un processus complexe et exigeant qui les force reconsidrer la nature de leurs structures organisationnelles et de leurs activits. En fin de compte, le succs de leur adaptation dterminera l'tendue de leurs auditoires ainsi que leur rle global dans l'conomie crative canadienne et sur la scne culturelle internationale. Le Fonds des mdias du Canada reprsente un premier pas dans la restructuration l'chelle nationale des mcanismes d'aide au contenu et aux industries des mdias. Cependant, les travaux prparatoires entrepris cette anne pour remplacer le Fonds canadien de tlvision par le Fonds des mdias du Canada ont aussi mis en vidence les difficults qui se prsentent nous dans cette transition.

Comme il en a t fait mention cette anne dans le discours du Trne, l'conomie numrique jouera un rle important dans le maintien et le dveloppement de la productivit au Canada. Les mdias culturels numriques et les comptences dmontres par les Canadiens dans leur utilisation constituent un lment cl de notre russite dans ce domaine. Par consquent, nous devons faire en sorte de suivre le rythme des innovations sur la scne internationale et d'tablir une prsence canadienne sur toutes les plateformes numriques pertinentes.

Les Canadiens sont de fervents utilisateurs des technologies numriques. Selon le rapport comScore 20091, l'utilisation des mdias numriques au Canada a augment de 11 pour cent au cours des trois dernires annes. Chaque mois, en moyenne, plus de 24,5 millions de Canadiens se connectent Internet, soit un des plus hauts taux d'utilisation au monde. Fait crucial noter : les Canadiens sont galement les plus grands consommateurs de vidos en ligne. L'impact des tlphones cellulaires et des tlphones intelligents sera majeur grce leur capacit de pntrer l o l'implantation des lignes terrestres et de l'lectricit est peu tendue.

L'ouverture dont a fait preuve l'ONF face aux dfis du numrique a rvl d'extraordinaires possibilits pour la culture canadienne. L'anne passe, notre espace de visionnage en ligne a gnr plus de 4 millions de visionnages dont 2,5 millions au Canada. ce jour, il offre aux internautes plus de 1 500 productions, un nombre qui ne cessera de s'accrotre puisque nous sommes numriser notre collection. De plus, l'application iPhone de l'ONF, lance l'automne 2009, a t un succs instantan et a t qualifie par iTunes Canada de meilleure application de l'anne. Elle a t tlcharge plus de 200 000 fois travers le monde et a gnr plus de 500 000 visionnages de films au Canada seulement. On compte galement de nombreux succs cratifs sur les plateformes numriques. Waterlife, une œuvre interactive ralise par Kevin McMahon, propose une exprience totalement immersive qui permet aux auditoires d'admirer la beaut des Grands Lacs tout en percevant les dangers qui les menacent. Le projet PIB- l'indice humain de la crise conomique canadienne, ralis par Hlne Choquette, explore en profondeur l'impact de la crise sur les hommes et les femmes de toutes les rgions du pays, et a requis la participation de plus de 30 cinastes et photographes qui ont produit 120 films pour visionnage sur le Web.

Nous avons aussi poursuivi notre travail dans les domaines traditionnels o nous faisons œuvre utile auprs des Canadiens et des Canadiennes. En plus des projets numriques, nous avons lanc 112 films traitant de questions sociales importantes pour la population, et qui rendent aussi hommage l'excellence et aux russites canadiennes dans le documentaire et l'animation.

L'ONF affirme encore aujourd'hui sa diffrence en tant un laboratoire de crativit, un claireur l o ne peut s'aventurer le secteur priv, un porte-parole des Canadiens sous-reprsents, un outil essentiel la vitalit de la culture francophone et, de faon tout aussi importante, un pionnier dans le domaine numrique au Canada.

