Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

ARCHIVÉ - RPP 2007-2008
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international


Avertissement Cette page a été archivée.

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n’a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s’appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange à la page « Contactez-nous ».


Section II Nos plans et nos priorités en détail

2.1 Nos résultats stratégiques et les activités de programme connexes

2.1.3 Servir le gouvernement du Canada à l'étranger

2.1.3.1 Activité de programme : Services communs et infrastructure (Soutien de l'administration centrale et des missions à l'étranger)

2.1.3.1.1 Description de l'activité de programme Services communs et infrastructure (Soutien de l'administration centrale et des missions à l'étranger)

Plans et priorités pour le programme Services communs et infrastructure

Cette activité de programme contribue à la priorité ministérielle suivante :

  • Meilleure harmonisation des ressources ministérielles (humaines, financières, matérielles et technologiques) à l'appui des objectifs de politique internationale et de la prestation des programmes au Canada et à l'étranger.

Priorité 6 : Meilleure harmonisation des ressources ministérielles (humaines, financières, matérielles et technologiques) à l'appui des objectifs de politique internationale et de la prestation des programmes au Canada et à l'étranger.

Résultat : Maintien de relations de haute qualité avec la clientèle grâce à une approche à guichet unique et à des processus améliorés facilitant les demandes de changement de poste à l'étranger par l'entremise du Comité sur la représentation à l'étranger.

Réalisations et activités

  • Continuer d'organiser une consultation annuelle, qui a lieu en janvier de chaque année, laquelle réunit des représentants des autres ministères, des sociétés d'État, d'autres ordres de gouvernement et du MAECI. Ces rencontres permettent de brosser un portrait opérationnel quant à la création ou à la suppression de postes relativement à la représentation du Canada à l'étranger. Après la consultation, les changements sont mis en œuvre par l'entremise des réunions annuelles du Comité sur la représentation à l'étranger (CORA).

  • Continuer de coordonner ce processus afin de lier la représentation à l'étranger, le plan d'activités du Ministère et la stratégie par pays à l'échelle du gouvernement. Les stratégies par pays contribueront de plus en plus à façonner les décisions de programme de nos partenaires au cours des prochaines années. On s'attend à ce qu'au cours de l'exercice 2008-2009, le MAECI conteste de plus en plus les demandes de postes allant à l'encontre des stratégies par pays.

Résultat : Mise au point et maintien d'un outil automatisé d'établissement des coûts des postes afin de mieux renseigner tous les intéressés sur les coûts de représentation à l'étranger.

Réalisations et activités

  • Œuvrer à l'élaboration d'un système qui fournira des renseignements en temps réel sur les coûts des postes à l'étranger. Ces renseignements permettront de parvenir à une meilleure description quantitative de la représentation à l'étranger, description dont on tiendra compte dans les plans d'activités du Ministère aux fins de l'affectation des ressources et de la prise de décisions.

Résultat : Un protocole d'entente renouvelé sur les services communs à l'étranger qui tient compte des leçons tirées depuis le 1er avril 2004.

Réalisations et activités

  • Continuer d'élaborer les annexes du protocole d'entente avec d'autres ministères au besoin. Le Ministère souhaite également mettre au point un protocole d'entente générique pour les cooccupants dans les missions. Le principal avantage des protocoles d'entente et des annexes est qu'ils constituent des outils de référence qui énoncent les principes du Ministère sur la façon dont les ministères doivent utiliser la plate-forme des services communs à l'étranger. Ils aident également à résoudre les conflits entre le MAECI et d'autres ministères, favorisant ainsi de bonnes relations entre les partenaires des missions à l'étranger. Le MAECI mènera un sondage auprès des clients afin d'établir les paramètres qui présideront aux négociations entourant le protocole d'entente, lesquelles mèneront à sa signature en 2008.

  • Évaluer continuellement les normes de prestation des services en vigueur dans les missions afin qu'elles reflètent les changements apportés à la politique d'affectation des ressources et sur les services communs.

Résultat : Optimisation de la gestion des biens immobiliers dans 172 missions réparties dans 111 pays; lancement de nouveaux projets afin de donner suite aux priorités de programme du gouvernement du Canada et approbation des exigences quant aux locaux à bureaux du nouveau personnel ou du personnel réaffecté à l'étranger par le Comité interministériel sur la représentation à l'étranger.

