Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - Instituts de recherche en santé du Canada


Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».

Section II – Analyse des activités de programme par résultat stratégique

Résultat stratégique no 1 : Les percées dans les connaissances en santé

Les IRSC appuient la recherche qui est susceptible de générer des connaissances pour améliorer la santé humaine. Ces connaissances peuvent avoir pour objet la cause d'une maladie, une nouvelle mesure préventive ou de meilleures méthodes de traitement. Par exemple, une étude financée par les IRSC en 2004 a révélé que neuf facteurs de risque modifiables étaient responsables de plus de 90 % des maladies cardiaques.

Les IRSC suivent des procédures rigoureuses dans leurs concours de financement pour choisir quels projets de recherche financer. En fonction du programme, ils les choisissent sur la base de leur excellence scientifique, de l'importance du domaine d'étude, de l'impact et de la pertinence potentiels, et de la conformité aux priorités gouvernementales.

Deux activités de programme concourent à ce résultat stratégique : 1.1 Recherche ouverte et 1.2 Recherche prioritaire stratégique.

Activité de programme : 1.1 Recherche ouverte

La plupart des programmes des IRSC reposent sur des « concours ouverts ». Cela signifie que les chercheurs sont libres de demander des fonds pour des projets dans n'importe quel domaine de la santé, car ils sont les mieux placés pour savoir dans quels axes de recherche des découvertes sont le plus probables. Les programmes en question ont grandement contribué à la compréhension des sciences de la santé dans le monde. Par exemple, une recherche internationale menée par le Dr Stephen Moses, aidée financièrement par les IRSC, a révélé que la circoncision réduisait l'incidence du VIH chez les jeunes hommes. L'étude a été considérée comme la découverte médicale de l'année 2007 par le magazine TIME.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009–2010 2010–2011 2011–2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
113 455,8 $ 113 460,2 $ 113 460,2 $

 


Résultats prévus de l'activité de programme Indicateurs de rendement Cibles
Recherche en santé répondant à des critères d'excellence entreprise pour donner suite aux idées des meilleurs chercheurs dans le cadre de programmes de financement efficaces.
  • Succès des programmes de recherche des IRSC, y compris résultats, sensibilisation et niveaux de satisfaction.
  • Proportion des dépenses globales sur le budget des subventions des IRSC.
  • Proportion des demandes jugées excellentes qui sont financées
  • Diversité de la recherche financée (par thème et par institut)
  • Nombre total, valeur en argent et durée des subventions
  • Les programmes évalués démontrent efficacité et résultats
  • Maintenir ou accroître le nombre de demandes présentées par dollar de financement disponible (ce qui démontre la connaissance des programmes)
  • 45 % de tout le budget des subventions
  • 30 % des demandes jugées excellentes sont financées
  • Maintenir la diversité de l'aide à la recherche en santé (proportions par thème et institut)
  • Maintenir ou accroître le nombre, la valeur en argent et la durée des subventions

Points saillants de la planification

L'activité de programme Recherche ouverte est la plus importante des IRSC, représentant presque la moitié de leurs dépenses de programme. Elle inclut le Programme de subventions de fonctionnement ouvertes, le Programme d'essais contrôlés randomisés et le Programme de subventions d'équipe ouvertes.

En 2009‑2010, les IRSC sont censés terminer leurs évaluations du Programme de subventions de fonctionnement ouvertes, du Programme d'essais contrôlés randomisés et du Programme de subventions d'équipe.

Programme de subventions de fonctionnement ouvertes

Ce programme contribue à la création de connaissances en finançant les meilleures idées de recherche présentées par les chercheurs. Toutes les propositions sont assujetties aux plus hautes normes internationales d'examen par les pairs afin d'assurer l'excellence. Le programme est ouvert en ce sens que la recherche proposée peut être dans n'importe quel domaine lié à la santé que choisit le chercheur. Le programme finance ainsi tout le spectre de la recherche en santé. En 2009‑2010, les IRSC entendent lancer deux concours, chacun devant permettre d'approuver quelque 400 nouvelles propositions pluriannuelles, au coût total prévu de 400 millions de dollars environ.

Programme d'essais contrôlés randomisés

Le Programme d'ECR finance la recherche qui fournit des preuves de haute qualité de l'efficacité potentielle et réelle d'interventions en matière de santé, de services de santé et de santé des populations. La valeur et la durée moyennes des subventions du Programme d'ECR dépassent largement celles des subventions accordées dans le cadre du Programme ouvert de subventions de fonctionnement. Les IRSC prévoient dépenser 30 millions de dollars en 2009‑2010 au titre du Programme d'ECR.

Programme de subventions d'équipe ouvertes

Le programme vise à financer les grandes équipes de chercheurs afin de générer des connaissances et de contribuer à la formation et au mentorat des chercheurs en santé et des stagiaires. En 2009‑2010, les IRSC s'attendent à consacrer 27 millions de dollars à des équipes approuvées lors de concours précédents.