L'an pass, nous avons port notre attention sur trois points majeurs : (1) l'excellence cratrice dans les mdias tant traditionnels que numriques; (2) l'accessibilit nos ralisations; et (3) la rvision de nos processus organisationnels en vue de notre adaptation la transition numrique. Nous avons appris reconnatre les moyens d'amliorer notre dialogue avec les Canadiens et les Canadiennes.

L'exemple de l'ONF montre qu'il est possible de revitaliser une vnrable institution grce une vision audacieuse, une volont de changement et des innovations mises avant tout au service du public. Nous continuerons marquer des points dans ce paysage changeant des mdias en nous concentrant sur les objectifs de notre plan stratgique, en maintenant des relations troites avec nos parties prenantes et en veillant ce que nos activits soient en adquation avec les priorits du gouvernement fdral. Bien que le numrique manifeste actuellement un dynamisme irrsistible, la tlvision traditionnelle n'est pas prs de rendre son dernier souffle. Au contraire, elle fait preuve d'une vigueur remarquable et d'un apptit vorace pour les programmations. Notre dfi est de nourrir cet ogre audiovisuel insatiable l'aide seulement de modestes hausses de financement.

Nous percevons le plus souvent la rvolution numrique sous l'angle d'une stratgie conomique et de la comptitivit internationale. Il existe cependant une perspective plus large. Cette rvolution que plusieurs voient comme un levier de dmocratisation des mdias menace galement de dissoudre la cohsion sociale. Le paradoxe du monde virtuel est l'isolement des connexions. En allant de l'avant, nous devons prendre conscience d'un enjeu crucial, un enjeu li la construction nationale. Les Canadiens dsirent se connecter les uns aux autres au-del des intrts personnels, comme ils l'ont dmontr en affichant haut et fort leur fiert lors des Jeux olympiques de Vancouver, ragissant ainsi un besoin profond. Si nous reconnaissons ce besoin, le numrique pourra devenir un outil puissant de cohsion sociale. Toutefois, un tel accomplissement dpend du maintien d'un espace public sur le Web. Si ces dfis sont importants, les possibilits qui s'offrent nous le sont encore plus.

Les possibilits des nouvelles plateformes, des nouvelles dmarches et des nouvelles ides demeurent vastes. Nous continuerons employer notre nergie, notre inventivit et notre audace cratives afin de nous galvaniser en tant qu'institution publique qui, en plus d'tre au service des Canadiens et des Canadiennes d'aujourd'hui, participe la construction du Canada de demain.

Tom Perlmutter
Commissaire du gouvernement la cinmatographie et prsident de l'Office national du film du Canada

 

SECTION I : SURVOL

 

Raison d'tre et responsabilits

Raison d'tre

L'Office national du film (ONF) a t cr par une loi du Parlement fdral en 1939 et relve du portefeuille du Patrimoine canadien. L'ONF a pour mandat de produire et distribuer des œuvres audiovisuelles originales et innovatrices qui font mieux comprendre les enjeux auxquels doit faire face la population canadienne et qui font mieux connatre les valeurs et les points de vue canadiens de par le pays et de par le monde. Au fil des dcennies, il a jou un rle important en soulignant les changements et vnements marquants de la socit canadienne et est devenu la marque cinmatographique canadienne la plus connue.

Responsabilits

titre de producteur et distributeur d'œuvres audiovisuelles, l'ONF offre une perspective unique sur la richesse culturelle canadienne et veille ce que les Canadiens et les Canadiennes y aient accs grce des moyens mdiatiques la fine pointe de la technologie. Il a ouvert de nouvelles perspectives pour le documentaire d'opinion, l'animation d'auteur et les contenus nouveaux mdias, et poursuit sur son lan cratif afin d'explorer les nouveaux horizons de l're numrique.

Dans un contexte o la rvolution numrique chamboule l'environnement mdiatique, l'ONF demeure un laboratoire de cration distinct et essentiel. Il ouvre le champ des possibles la population et l'industrie canadienne en assumant des risques commerciaux et artistiques auxquels le secteur priv craint de s'exposer. En soutenant la relve, les membres des diverses communauts culturelles, linguistiques et autochtones, de mme que les personnes handicapes, l'ONF s'assure que ses œuvres audiovisuelles refltent la diversit canadienne et prsentent les ralits sociales et culturelles en mutation au pays.