Réalisations et activités

  • Continuer à prendre des décisions quant à l'affectation, à la réaffectation et aux dépenses en ressources immobilières à l'étranger conformément aux priorités ministérielles. Les projets d'envergure qui seront menés en 2007-2008 reflètent les priorités globales du Ministère, telles que l'acquisition d'un terrain pour les installations de l'ambassade permanente à Kaboul, le renouvellement des installations à Londres et à Paris et la création de nouvelles chancelleries à Séoul, à Lima, à La Haye et à Dhaka.

  • Répondre à la nécessité d'améliorer la sécurité matérielle et l'intégrité sismique des installations ministérielles à l'étranger grâce à la mise en œuvre d'un vaste programme de mise à niveau. Approuvés par le Conseil du Trésor en 2005, les frais immobiliers associés à la croissance fourniront un financement supplémentaire à partir des ministères chargés du programme. On prévoit que ce financement s'élèvera à 3 millions de dollars en 2007-2008 aux fins de la recapitalisation des biens immobiliers. Ce montant augmentera au cours des prochaines années conformément à la croissance du programme, et il constituera une source permanente de financement pour la recapitalisation de l'infrastructure immobilière du Ministère.

Résultat : Un cadre des ressources humaines harmonisé à l'échelle internationale et qui favorise la modernisation des Directives sur le service extérieur.

Réalisations et activités

  • Assurer la coordination des ministères partenaires et les consulter afin d'assurer une plus grande uniformité dans l'administration des prestations découlant des Directives sur le service extérieur, de manière à soutenir et à faciliter la mobilité des employés et de leur famille à l'étranger et à l'administration centrale.

  • Contribuer à l'examen cyclique des Directives sur le service extérieur afin d'accroître leur souplesse et leur capacité d'adaptation aux réalités et aux défis que représentent aujourd'hui les activités du Canada à l'étranger.


Stratégie de mesure du rendement et indicateurs de rendement
Priorité stratégique 6 : Meilleure harmonisation des ressources ministérielles (humaines, financières, matérielles et technologiques) à l'appui des objectifs de politique internationale et de la prestation des programmes au Canada et à l'étranger.
Indicateurs clés
Résultats prévus d'ici un à trois ans Attestation
  • Maintien de relations de haute qualité avec la clientèle grâce à une approche à guichet unique et à des processus améliorés facilitant les demandes de changement de poste à l'étranger par l'entremise du Comité sur la représentation à l'étranger.
  • Mise au point et maintien d'un outil automatisé d'établissement des coûts des postes afin de mieux renseigner tous les intéressés sur les coûts de représentation à l'étranger.
  • Un protocole d'entente renouvelé sur les services communs à l'étranger qui tient compte des leçons tirées depuis le 1er avril 2004.
  • Optimisation de la gestion des biens immobiliers dans 172 missions réparties dans 111 pays; lancement de nouveaux projets afin de donner suite aux priorités de programme du gouvernement du Canada et approbation des exigences quant aux locaux à bureaux du nouveau personnel ou du personnel réaffecté à l'étranger par le Comité interministériel sur la représentation à l'étranger.
  • Un cadre des ressources humaines harmonisé à l'échelle internationale et qui favorise la modernisation des Directives révisées sur le service extérieur.
  • La rétroaction sur les exercices de consultation des intervenants clés liés aux changements de poste pour 2007-2008.
  • Le nouvel outil automatisé d'établissement des coûts en ligne.
  • Le processus opérationnel révisé et simplifié pour les changements de poste à l'étranger.
  • Le nouveau protocole d'entente élaboré pour les autres ministères et les cooccupants.
  • La mesure selon laquelle les normes de service des missions permettent de résoudre les plaintes (nombre de plaintes reçues par population de 100 clients).
  • Le pourcentage de projets achevés conformément aux paramètres de coût et au calendrier.
  • Le degré de satisfaction de la clientèle en ce qui a trait à la gestion et à la prestation des services immobiliers et des biens à l'étranger.
  • La mesure selon laquelle de nouvelles politiques et méthodes sont élaborées et mises à jour.
  • La satisfaction des partenaires à l'égard des nouvelles politiques et méthodes.
  • La mise en œuvre du processus automatisé d'établissement des coûts.
  • La mesure selon laquelle les Directives révisées sur le service extérieur assurent une plus grande souplesse et une plus grande mobilité du personnel
  • Le degré de satisfaction dont il est fait état dans les commentaires des partenaires en ce qui a trait à la mise à jour des Directives sur le service extérieur.