Avantages pour les Canadiens

Les Canadiens profitent de cette activité de programme d'un certain nombre de façons. Certaines recherches visent à trouver des solutions immédiates, par exemple comment rendre la prestation des services de santé plus efficiente, alors que d'autres, plus fondamentales, jettent les bases de remèdes éventuels à des maladies, en déterminant par exemple les propriétés de certaines protéines. Un autre avantage est le renforcement de l'entreprise scientifique et éducative au Canada. Le financement de la recherche attire aussi au Canada de brillants cerveaux d'autres pays, ce qui permet en retour d'obtenir des fonds d'autres sources. Tout ceci se traduit en fin de compte par des débouchés professionnels de haut niveau.

Activité de programme : 1.2 Recherche prioritaire stratégique

Le financement « stratégique » (également dit « ciblé ») permet aux IRSC de destiner leur financement à des possibilités, à des menaces et à des problématiques particulières dans le domaine de la santé. Par exemple, en juin 2003, les IRSC ont créé le Consortium canadien de recherche sur le SRAS (CCRS) pour faire en sorte que la communauté de recherche en santé du Canada, les organismes de financement et l'industrie soient en mesure de monter un effort de recherche rapide et efficace en réponse au SRAS. Cette activité cible aussi les carences en recherche et vise à faire du Canada un chef de file mondial dans les secteurs où il peut posséder un avantage.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009-2010 2010-2011 2011-2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
29 135,8 $ 29 139,1 $ 28 131,7 $

 


Résultats prévus de l'activité de programme Indicateurs de rendement Cibles
Recherche en santé répondant à des critères d'excellence pour donner suite à des priorités de recherche dans le cadre de programmes de financement efficaces.
  • Succès des programmes de recherche des IRSC, y compris résultats, sensibilisation, niveaux de satisfaction et caractère approprié des priorités.
  • Proportion des dépenses globales sur le budget des subventions des IRSC.
  • Proportion des demandes jugées excellentes qui sont financées
  • Diversité de la recherche financée (par thème et par institut)
  • Nombre total, valeur en argent et durée des subventions
  • Les programmes évalués démontrent efficacité et résultats
  • Maintenir ou accroître le nombre de demandes présentées par dollar de financement disponible (ce qui démontre la connaissance des programmes)
  • 9 % de tout le budget des subventions
  • 55 % des demandes jugées excellentes sont financées
  • Maintenir la diversité de l'aide à la recherche en santé (proportions par thème et institut)
  • Maintenir ou accroître le nombre, la valeur en argent et la durée des subventions

Points saillants de la planification

Cette activité de programme comprend les trois principales sous‑activités suivantes, qui permettent toutes de financer la recherche répondant aux défis en matière de santé qui correspondent aux priorités gouvernementales et qui sont hautement prioritaires pour les Canadiens.   

En 2009‑2010, les IRSC sont censés terminer leur évaluation de l'Initiative de recherche sur la capacité d'intervention en cas de pandémie et commencer celle du Programme de subventions de fonctionnement pour les priorités stratégiques et du Programme des grandes initiatives stratégiques.

Programme de subventions de fonctionnement pour les priorités stratégiques

Le Programme de subventions de fonctionnement pour les priorités stratégiques est piloté par les 13 instituts et sert à financer des subventions de fonctionnement pour appuyer la recherche dans des domaines prioritaires afin de saisir des possibilités ou de s'attaquer à des menaces et à des défis pour les Canadiens. Ces domaines de recherche prioritaire stratégique sont déterminés par les instituts, de concert avec des représentants du gouvernement, des organisations de soins de santé, des groupes de patients et de l'industrie. Les chercheurs sont invités à présenter des propositions dans le domaine où des recherches sont nécessaires, et chaque proposition est évaluée par un comité de pairs en fonction de critères précis. En 2009‑2010, les instituts et les partenaires des IRSC financeront des subventions de fonctionnement stratégiques dans au moins 25 domaines prioritaires différents.

Programme des grandes initiatives stratégiques

Comme son nom l'indique, le Programme des grandes initiatives stratégiques procure des fonds de fonctionnement pour de grandes initiatives stratégiques qui mettent à contribution deux des instituts des IRSC ou plus. En 2009‑2010, les IRSC ont l'intention d'entreprendre la prochaine phase de l'Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ELCV) et d'étendre leur fructueuse Initiative de recherche en médecine régénératrice et nanomédecine (IRMRN). L'ELCV permettra de suivre une cohorte de 50 000 personnes de 45 ans et plus au cours des 20 prochaines années et de générer une foule de données de base dont les chercheurs pourront se servir pour tirer des conclusions au sujet des corrélations entre les données démographiques, psychosociales et relatives au mode de vie d'une part et les informations sur l'incidence de la maladie et d'autres maladies chroniques d'autre part. L'IRMRN appuie la recherche en nanomédecine, sur les cellules souches, en ingénierie tissulaire, en sciences de la réadaptation, et sur les questions sociales, éthiques, environnementales, économiques et juridiques connexes. Elle offre en outre la promesse de nouvelles connaissances sur la régénération et la réparation des tissus et des organes lésés ainsi que sur le développement d'outils spécialisés et d'intervention requis pour soigner des maladies et rétablir les fonctions.