L'ONF est dpositaire d'un patrimoine audiovisuel canadien remarquable. ONF.ca, les publics canadien et tranger ont dsormais un accs sans prcdent du contenu audiovisuel qui reflte la culture et les valeurs du Canada. De plus, titre de fournisseur fiable des maisons d'enseignement en matire de contenu audiovisuel canadien dans les deux langues officielles, l'ONF est un important vhicule des valeurs canadiennes auprs de la jeunesse du pays.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'ONF, veuillez suivre le lien : http://www.onf-nfb.gc.ca/fra/a-propos/organisation.php.

 

Rsultat stratgique et Architecture des activits de programme (AAP)

Rsultat stratgique

En accomplissant son mandat, l'Office national du film vise le rsultat stratgique qui suit :

Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles canadiennes novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

Architecture des activits de programme

Le tableau ci-dessous illustre les activits et sous-activits de programme de l'ONF qui contribuent l'atteinte du rsultat stratgique2.

Rsultat stratgique

[D]

 

Sommaire du rendement

Ressources financires pour 2009-2010 (en milliers de dollars)
Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
65 062 70 119 69 680

 

Ressources humaines pour 2009-2010 (ETP)
Ressources prvues Ressources relles cart
452 447 -5

 

Rsultat stratgique : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.
Indicateurs de rendement Objectifs Rendement de 2009-2010

Pourcentage du public canadien qui peroit l'ONF comme une institution innovatrice, cratrice et socialement engage

60 % d'ici au 31 mars 2011

Selon un sondage en ligne men pour le compte de l'ONF en mars 2010, 62 % de la population canadienne estime que l'ONF est une institution innovatrice, 75 % qu'elle est crative, et 59 % qu'elle est socialement engage.

Ces perceptions sont proches de celles que dgageait le sondage en ligne de 2008. On remarque toutefois qu'en 2010, l'ONF est peru beaucoup plus clairement comme plus pertinent que jamais dans l'environnement numrique.

Pourcentage des productions acheves qui traitent de grands enjeux sociaux

90 % d'ici au 31 mars 2011

81% des productions acheves en 2009-2010 portent sur les grands enjeux sociaux.

Pourcentage de l'auditoire de l'ONF pour qui les productions de l'institution refltent les valeurs et les points de vue canadiens

85 % d'ici au 31 mars 2011

Selon un sondage en ligne men en mars 2010 pour le compte de l'ONF auprs de la population canadienne, 69% des rpondants estiment que ses productions refltent les valeurs canadiennes et associent l'ONF nombre de valeurs fondamentales du pays. Ce rsultat est relativement constant avec ceux du sondage de 2008 (71 %).

 

(en millier de dollars)
Activit de programme 2008-2009
Dpenses relles
2009-20103 Concordance avec les rsultats du gouvernement du Canada
Budget principal des dpenses Dpenses prvues Total des autorisations Dpenses relles
Production d'œuvres audiovisuelles 45 148 45 417 45 417 48 278 47 754 Affaires sociales : Une culture et un patrimoine canadiens dynamiques
Distribution, accessibilit et rayonnement 15 090 12 150 12 150 13 516 13 814
Services internes 7 768 7 495 7 495 8 325 8 112
Total 68 006 65 062 65 062 70 119 69 680

 

Explication de l'cart

L'cart entre les dpenses prvues en 2009-2010 et le total des autorisations provient de sommes reues des budgets supplmentaires des dpenses. Celles-ci comportent les rvisions salariales rtroactives de 2007-2008 2009-2010 suivant la signature des conventions collectives au montant de 3,2 millions $, le remboursement des dpenses salariales admissibles de 1,2 million $ pour le financement des indemnits de dpart et de cong parental, ainsi que le report de fonds de 2008-2009 de 617 000 $. Le report de fonds de 2009-2010 2010-2011 s'lve 439 000 $, portant le total des dpenses relles de 2009-2010 69,7 millions $.