Ressources financières et humaines
Ressources financières (en millions de dollars)
Exercice 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Total des dépenses prévues 819,0 763,8 762,4
 
Ressources humaines (ETP)
Exercice 2007-2008 2008-2009 2009-2010
ETP 4 813 4 820 4 825

2.1.4 Servir les Canadiens à l'étranger

2.1.4.1 Activité de programme : Affaires consulaires

2.1.4.1.1 Description de l'activité de programme

Plans et priorités pour le programme Affaires consulaires

Cette activité de programme contribue à la priorité ministérielle suivante :

  • Une amélioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport, et en matière d'activités commerciales internationales.

Priorité 5 : Une amélioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport, et en matière d'activités commerciales internationales.

Résultat : Aide accrue aux Canadiens confrontés à une catastrophe à l'étranger, naturelle ou causée par l'homme.

Réalisations et activités

  • Augmenter le nombre d'activités globales de planification et de préparation préliminaires menées par les missions.

  • Tenir des conférences des responsables à divers endroits afin de réunir les bénévoles et le personnel consulaire pour qu'ils examinent les plans et procédures d'urgence.

  • Mettre en place un logiciel d'enregistrement centré sur les personnes afin de permettre aux Canadiens d'accéder à leur propre dossier au moyen d'Internet et de réduire ainsi le temps que consacre le personnel à la mise à jour des inscriptions des Canadiens à l'étranger.

  • Élaborer des lignes directrices concernant les rôles, les responsabilités et la sécurité du personnel déployé à l'étranger afin qu'il prête son concours durant une crise.

  • Des simulations et des exercices d'intervention en situation de crise seront menés, et l'Équipe d'aide à la planification des mesures d'urgence (EAPMU), dont les membres proviennent du MDN et du MAECI, travaillera avec certaines missions afin de les aider à mieux se préparer à faire face aux crises.

  • Accroître les capacités de communication en situation de crise grâce à l'achat de matériel de communication mobile (y compris la formation) et à l'élaboration de lignes directrices en matière de communication comprenant des scénarios d'évacuation, tant à l'interne pour le personnel sur place que pour le personnel des autres ministères (fréquence des rapports, etc.) et à l'externe (par l'intermédiaire des médias, d'Internet, etc.).

  • Mettre au point un fichier fondé sur les compétences du personnel formé et expérimenté de tous les ministères afin de créer une meilleure équipe (et un meilleur fichier) d'intervention rapide et de chercher à obtenir du financement pour renforcer la capacité du gouvernement du Canada d'intervenir en situation de crise.

Résultat : Les clients continuent de recevoir une aide consulaire de haute qualité malgré la demande croissante.

Réalisations et activités

  • Élargir la planification des ressources humaines par l'élaboration et le maintien d'un plan de relève pour tous les postes essentiels, dresser et mettre en œuvre un plan d'apprentissage dans le cadre de la carrière pour tous les employés et déterminer les effets de la commission O'Connor sur le dossier Gestion et affaires consulaires, en particulier les gens dans les missions qui reçoivent de la formation sur la sensibilisation à la torture.

  • Accroître l'efficacité du personnel, tant à l'administration centrale qu'à l'étranger, grâce à des changements technologiques et à l'amélioration des modules de formation, en s'inspirant des commentaires des employés pour repenser la conception des modules et procéder à la refonte du site intranet, de façon à ce que le personnel puisse faire plus rapidement des recherches sur les politiques, les procédures et les manuels, et obtenir de meilleurs résultats.

  • Améliorer les conditions de travail du personnel grâce à la réinstallation (en dehors du centre des opérations), afin que le personnel puisse se trouver sur le même étage dans la même tour, et grâce à la reclassification des postes et à la création de nouveaux postes afin d'alléger les pressions sur le personnel actuel et de les aider à relever les nouveaux défis (tels que les litiges).