Initiatives de recherche ciblées

Les IRSC reçoivent des fonds expressément destinés aux priorités de recherche du gouvernement en matière de santé. En 2009‑2010, les IRSC continueront d'administrer le financement de projets, entre autres sur le VIH/sida, la capacité d'intervention en cas de pandémie et la Stratégie nationale antidrogue. 

L'initiative de recherche sur le VIH/sida mettra l'accent sur la prévention et l'accès à une panoplie de services (diagnostics, soins, traitement et soutien) pour les populations les plus touchées par la maladie au Canada, c'est‑à‑dire les personnes qui vivent avec le VIH/sida, les homosexuels, les Autochtones, les toxicomanes, les détenus, les jeunes, les femmes et les ressortissants de pays où le VIH/sida est endémique. Les IRSC continueront aussi d'appuyer l'Initiative canadienne de vaccin contre le VIH (ICVV), un projet de collaboration avec la Fondation Bill et Melinda Gates afin de mettre au point un vaccin contre le VIH qui soit sûr, efficace, abordable et accessible partout dans le monde.

L'Initiative de recherche stratégique sur la capacité d'intervention en cas de pandémie (IRSCICP) finance la recherche qui aidera à prévenir ou à atténuer une pandémie, à trouver de meilleures façons de limiter la propagation de la grippe, et à fournir de meilleurs traitements aux personnes atteintes. L'IRSCICP permettra aussi d'établir un solide réseau de chercheurs, et ainsi de faire en sorte que le Canada ait l'expertise nécessaire pour intervenir efficacement en cas de pandémie et d'aider d'autres pays en situation de crise.

L'Initiative de recherche sur les traitements de la Stratégie nationale antidrogue appuie la recherche qui aidera à mettre au point et à évaluer des modèles et des approches de traitement des toxicomanies.

Avantages pour les Canadiens

Le financement par les IRSC de la recherche dans des domaines « ciblés » précis offre un certain nombre d'avantages. Premièrement, c'est un moyen de réduire la souffrance humaine causée par des affections particulières, comme le VIH/sida ou le cancer. Deuxièmement, la recherche contribue à rendre le système de santé canadien plus adapté et efficient, par exemple en permettant de mettre au point des interventions médicales moins coûteuses. Cette activité garantit également que la communauté de recherche du Canada est solide dans autant de domaines clés que possible et prête à jouer un rôle dans des initiatives de recherche internationales sur les cellules souches du cancer, entre autres.

Résultat stratégique no 2 : Les personnes et la capacité de recherche

Le deuxième résultat stratégique est une vigoureuse et talentueuse communauté de recherche en santé au Canada, l'une des meilleures et des plus innovantes et productives au monde. Le financement des IRSC contribue à ce résultat en aidant les établissements canadiens à attirer et à retenir « les plus brillants cerveaux » pour soutenir une entreprise de recherche en santé canadienne qui se compare à celle des autres pays industrialisés.

Quatre activités de programme concourent à ce résultat stratégique : 2.1 Chercheurs et stagiaires, 2.2 : Collaboration et ressources en recherche 2.3 : Partenariats nationaux et internationaux, et 2.4 : Questions éthiques, juridiques et sociales.

Activité de programme : 2.1 Chercheurs et stagiaires

Par cette activité, les IRSC visent à maintenir une solide communauté de recherche en santé au Canada en aidant à former et à soutenir les jeunes chercheurs en santé, et en procurant aux chercheurs plus établis l'appui dont ils ont besoin à des stades cruciaux de leur carrière. De cette façon, les IRSC encouragent les jeunes chercheurs les plus talentueux, qui représentent l'avenir de la recherche en santé au Canada, à demeurer dans leur domaine choisi malgré les difficultés des premières années, et à rester au Canada au lieu de profiter du nombre croissant de débouchés plus lucratifs à l'étranger. Le Canada fait face à des pressions à l'échelle nationale en raison du nombre de professeurs qui partent à la retraite, et à l'échelle internationale parce que de nouveaux joueurs comme la Chine et l'Inde se joignent aux États‑Unis et à l'Union européenne dans la course aux diplômés hautement qualifiés.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009-2010 2010-2011 2011-2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
50 214,9 $ 50 218,0 $ 51 212,5 $

 


Résultats attendus de l'activité de programme Indicateurs de rendement Cibles
Un effectif de chercheurs et de stagiaires hautement qualifiés, dans le domaine de la santé, capables de recherche répondant à des critères d'excellence dans des domaines représentant une force ou un besoin, grâce à des programmes de financement efficaces.
  • Succès des programmes de formation et d'aide salariale financés par les IRSC, y compris résultats, sensibilisation, niveaux de satisfaction et pertinence des possibilités de financement créées pour développer la capacité.
  • Proportion des dépenses globales sur le budget des subventions des IRSC.
  • Proportion des demandes jugées excellentes qui sont financées
  • Diversité de la recherche financée (par thème et par institut)
  • Nombre total, valeur en argent et durée des subventions
  • Les évaluations des programmes démontrent efficacité et résultats
  • Maintenir ou accroître le nombre de demandes présentées par dollar de financement disponible (ce qui démontre la connaissance des programmes)
  • Financement équivalant à 19 % de tout le budget des subventions
  • 15 % des demandes jugées excellentes sont financées
  • Maintenir la diversité de l'aide à la recherche en santé (proportions par thème et institut)
  • Maintenir ou accroître le nombre, la valeur en argent et la durée des subventions

Points saillants de la planification

Cette activité de programme aide à constituer et à maintenir un effectif de chercheurs solide et diversifié au Canada. La concurrence mondiale pour le talent est intense, et les programmes des IRSC sont conçus pour attirer au Canada et y garder les plus brillants cerveaux pendant toute la durée de leur carrière en recherche. 