(en milliers de dollars)
Total des dpenses prvues 65 062
Budget supplmentaire des dpenses 5 057

Total des autorisations 70 119
Report de 2009-2010 (439)

Total des dpenses relles 69 680

 

Contribution des priorits l'atteinte du rsultat stratgique

Dans l'ensemble, l'ONF a men bien les priorits nonces dans son Rapport sur les plans et priorits 2009-2010 et qui correspondent aux orientations de son Plan stratgique 2008-2013. Le tableau ci-dessous rsume les progrs accomplis par rapport aux priorits.

Priorits oprationnelles Type Progrs accomplis Liens avec le rsultat stratgique (RS) et les activits de programme (AP)

LEADERSHIP CRATIF ET EXCELLENCE DE LA PROGRAMMATION

L'ONF exercera son leadership pour devenir le point de rfrence mondial en innovation et cration tout en se rapprochant des Canadiens et des Canadiennes.

Nouvelle

Atteinte en grande partie

Les critres de programmation ont t rviss et sont maintenant en ligne sur le site corporatif de l'ONF: onf-nfb.gc.ca/fra/realiser-coproduire/

L'ONF a complt 112 productions et coproductions originales en 2009-2010, 9 sites Web originaux qui comprennent 140 films.

Il a fusionn les secteurs de l'accessibilit, de la distribution, du rayonnement et de la diffusion en ligne en une seule direction, ce qui a aussi permis de rorienter ses stratgies de marketing.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 1 : Production d'œuvres audiovisuelles

Cette priorit contribue l'AP 1 et appuie le RS en assurant une production d'œuvres audiovisuelles pertinentes, audacieuses et innovatrices qui aident la population canadienne mieux comprendre le Canada et le monde.

ACCESSIBILIT TENDUE ET ENGAGEMENT CITOYEN

L'ONF facilitera et largira l'accs des auditoires canadiens et trangers ses œuvres et celles de ses partenaires, et ce, sur toutes les plateformes pertinentes.

Nouvelle

Entirement atteinte

L'ONF a mis en œuvre une stratgie de distribution numrique qui vise trois marchs principaux : le march consommateur, le march ducatif et le march des agrgateurs de contenu.

La stratgie du secteur de l'ducation a t dynamise par le lancement d'une destination Web pour les enseignants : onf.ca/education/fr/

L'ONF a enrichi sa prsence en ligne en offrant des productions 3D et HD et en faisant connatre sa programmation sur son Espace de visionnage en ligne. Il a aussi lanc son application iPhone.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Cette priorit contribue l'AP 2 et appuie le RS en assurant au public canadien de toutes les rgions un accs aux œuvres audiovisuelles.

PASSAGE AU NUMRIQUE

L'ONF s'assurera de poursuivre l'accomplissement de son mandat en continuant la mise en œuvre de sa stratgie du numrique en matire de programmation, de distribution, de dveloppement de nouvelles relations d'affaires, de rayonnement et de prservation de son patrimoine audiovisuel. Pour ce faire, il devra investir dans les technologies de production haute dfinition, miser sur les nouvelles technologies et moderniser ses systmes internes pour profiter des possibilits qu'offre la production numrique.

Nouvelle

Atteinte en grande partie

L'ONF a poursuivi son plan de numrisation avec le dveloppement d'un plan de numrisation et d'archivage.

Il offre des plans d'archives en HD sur le site Images ONF.

