Réduire le contenu redondant, insignifiant, et dépassé

Table des matières

Les sites Web du gouvernement du Canada doivent offrir aux visiteurs de l’information facilement accessible, claire, exacte et à jour. Afin de rendre l’information gouvernementale facile à trouver et à utiliser, les ministères doivent connaître l’information qui est publiée en ligne et veiller à ce que l’on présente de l’information de qualité et que celle-ci soit régulièrement évaluée et passée en revue.

Les principales étapes de la gestion efficace du cycle de vie d’un contenu sont décrites ci-après.

La suppression de contenu Web redondant, insignifiant ou dépassé (RID) comporte les avantages suivants :

  • Plus de facilité pour trouver et utiliser du contenu Web
  • Une meilleure expérience pour les visiteurs du site Web
  • Une diminution des coûts de maintenance du site Web
  • Une capacité accrue d’assurer la prestation de services en ligne
Les quatre étapes pour réduire le contenu redondant, insignifiant, et dépassé: dresser l’inventaire du contenu; évaluer le contenu; archiver le contenu en ligne ou hors ligne; récrire, réorganiser et republier du contenu.

Première étape : Dresser l’inventaire du contenu

Les ministères doivent connaître l’information qui figure dans leur site afin de pouvoir maintenir sa pertinence et son utilité. À chaque page doit correspondre un propriétaire de contenu et un cycle de révision. La création d’un inventaire du contenu – une liste de toutes les pages du site – est la première étape à franchir pour connaître l’information que l’on trouve dans le site.

Au cours de cette étape, le but n’est pas de déterminer s’il y a du contenu redondant, insignifiant ou dépassé (RID), mais simplement de dresser la liste de ce que l’on trouve actuellement dans le site.

Activité :
Parcourir le site
But :
Recenser toutes les pages du site Web

Deuxième étape : Évaluer le contenu

Doit-on retirer du contenu simplement parce qu’il est dépassé? L’information est-elle pertinente pour les programmes du ministère?

Après avoir pris les décisions qui s’imposent (qui varient selon les besoins des utilisateurs, les objectifs du site Web et le mandat de l’organisation), on établit une série de critères d’évaluation convenus. Puis, on passe en revue chacune des sections ou des pages qui figurent sur la liste d’inventaire, afin :

  • d’évaluer son contenu et sa qualité;
  • de déterminer si la section ou la page est encore utile ou si elle est redondante, insignifiante ou dépassée.

Les gestionnaires de programmes doivent approuver les modifications, étant donné qu’il peut y avoir de bonnes raisons de conserver du vieux contenu.

Activité :
Passer en revue chaque section ou page
But :
Évaluer le contenu et l’utilité de chaque section ou page

Troisième étape : Archiver le contenu en ligne ou hors ligne

Il y a deux façons d’archiver du contenu Web : le conserver en ligne, mais en indiquant qu’il n’est plus mis à jour, ou le retirer du site et le placer dans un dépôt ministériel hors ligne.

Travaillez de concert avec les unités de gestion de l’information et de tenue des documents du ministère, et cernez les effets potentiels du maintien en ligne de contenus archivés et du retrait de contenus en vue de les archiver hors ligne.

Si vous souhaitez conserver du contenu qui n’est plus maintenu ou mis à jour, vous pouvez le laisser en ligne, en indiquant clairement qu’il a été archivé.

Des processus cohérents et mis en œuvre en temps opportun permettent d’assurer la gestion appropriée de l’information et d’éviter une future prolifération de contenus redondants, insignifiants ou dépassés.

Activité :
Archiver le contenu en ligne ou hors ligne
But :
Retirer les pages qui n’ont plus d’utilité et veiller à ce que celles qui sont archivées en ligne sont clairement identifiées comme telles.

Quatrième étape : Récrire, réorganiser et republier du contenu

Si vous ne souhaitez pas archiver du contenu, vous pouvez le récrire, le réorganiser et le republier pour faire en sorte qu’il soit efficace et conforme au Norme sur l'accessibilité des sites Web et au Norme sur la facilité d’emploi des sites Web.

Le contenu qui est dépassé, mais qui n’est pas archivé, doit être récrit et mis à jour. Pour être efficace et utilisable, le contenu Web doit être rédigé en langage clair.

Une fois que toute l’information a été mise à jour, il faut déterminer pourquoi celle-ci est importante pour l’auditoire. Quel est le message le plus important? Quels sont les objectifs visés par l’organisation en publiant cette information? Bref, quel est la raison d’être de cette information?

Tout en gardant à l’esprit la « raison d’être » du contenu publié, il faut chercher des moyens de regrouper des renseignements similaires. Vous voudrez peut-être consulter votre architecte de l’information afin de déterminer si le contenu doit être déplacé à un autre endroit dans votre site Web pour accroître les chances que les visiteurs le trouvent.

Activité :
Récrire, réorganiser et republier du contenu
But :
Faire en sorte que le contenu Web soit rédigé en langage simple et qu’il soit utilisable, repérable et conforme aux normes du gouvernement du Canada relatives aux sites Web.
Date de modification :