Pour les étudiants, les IRSC ont l'intention de continuer d'offrir une gamme de programmes de soutien, notamment des bourses au niveau de la maîtrise et du doctorat et au niveau postdoctoral. Jouent un rôle central à cet égard le Programme de bourses d'études supérieures du Canada et le nouveau Programme de bourses Vanier. Dans le budget de 2009, le gouvernement a annoncé une affectation additionnelle de 35 millions de dollars aux IRSC, sur trois ans à compter de 2009-2010, pour élargir temporairement le Programme de bourses d'études supérieures du Canada.

Le Programme Vanier est censé devenir le programme de bourses phare du Canada et soutenir la comparaison avec des programmes internationaux rivaux comme celui des bourses Fulbright. Les IRSC, de concert avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et le Conseil de recherche en sciences humaines, prévoient modifier le Programme de bourses d'études supérieures du Canada en 2009‑2010 pour apporter les améliorations recommandées à la suite d'une récente évaluation. 

Les jeunes chercheurs continueront de pouvoir compter sur des bourses salariales (tant ouvertes que stratégiques) qui leur permettront de consacrer plus de temps à la recherche. Les nouveaux chercheurs ont besoin d'aide jusqu'à ce qu'ils réussissent à s'établir dans le cadre des programmes ouverts et stratégiques de subventions de fonctionnement des IRSC.

En collaboration avec le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie et le Conseil de recherches en sciences humaines, les IRSC continueront aussi d'administrer le Programme des chaires de recherche du Canada (CRC), qui s'adresse aux meilleurs chercheurs. Le programme des CRC procure un financement de longue durée à des chercheurs exceptionnels proposés par les universités et d'autres établissements d'enseignement admissibles au Canada. Le programme permet de financer un total de 2 000 chaires dans toutes les disciplines, y compris les 700 chaires en sciences de la santé et de la vie administrées par les IRSC.

Enfin, les IRSC continueront en 2009‑2010 d'offrir des bourses dans le cadre de l'Initiative stratégique pour la formation en recherche dans le domaine de la santé (ISFRS). Contrairement aux programmes précédents, qui contribuaient au perfectionnement de chercheurs et de stagiaires à titre individuel, les subventions de l'ISFRS viennent en aide à des cohortes de stagiaires et de mentors, ce qui permet aux jeunes chercheurs d'acquérir de l'expérience en travaillant auprès d'une équipe de collègues plus expérimentés de diverses disciplines.  

Dans le budget de 2008, le gouvernement a annoncé le Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada (CERC) pour aider les universités canadiennes à attirer et à retenir des sommités mondiales en sciences. Vingt prestigieuses chaires seront accordées par voie de concours dans quatre domaines prioritaires, dont la santé. La dotation maximale de dix millions de dollars sur sept ans de chaque chaire permettra la constitution d'une équipe de recherche de classe mondiale et la réalisation de recherches dans des domaines d'importance stratégique pour le Canada. Les IRSC administreront les fonds destinés aux chaires accordées dans le domaine des sciences de la santé et de la vie. 

En 2009‑2010, les IRSC sont censés poursuivre leur évaluation du Programme des chaires de recherche du Canada et commencer celle de leurs programmes d'appui salarial. De plus, une vérification de l'administration non financière des programmes d'appui salarial est également prévue au cours de cette période.

Avantages pour les Canadiens

Les Canadiens tirent parti de cette activité en ayant une communauté de recherche en santé vigoureuse en mesure de faire face aux défis de l'heure en matière de santé. Ils profitent aussi des avantages économiques créés par l'innovation.

Activité de programme : 2.2 Collaboration et ressources en recherche

Cette activité améliore la capacité de la communauté de recherche en santé d'entreprendre des recherches en soutenant des activités et des ressources qui rendent la recherche possible. Cette approche comporte entre autres des activités de collaboration comme la formation de réseau de chercheurs de même que le fait de fournir et d'entretenir des outils de recherche à la fine pointe de la technologie, comme de nouveaux équipements, des bases de données et d'autres ressources spécialisées.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009-2010 2010-2011 2011-2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
12 49,5 $ 12 49,5 $ 12 49,5 $

 


Résultats attendus de l'activité de programme Indicateurs de rendement Cibles
Disponibilité de ressources en recherche en santé de haute qualité pour une recherche en santé répondant à des critères d'excellence grâce à des programmes de financement efficaces.

Disponibilité de ressources appropriées qui assurent des moyens de recherche adéquats pour la recherche en santé.