Grce la mise en œuvre d'une politique d'acquisition de droits minimaux, l'ONF assure une meilleure gestion des droits de proprit intellectuelle.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 1 : Production d'œuvres audiovisuelles et AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Cette priorit contribue l'AP 1 et l'AP 2 et appuie le RS en permettant l'innovation constante dans la production d'œuvres audiovisuelles et la diffusion de celles-ci travers tous les canaux pertinents pour rejoindre la population canadienne.

 

Priorits en matire de gestion Type Progrs accomplis Liens avec le rsultat stratgique (RS) et les activits de programme (AP)

RENOUVEAU ORGANISATIONNEL

L'ONF deviendra un modle d'organisme cratif du 21e sicle : un organisme fdral transparent, efficace et efficient qui pratique une ambitieuse grance environnementale et qui valorise ses employs, un creuset d'innovation et de crativit. Ces valeurs s'tendront nos partenaires au sein de l'industrie et de la communaut, avec lesquels nous collaborerons au moment voulu et de manire transparente en vue d'offrir la population canadienne des productions pertinentes qui respectent ses priorits.

Nouvelle

Atteinte en grande partie

L'ONF a simplifi sa structure organisationnelle, mis en place un comit des oprations assurant une communication bidirectionnelle entre le comit de direction et les divers secteurs de l'ONF. Il s'est soumis au processus d'examen stratgique.

Il a dvelopp un profil de risque. Il a galement fait une analyse des besoins pour un plan de formation institutionnel et de relve.

Un secteur responsable de l'image de marque a t cr en vue d'assurer la cohrence de l'image publique de l'ONF.

L'ONF a procd la refonte de son site corporatif afin de se conformer aux rgles gouvernementales de normalisation des sites Internet.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 1 : Production d'œuvres audiovisuelles

AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Cette priorit contribue l'AP 1 et l'AP 2 et appuie le RS en assurant un milieu de travail propice la cration et la diffusion d'œuvres audiovisuelles novatrices et accessibles toute la population canadienne.

FINANCEMENT

L'ONF se donnera des bases financires saines qui reposent sur une bonne gestion financire et budgtaire responsable et un bon rapport cot-efficacit, afin de concentrer ses ressources sur la programmation et l'accessibilit et de continuer s'acquitter de son mandat et de ses responsabilits dans l'avenir. Il cherchera aussi de nouvelles sources de revenus en pratiquant de nouvelles activits de distribution et en tirant parti de partenariats public-priv.

Nouvelle

Atteinte en grande partie

L'ONF continue d'amliorer ses mcanismes de planification et de gestion financire par la mise en place de contrles financiers stricts, d'analyse et de revues financires dtailles pour tous les lments de dpenses, et par l'instauration de programmes d'efficience interne.

L'ONF s'est concentr sur les nouveaux secteurs gnrateurs de revenus et a dvelopp des partenariats dans le march des mdias numriques.

RS : Le reflet des valeurs et perspectives canadiennes grce la production d'œuvres audiovisuelles novatrices qui sont accessibles aux mdias pertinents du jour.

AP 1 : Production d'œuvres audiovisuelles

AP 2 : Distribution, accessibilit et rayonnement

Cette priorit contribue l'AP1 et l'AP2 et appuie le RS en assurant une gestion saine des fonds publics et l'utilisation efficace des ressources.

 

Analyse des risques

Crise financire et migration vers le numrique

La crise financire qui affecte toujours l'conomie mondiale aura pour effet d'acclrer les tendances sous-jacentes qui fragilisaient dj l'industrie du cinma et de la tlvision, soit la dsorganisation du modle traditionnel de tldiffusion et la migration vers le numrique. L'ONF, tout comme ses partenaires du secteur priv, n'chappe pas ces dynamiques qui dstabilisent l'industrie en fragmentant les auditoires et en segmentant les sources de revenus traditionnelles. En 2009-2010, l'ONF a vu diminuer de 11 % ses revenus provenant des tldiffuseurs publics et privs. Tous marchs confondus, il s'est tout de mme bien tir d'affaire avec une augmentation de 7% de ses revenus par rapport l'anne prcdente. Cependant, il a vu son pouvoir d'achat diminuer au fil des ans et cherche amliorer son efficacit en raffectant ses ressources et en rationalisant ses activits.