  • Solliciter plus activement les commentaires des clients et en tenir compte afin de trouver un moyen de donner aux missions un accès direct aux résultats à partir de formulaires de commentaires des clients et de l'utilisation des résultats de ces commentaires pour appuyer les demandes des missions touchant le développement de l'infrastructure, etc.

  • Améliorer la gouvernance et la responsabilisation entre Passeport Canada et le MAECI grâce à l'élaboration d'un protocole d'entente visant à officialiser les structures de gouvernance, la hiérarchie des responsabilités et la délégation des pouvoirs, et officialiser une « voie progressive » bien définie pour les problèmes liés aux passeports survenant à l'étranger.

Résultat : Capacité accrue des Canadiens de voyager à l'étranger en toute sécurité.

Réalisations et activités

  • Continuer de produire et de diffuser des produits d'information sur les voyages et des présentations qui encouragent les Canadiens à assumer la responsabilité de leur propre sécurité alors qu'ils sont à l'étranger et qui préciseront la nature et les limites des services consulaires.

  • Apporter des changements au site Web afin d'accroître la capacité du public de trouver et d'utiliser des produits d'information sur les voyages.

  • Cibler les produits d'information et de communication de manière à encourager les Canadiens à consulter le site Web des Affaires consulaires dans le cadre de leurs préparatifs courants de voyage.

  • Mener des activités de communication et établir des partenariats afin d'encourager les associations d'agences de voyage et leur personnel à diffuser les produits d'information du MAECI sur les voyages.

  • Fournir aux Canadiens des renseignements à jour et exacts sur les voyages et ce, en des formats plus faciles à utiliser.

  • Mettre à jour les Conseils aux voyageurs de manière rigoureuse afin de rendre compte de l'évolution des événements; créer une rubrique Questions actuelles, des publications et des fiches d'information pour les questions émergentes afin de mieux répondre aux besoins des voyageurs canadiens.

  • Effectuer des recherches sur les besoins d'information des Canadiens qui voyagent (au moyen de sondages directs et de groupes de discussion) et apporter des changements aux produits du MAECI à la lumière des résultats de ces recherches.

  • Répondre aux demandes de renseignements du public concernant la sécurité pendant les voyages et les services obtenus promptement.

  • Poursuivre la réorganisation de la direction des services au client afin d'améliorer sa capacité stratégique.


Stratégie de mesure du rendement et indicateurs de rendement
Priorité stratégique 5 : Une amélioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport, et en matière d'activités commerciales internationales
Indicateurs clés
Résultats prévus d'ici un à trois ans Attestation
  • Aide accrue aux Canadiens confrontés à une catastrophe à l'étranger, naturelle ou causée par l'homme.
  • Les clients continuent de recevoir une aide consulaire de haute qualité malgré la demande croissante.
  • Capacité accrue des Canadiens de voyager à l'étranger en toute sécurité.
  • Le nombre d'activités de liaison menées (y compris conférences des responsables, voyages de l'EAPMU, etc.) afin que les missions soient mieux préparées à faire face aux crises.
  • Le nombre de plans d'urgence qui sont produits ou mis à jour à la fin de l'année.
  • Le nombre de Canadiens auxquels on est venu en aide dans les situations de crises.
  • Le nombre de bénévoles des équipes de crise des centres d'appel ayant reçu une formation.
  • L'évaluation du niveau du moral du personnel et de leur degré de satisfaction (au moyen d'un sondage du Secrétariat du Conseil du Trésor).
  • Le nombre de fois où le site intranet du personnel a été visité.
  • Le niveau de satisfaction de la clientèle.


Ressources financières et humaines
Ressources financières (en millions de dollars)
Exercice 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Total des dépenses prévues 47,3 46,8 46,9
 
Ressources humaines (ETP)
Exercice 2007-2008 2008-2009 2009-2010
ETP 458 458 458

2.1.4.2 Activité de programme : Organisme de service spécial Passeport Canada (fonds renouvelable et fonds votés)

2.1.4.2.1 Description de l'activité de programme : Organisme de service spécial Passeport Canada (fonds renouvelable et fonds votés)

Plans et priorités pour l'organisme de service spécial Passeport Canada

Cette activité de programme contribue à la priorité ministérielle suivante :

  • Une amélioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport, et en matière d'activités commerciales internationales.