  • Succès des ressources en recherche et des programmes de collaboration financés par les IRSC, y compris résultats, sensibilisation, niveaux de satisfaction et caractère approprié des possibilités de financement pour des ressources en recherche.
  • Types de soutien par domaine de recherche en santé (par thème et par institut).
  • Proportion des demandes jugées excellentes par les IRSC qui sont financées.
  • Proportion des dépenses globales sur le budget des subventions des IRSC.
  • Les programmes évalués démontrent efficacité et résultats
  • Maintenir ou accroître le nombre de demandes présentées par dollar de financement disponible (ce qui démontre la connaissance des programmes)
  • Maintenir la diversité de l'aide à la recherche en santé (proportions par thème et institut)
  • 90 % des demandes jugées excellentes sont financées
  • 5 % de tout le budget des subventions

Points saillants de la planification

Cette activité de programme consiste en plusieurs programmes et partenariats, tous conçus pour faire en sorte que les chercheurs en santé canadiens aient accès aux possibilités de réseautage et de collaboration, aux équipements, aux bases de données, aux outils et aux autres ressources spécialisées nécessaires pour mener une recherche de classe mondiale. 

Par exemple, les IRSC, sous réserve d'un examen de l'installation avec leurs partenaires, continueront de contribuer aux dépenses de fonctionnement du Centre canadien du rayonnement synchroton, une installation nationale à Saskatoon qui utilise le rayonnement synchrotron pour la réalisation d'études spectroscopiques de haute résolution sur des matières chimiques et biologiques. Le rayonnement synchrotron peut avoir de nombreuses applications scientifiques en médecine et en biologie, notamment la détermination de la structure moléculaire, l'imagerie tridimensionnelle, et la caractérisation biologique de cellules, de tissus et d'animaux entiers.

En outre, les IRSC, avec d'autres organisations partenaires dont les gouvernements du Royaume-Uni et de la Suède, continueront d'appuyer le Consortium de génomique structurelle, ce qui permettra à ce dernier de fournir aux chercheurs du Canada et de partout dans le monde des informations essentielles sur la structure de molécules clés en recherche biologique et médicale. 

Enfin, les IRSC continueront de verser des subventions d'équipe stratégiques pour permettre à des équipes de recherche de mener des recherches en collaboration et mettre à leur disposition les ressources nécessaires à cette fin. Les demandes devront contenir des propositions dans des domaines de recherche particuliers définis comme des priorités par les IRSC et leurs partenaires.

Avantages pour les Canadiens

Cette activité de programme aide les chercheurs à acquérir des équipements modernes, des bases de données et d'autres appareils et systèmes, ce qui permet d'élargir la portée de la recherche qu'ils peuvent entreprendre. Elle appuie en outre la recherche en collaboration par le soutien au réseautage et à d'autres activités. Les avantages de la recherche qui en résulte sont les mêmes que ceux des autres formes de recherche financées : innovation dans les sciences et les services de santé, activité économique et emplois de haute valeur, et reconnaissance internationale pour les établissements et les chercheurs canadiens.

Activité de programme : 2.3 Alliances nationales et internationales

Cette activité est axée sur la collaboration avec d'autres acteurs dans le domaine de la santé en vue d'atteindre des buts communs et de maximiser les résultats. Les IRSC travaillent en étroite collaboration avec les responsables des politiques de la santé au niveau des gouvernements provinciaux et fédéral, le secteur privé et les organisations bénévoles dans le domaine de la santé au Canada et à l'étranger pour contribuer aux priorités de recherche et coordonner les efforts à cet égard afin que les fonds mondiaux de recherche en santé soient dépensés sans qu'il y ait chevauchement et de façon à créer des synergies. Par exemple, les IRSC contribuent aux dépenses de fonctionnement du Conseil canadien de protection des animaux, un organisme national responsable de l'établissement et du maintien de normes pour le soin et l'utilisation des animaux servant à des fins de recherche, d'enseignement et d'essai partout au Canada. Le CCPA remet le Certificat de bonnes pratiques animales aux établissements qui, selon lui, respectent ses normes. Les IRSC obligent les établissements qui souhaitent recevoir des fonds de recherche à participer au programme du CCPA, et ils informent les établissements qu'ils devront remettre ces fonds si le CCPA détermine que ses normes ne sont pas respectées.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009-2010 2010-2011 2011-2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
  6 24,7 $   6 24,7 $   6 24,7 $

 


Résultats attendus de l'activité de programme Indicateurs de rendement Cibles
Conception et mise en oeuvre de programmes nationaux et internationaux de recherche en santé; accroissement de la pertinence et du nombre de recherches par l'entremise d'alliances et de partenariats solides.
  • Succès des programmes de recherche en partenariat subventionnés par les IRSC, y compris résultats, sensibilisation et niveaux de satisfaction.
  • Proportion des dépenses globales sur le budget des subventions des IRSC.
  • Proportion des demandes jugées excellentes qui sont financées
  • Diversité de la recherche financée (par thème et par institut) Nombre total, valeur en argent et durée des subventions
  • Les programmes évalués démontrent efficacité et résultats
  • Maintenir ou accroître le nombre de demandes présentées par dollar de financement disponible (ce qui démontre la connaissance des programmes)
  • 2 % de tout le budget des subventions
  • 65 % des demandes jugées excellentes sont financées
  • Maintenir la diversité de l'aide à la recherche en santé (proportions par thème et institut)
  • Maintenir ou accroître le nombre, la valeur en argent et la durée des subventions

Points saillants de la planification

Une stratégie de partenariat pour les IRSC est en voie d'élaboration. Elle établira clairement ce que nous essayons de faire par les nombreux partenariats que nous formons avec tous les secteurs au pays, comment nous rendrons ces partenariats efficaces, et comment nous évaluerons notre réussite à cet égard.