Tandis que nous assistons un recul des options de tldiffusion traditionnelles, les possibilits d'affaires lies aux technologies et aux nouveaux comportements numriques des consommateurs s'accroissent. Les habitudes de consommation se modifient rapidement au Canada. Les consommateurs utilisent de plus en plus les plateformes numriques, comme Internet et le tlphone cellulaire, pour avoir accs du contenu culturel. D'aprs le rapport de comScore de fvrier 2009, 21 millions de Canadiens et de Canadiennes ont visionn plus de 3,1 milliards de vidos en ligne pendant ce mme mois. Les jeunes, en particulier, sont des consommateurs avides de produits numriques et, en l'absence d'une riche programmation culturelle mettant de l'avant des rcits et des valeurs canadiennes, ils continueront de se tourner vers l'tranger. Les technologies numriques permettent de mieux rpondre aux besoins des consommateurs et sont aptes faire rayonner les produits culturels canadiens dans le monde.

L'ONF, dpositaire d'un vaste patrimoine audiovisuel de plus de 13 000 titres, dploie d'normes efforts financiers et humains pour numriser sa collection. l'heure actuelle, environ 20 % des productions ralises en 70 ans d'histoire risquent d'tre perdues moyen terme si elles ne sont pas transfres sur un support numrique adquat. cela s'ajoutent les risques de dsutude lis aux technologies qui voluent rapidement et une gestion toujours plus complexe des droits de proprit intellectuelle. Dans ce contexte, les choix technologiques doivent s'accompagner d'analyses minutieuses, et l'affranchissement des droits requiert encore plus de ressources financires et humaines. Sur le plan organisationnel, le virage numrique exige des manires plus collaboratives, plus cohrentes et plus efficaces de travailler.

Malgr les dfis, gardons en mmoire que la rvolution mondiale du numrique offre l'ONF de formidables occasions de servir la population canadienne :

  • en rejoignant les auditoires de toutes les rgions du Canada, mme les communauts mal desservies comme celles des rgions rurales ou loignes, et les communauts de langue officielle en situation minoritaire;
  • en rejoignant les jeunes par l'entremise d'un mdia qui les intresse pour leur assurer l'accs aux rcits et aux valeurs canadiennes.

 

Profil des dpenses

Tendances au chapitre des dpenses

[D]

Le total des autorisations 2009-2010 comprend les rvisions salariales rtroactives de 2007-2008 2009-2010 ainsi que le financement pour les indemnits de dpart et de cong parental, qui est exclu du Budget principal des dpenses. Du total d'autorisations disponibles, l'ONF reporte 439 000$ 2010-2011, soit le plus bas niveau des trois dernires annes (617 000$ en 2009-2010 – et 748 000$ en 2008-2009). La mise en place de contrles financiers stricts a permis l'ONF de financer les investissements requis pour son virage numrique sans avoir recours des fonds supplmentaires.

En 2008-2009, l'ONF a reu la somme de 750 000 $ pour la production d'un coffret DVD dans le cadre des clbrations lies au 400e anniversaire de la fondation de la ville de Qubec ainsi que des fonds du Partenariat interministriel avec les communauts de langue officielle (PICLO) pour la dernire fois.

Le Fonds Mmoire canadienne s'est termin en 2007-2008, ce qui a entran une diminution des dpenses prvues par l'ONF en 2008-2009.

 

Crdits vots et postes lgislatifs

(en milliers de dollars)
Poste vot ou lgislatif (L) Libell tronqu pour le crdit vot ou lgislatif 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Dpenses relles Dpenses relles Budget principal des dpenses Dpenses relles
65 Office national du film – Dpenses de programme 71 167 68 006 65 062 69 680
TOTAL 71 167 68 006 65 062 69 680