Priorité 5 : Une amélioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport, et en matière d'activités commerciales internationales.

Résultat : Excellence dans la prestation de services en général : un service innovateur, fiable, régulier, cohérent, uniforme et accessible dans le monde entier.

Réalisations et activités

  • Poursuivre le processus de renouvellement dans le cadre duquel on cible les requérants à faible risque et on leur propose de renouveler leur passeport selon un processus simplifié. Ce service ne sera accessible que par le site Web de Passeport Canada durant le projet pilote. Au cours de la période de planification visée, ce projet sera élargi à l'ensemble de la population.

  • Réviser les politiques utilisées pour la prise de décisions sur l'admissibilité, afin de les rendre conformes au nouveau contexte opérationnel de Passeport Canada et de mieux servir les Canadiens.

  • Passer son réseau de partenaires en revue et chercher des moyens d'étendre son réseau d'agents réceptionnaires auprès des centres de Service Canada. Actuellement, le personnel des bureaux de Postes Canada et des centres de services des Ressources humaines sert d'agents réceptionnaires pour Passeport Canada.

  • Accroître le nombre de sondages réalisés par Passeport Canada pour améliorer la capacité de consultation des clients et les prévisions de volumes. En outre, appuyer la planification et la consultation sur les droits perçus, conformément aux exigences de la Loi sur les frais d'utilisation.

  • Déménager 12 bureaux et poursuivre le réaménagement éventuel de neuf bureaux, ainsi que le projet d'optimisation de l'administration centrale dans la région de la capitale nationale.

  • Implanter de nouveaux modèles de scanneurs plus performants et pourvus de nouvelles caractéristiques. Les scanners font partie du matériel utilisé par les examinateurs, et le modèle actuellement en usage a fait son temps. Le projet sera achevé au début de 2007 2008.

  • Remplacer les imprimantes utilisées pour produire des vignettes d'observation.

Résultat : Une culture de la sécurité, de l'intégrité et de la conformité appuyée par des systèmes et des processus opérationnels à la fine pointe de la technologie.

Réalisations et activités

  • Implanter un logiciel de sécurité et de renseignement qui permettra aux gestionnaires de renforcer le processus visant à vérifier l'identité des requérants avant de leur délivrer un passeport canadien et améliorer les processus d'enquête sur les cas particuliers (Système de gestion des cas de renseignement et de sécurité).

  • Reprendre les tentatives en vue d'obtenir du soutien pour mettre en œuvre l'un des éléments du Système national d'acheminement des données (SAN). Le SAN est un réseau national qui permet de valider les données de l'état civil nécessaires à l'authentification de l'identité et de la citoyenneté. Il permettra à Passeport Canada de consulter des bases de données statistiques de l'état civil des provinces pour valider l'information sur l'identité et la citoyenneté.

  • Mener divers projets visant à renforcer la protection du personnel et des biens et du matériel essentiels, et à mettre en place la capacité de réagir rapidement aux situations d'urgence qui menacent la sécurité et l'efficacité des opérations dans tous les bureaux.

  • Embaucher de nouveaux agents de sécurité régionaux pour renforcer encore plus le continuum de la sécurité, qui va de la vérification de l'identité à l'impression des passeports. Ces unités seront postées aux administrations régionales dans tout le pays; elles viendront en renfort du programme de conformité, feront passer sur place des entrevues aux requérants dont le dossier est complexe, et enquêteront sur les fraudeurs et les demandes frauduleuses.

  • Utiliser des techniques de pointe informatisée de reconnaissance faciale qui permettent l'identification des personnes par les traits du visage uniques. Pour chaque première demande ou demande de renouvellement, la photo fournie sera comparée à une base de données contenant les passeports déjà délivrés afin de veiller à ce qu'un passeport n'ait pas déjà été délivré au requérant sous une autre identité. La reconnaissance faciale devrait permettre de réduire les fraudes dans le processus d'admissibilité.

Résultat : Passeport Canada est reconnu comme un chef de file en matière d'authentification de l'identité, fait autorité dans le domaine de la gestion des identités et est un partenaire essentiel pour la sécurité nationale.