Le cadre de relations et de coopération internationales des IRSC est en train d'être renforcé pour faire en sorte que les chercheurs canadiens aient la possibilité de contribuer aux succès internationaux ainsi que pour accélérer le rythme de la découverte et de la commercialisation au Canada et à l'étranger, comme il est prévu dans la Stratégie des sciences et de la technologie (S et T) du gouvernement fédéral.

Les IRSC envisagent de lancer ou de maintenir plusieurs initiatives de financement en partenariat avec les provinces et les petits organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé et d'autres organisations sans but lucratif voués à la recherche en santé. Le but de certaines de ces initiatives est de renforcer la capacité dans des domaines sous‑développés. Ces programmes continuent d'évoluer pour tenir compte du paysage changeant de la recherche et répondre aux besoins des organisations et des partenaires. Les partenariats unifient les capacités, les intérêts et les ressources uniques de divers intervenants pour tirer de meilleurs résultats de la recherche en santé.

Avantages pour les Canadiens

En travaillant étroitement avec d'autres organisations, les IRSC sont en mesure de maximiser la contribution du gouvernement du Canada afin de rendre possible plus de recherche pour améliorer la santé des Canadiens. De plus, en s'alliant à d'autres organisations qui ont un intérêt pour la recherche, les IRSC peuvent les aider à atteindre des objectifs qu'ils ne pourraient eux‑mêmes atteindre seuls. Depuis leur création en 2000, les IRSC ont tiré parti de quelque 600 millions de dollars supplémentaires auprès de partenaires financiers.

Activité de programme : 2.4 Questions éthiques, juridiques et sociales

Il n'est pas possible d'atteindre l'excellence en recherche sans appliquer des valeurs et des principes éthiques. La recherche doit être ouverte, transparente, sécuritaire et originale, et ses méthodes et résultats doivent être déclarés de façon exacte et complète. Autrement, les résultats peuvent devenir suspects ou même dommageables, et ainsi risquer de nuire à la réputation du Canada. Par exemple, l'éthique en recherche exige qu'une personne soit mise au courant de tous les risques potentiels avant de consentir à participer à un essai. Le but de cette activité de programme est d'aider et d'encourager les chercheurs en santé à appliquer ces règles et d'autres principes éthiques dans leurs travaux. Les IRSC y parviennent en faisant participer les établissements et les chercheurs à des débats sur les questions éthiques et en finançant la recherche sur les questions éthiques, juridiques et sociales.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009-2010 2010-2011 2011-2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
8 2,8 $   8 2,8 $   8 2,8 $

 


Résultats attendus de l'activité de programme Indicateurs de rendement Cibles
Recherche en santé réalisée de manière plus éthique grâce à des programmes de financement efficaces.
  • Succès des programmes sur les QEJS financés par les IRSC, y compris résultats, sensibilisation et niveaux de satisfaction.
  • Proportion des dépenses globales pour la recherche sur des thèmes stratégiques relatifs à des questions éthiques, juridiques et sociales dans le contexte de la santé et de la recherche en santé.
  • Proportion des demandes jugées excellentes qui sont financées.
  • Nombre total, valeur en argent et durée des subventions.
  • Les programmes évalués démontrent efficacité et résultats
  • Maintenir ou accroître le nombre de demandes présentées par dollar de financement disponible (ce qui démontre la connaissance des programmes)
  • 0,2 % de tout le budget des subventions
  • 70 % des demandes jugées excellentes sont financées
  • Maintenir ou accroître le nombre, la valeur en argent et la durée des subventions

Faits saillants de la planification

En 2009-2010, les IRSC lanceront plusieurs concours pour financer des subventions visant à encourager les chercheurs à se concentrer sur certains aspects de l'éthique, dont la mise en oeuvre des Lignes directrices des IRSC pour la recherche en santé chez les peuples autochtones, finalisées l'an dernier.

Avantages pour les Canadiens

Le principal avantage de cette activité est un environnement sûr et éthique pour effectuer de la recherche. Selon la situation, cela peut signifier, par exemple, que la vie privée des participants à la recherche est respectée ou que les animaux utilisés en recherche sont traités humainement.

Résultat stratégique no 3 : L'application des connaissances et la commercialisation

Ce résultat concerne la transformation des connaissances issues de la recherche en pratiques, en programmes et en politiques qui permettent d'offrir des services et des produits de santé plus efficaces et un système de soins de santé renforcé ainsi que la promotion de l'application de ces connaissances de manière à améliorer la santé des Canadiens. Ce résultat est obtenu en finançant la recherche sur l'application des connaissances, les synthèses des connaissances et la dissémination de leurs conclusions ainsi que les activités d'échange et d'application, et en renforçant les réseaux d'application des connaissances. Cela signifie aussi de transformer les percées de la recherche en produits commerciaux pratiques.

Activité de programme : 3.1 Application des connaissances issues de la recherche en santé

Les IRSC financent des travaux de recherche et autres pour convertir les résultats de la recherche en applications pratiques ou en informations que les établissements publics et autres peuvent utiliser. Par exemple, en 2006, les IRSC et des partenaires provinciaux, territoriaux et fédéraux ont aidé financièrement plusieurs équipes de chercheurs à procéder à des synthèses des données probantes sur ce qui serait considéré comme une attente raisonnable avant de pouvoir subir une arthroplastie de la hanche ou du genou ou être opéré pour les cataractes au Canada. Les gouvernements canadiens ont utilisé l'information contenue dans les rapports de recherche pour établir les premiers points de repère canadiens applicables aux délais d'attente pour un certain nombre de traitements.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009-2010 2010-2011 2011-2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
10 44,1 $ 10 44,1 $ 10 44,1 $

 


Résultats attendus de l'activité de programme Indicateurs de rendement Cibles
Les résultats de la recherche en santé sont mis en application plus efficacement grâce à des programmes de financement.
  • Succès des programmes de recherche des IRSC, y compris résultats, sensibilisation et niveaux de satisfaction
  • Nombre, diversité et portée des activités d'application des connaissances appuyées par les IRSC (et leurs partenaires, le cas échéant) ou découlant des activités des IRSC
  • Diversité de la recherche financée (par thème et institut)
  • Nombre et types d'intervenants et types d'activités d'application des connaissances durant le processus de recherche
  • Proportion des dépenses globales sur le budget des subventions des IRSC
  • Proportion des demandes jugées excellentes qui sont financées
  • Nombre total, valeur en dollars et durée des subventions
  • Nombre de chercheurs et de stagiaires travaillant dans les domaines de l'AC
  • Les programmes évalués démontrent efficacité et résultats
  • Maintenir ou accroître le nombre de demandes présentées par dollar de financement disponible (ce qui démontre la connaissance des programmes)
  • Maintenir ou accroître le nombre, la portée et la diversité des activités d'AC
  • Maintenir ou accroître la diversité de l'aide à la recherche en santé pour l'AC (par programme, thème ou institut)
  • Maintenir ou accroître le nombre et les types d'intervenants participant à l'AC
  • 4 % de tout le budget des subventions
  • 70 % des demandes jugées excellentes sont financées
  • Maintenir ou accroître le nombre total, la valeur en dollars et la durée des subventions
  • Maintenir ou accroître le nombre de chercheurs et de stagiaires dans le domaine de l'AC

Points saillants de la planification

Pour atteindre les objectifs de cette activité de programme, les IRSC ont l'intention de lancer des concours de subventions pour la recherche qui permet d'appuyer la science de l'AC ainsi que la synthèse, la dissémination, l'échange et l'application de la recherche en santé à l'aide de divers outils de financement. 

Par exemple, l'initiative « Des connaissances à la pratique » viendra en aide à des équipes de chercheurs et d'utilisateurs des connaissances désireux d'appliquer les données probantes fournies par la recherche pour améliorer la santé et le système de santé, alors que l'initiative « Partenariats pour l'amélioration du système de santé » (PASS) permettra de financer des équipes de chercheurs et de responsables des politiques au sein des gouvernements ou de décideurs dans le système de santé qui entreprendront des projets de recherche et d'application des connaissances. Les IRSC prévoient également annoncer des possibilités de financement pour des synthèses des connaissances, afin de venir en aide à des équipes de chercheurs qui examineront et synthétiseront les preuves dans le monde au sujet de l'efficacité de pratiques et de programmes dans les domaines de la médecine clinique, des services de santé et de la santé des populations. 

En outre, les IRSC entendent continuer de soutenir le Réseau-centre canadien Cochrane, un des 12 centres dans le monde qui forment la Collaboration Cochrane. La Collaboration Cochrane est une organisation internationale sans but lucratif qui procède à des examens systématiques d'interventions de soins de santé et en dissémine les résultats. Ces examens systématiques d'essais cliniques et autres études rigoureuses d'interventions de soins de santé sont considérés comme une source d'information fiable pour aider les gens à prendre des décisions éclairées en matière de soins de santé.

Avantages pour les Canadiens

L'application des connaissances aide tout le monde puisque son objet est la façon dont nous pouvons prendre les résultats de la recherche et les transformer en produits, en pratiques et en politiques. L'application des connaissances facilite la mise en pratique des résultats de la recherche par les professionnels de la santé, les gestionnaires des soins de santé, les responsables des politiques au niveau fédéral, provincial et municipal, les patients, le public et l'industrie pour améliorer le sort des patients et le système de santé.

Activité de programme 3.2 : Commercialisation de la recherche en santé

Commercialisation signifie convertir les découvertes de la recherche de base et de la recherche appliquée en des produits qui ont une valeur sur le marché. C'est avant tout le travail du secteur privé, mais les IRSC peuvent aider en appuyant les premières étapes et les activités à haut risque. Ils peuvent aussi fournir des subventions ciblées pour que les chercheurs puissent mieux démontrer le potentiel commercial de leur recherche. La Stratégie de commercialisation et d'innovation des IRSC est centrée sur les premières étapes de la commercialisation, où il existe souvent un écart entre un concept initial prometteur et son exploitation afin d'en tirer des avantages pour l'économie et la santé.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009-2010 2010-2011 2011-2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
6 32,0 $   6 27,6 $   6 27,6 $

 


Résultats attendus de l'activité de programme Indicateurs de rendement Cibles
La recherche en santé est commercialisée plus efficacement grâce à des programmes de financement.

Des ressources appropriées sont disponibles pour permettre la commercialisation de la recherche en santé.

  • Succès des programmes de commercialisation financés par les IRSC, y compris résultats, sensibilisation et niveaux de satisfaction.
  • Proportion des demandes jugées excellentes financées par les IRSC.
  • Proportion des dépenses globales sur le budget des subventions des IRSC.
  • Les programmes évalués démontrent efficacité et résultats
  • Maintenir ou accroître le nombre de demandes présentées par dollar de financement disponible (ce qui démontre la connaissance des programmes)
  • 55 % des demandes jugées excellentes sont financées
  • 3 % de tout le budget des subventions

Points saillants de la planification

Dans le cadre de cette activité de programme, les IRSC ont l'intention de lancer plusieurs concours de subventions pour soutenir et faciliter la commercialisation de la recherche en santé à l'aide de divers outils de financement, comme le Programme de démonstration des principes, qui permet de promouvoir et d'appuyer le transfert commercial des connaissances et de la technologie résultant de la recherche en santé universitaire, et le Programme de subventions de fonctionnement IRSC/PME, qui encourage la collaboration entre le milieu universitaire et l'industrie pour appuyer la recherche en santé. Les IRSC lanceront et géreront aussi le concours annuel « Des sciences aux affaires » afin de venir en aide aux chercheurs en santé désireux d'obtenir leur MBA.

Les IRSC continueront aussi de promouvoir et d'appuyer la commercialisation de la recherche en santé afin d'améliorer la santé et le système de soins de santé par leurs contributions aux initiatives comme le programme des Centres d'excellence en commercialisation et en recherche (CECR) et le programme des Réseaux de centres d'excellence dirigés par les entreprises (RCE‑E). Ces programmes ont pour but d'aider à atteindre les objectifs de la Stratégie des S et T du gouvernement fédéral, Réaliser le potentiel des sciences et de la technologie au profit du Canada. Le programme des RCE‑E assure le financement de grands réseaux de recherche en collaboration afin d'appuyer l'innovation dans le secteur privé pour qu'elle produise des avantages économiques, sanitaires, sociaux et environnementaux pour les Canadiens, et le programme des CECR vise à créer des centres de classe mondiale pour faire avancer la recherche et faciliter la commercialisation de technologies, de produits et de services.

Avantages pour les Canadiens

Transformer les connaissances en nouveaux produits et services commerciaux crée de la richesse pour les Canadiens et favorise la qualité de vie et les résultats de santé que nous voulons tous. Des emplois stables peuvent aussi être créés pour les travailleurs hautement qualifiés.

Activité de programme : 4.1 Services internes

Les IRSC prévoient dépenser environ 20,7 millions de dollars en 2009‑2010 pour les services internes, qui sont dépenses internes au titre du soutien aux opérations des IRSC et qui ne peuvent être imputées directement à aucun des trois résultats stratégiques des IRSC.

Activité de programme : Services internes

Les services internes comprennent les services de soutien qui sont fournis pour l'exécution des programmes dans les secteurs des finances, des approvisionnements, de la planification, des ressources humaines, de l'informatique, de la sécurité, de la gestion de l'information, de la vérification interne, de l'évaluation et de l'analyse, du marketing et des communications, et de la gouvernance de l'organisation.


Ressources humaines (ETP) et dépenses prévues (en millions)
2009-2010 2010-2011 2011-2012
ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues ETP Dépenses prévues
176 20,7 $ 176 20,7 $ 176 20,6 $

Sommaire des activités de programme et points saillants de la planification

Les services internes sont des groupes d'activités et de ressources connexes qui visent à répondre aux besoins des programmes et à satisfaire à d'autres obligations centrales des IRSC. Ces services incluent des secteurs fonctionnels comme les finances, les approvisionnements, la planification, les ressources humaines, l'informatique, la sécurité, la gestion de l'information, la vérification interne, l'évaluation et l'analyse, le marketing et les communications, et la gouvernance de l'organisation. Les services internes comprennent seulement les activités et les ressources fournies à l'ensemble de l'organisation, plutôt qu'à un programme.

Les points saillants de la planification incluent les quatre priorités de gestion indiquées dans la section Contribution des priorités aux résultats stratégiques ci‑dessus. En particulier, les IRSC s'efforceront de toujours améliorer leurs mécanismes de prestation des subventions, d'accroître leur capacité de démontrer les impacts positifs de la recherche en santé pour les Canadiens, de s'assurer que les gestionnaires ont l'information dont ils ont besoin pour prendre les bonnes décisions et de favoriser un effectif motivé, engagé et productif.