Réalisations et activités

  • Coordonner l'implantation du SAN entre les partenaires fédéraux et provinciaux.

  • Continuer d'œuvrer sur la Politique d'identité en collaboration avec la collectivité interministérielle. Le renforcement de la capacité du processus d'authentification de l'identité est un aspect fondamental des efforts visant à assurer la sécurité des passeports.

  • Réviser et, le cas échéant, moderniser les cadres législatif, opérationnel et financier pour faire face aux réalités du contexte opérationnel actuel.

  • Établir l'ordre de priorité des initiatives d'amélioration et les classer en fonction des critères de gestion approuvés par la Direction générale de la gestion des projets, mise sur pied en février 2005. L'amélioration des processus de gestion des projets aura un effet positif sur l'atteinte des objectifs stratégiques à long terme pour l'ensemble de Passeport Canada.

Résultat : Un lieu de travail recherché où l'apprentissage et le perfectionnement permettent à tous les employés de réaliser leur plein potentiel.

Réalisations et activités

  • Élaborer un programme d'apprentissage interne qui rejoint celui de l'École de la fonction publique du Canada afin que ses employés aient accès à des occasions d'apprentissage continu et de perfectionnement.

  • Mettre en œuvre un programme visant à mettre à la disposition de ses nouveaux employés les renseignements qu'ils doivent connaître sur l'organisation et sur les outils dont ils disposent à leur nouveau poste.

  • Au fur et à mesure qu'évolue le contexte opérationnel, reclasser certains postes opérationnels pour répondre à la nouvelle réalité liée à l'admissibilité.

  • Veiller à ce que les pratiques de dotation soient conformes aux nouvelles lois et aux exigences de ses nouveaux contexte et processus opérationnels.

  • Intégrer la planification stratégique et opérationnelle à l'échelle de Passeport Canada et déterminer des mesures de rendement clés à l'aide du Cadre de la gestion stratégique. Le cadre comprendra le lancement d'un tableau de bord avec une série d'indicateurs de coûts, de rendement et de sécurité. Fort de cette approche, Passeport Canada sera mieux en mesure de déterminer l'incidence de ses nouvelles initiatives sur ses structures de coûts et de prendre les mesures qui s'imposent.

  • Mettre à niveau l'infrastructure de technologie de l'information pour améliorer le rendement des systèmes opérationnels.


Stratégie de mesure du rendement et indicateurs de rendement
Priorité stratégique 5 : Une amélioration des services offerts aux Canadiens, y compris des services consulaires et de passeport, et en matière d'activités commerciales internationales
Indicateurs clés
Résultats prévus d'ici un à trois ans Attestation
  • Excellence dans la prestation des services en général : un service innovateur, fiable, régulier, cohérent, uniforme et accessible dans le monde entier.
  • Une culture de la sécurité, de l'intégrité et de la conformité appuyée par des systèmes et des processus opérationnels à la fine pointe de la technologie.
  • Passeport Canada est reconnu comme un chef de file en matière d'authentification de l'identité, fait autorité dans le domaine de la gestion des identités et est un partenaire essentiel pour la sécurité nationale.
  • Un lieu de travail recherché où l'apprentissage et le perfectionnement permettent à tous les employés de réaliser leur plein potentiel.
  • Pourcentage de demandes de passeport dûment remplies qui sont traitées conformément aux normes de service publiées.
  • Pourcentage de personnes qui appellent et attendent moins de cinq minutes en file d'attente téléphonique.
  • Pourcentage de requérants qui attendent moins de 45 minutes en file d'attente dans un bureau.
  • Rendement du projet de renouvellement établi en fonction des principaux repères.
  • Atteinte ou maintien d'un coût unitaire de 60 $ pour un passeport de 24 pages pour adulte.
  • Atteinte ou maintien d'un coût unitaire de 35 $ pour un passeport de 24 pages pour enfant.
  • Nombre de demandes frauduleuses interceptées.
  • Nombre de passeports falsifiés interceptés.
  • Dépenses ne dépassant pas 95 % du budget total.
  • Un taux d'absentéisme ne dépassant pas le taux cible par employé non permanent par année.
  • Un taux de roulement égal ou inférieur au taux cible pour les employés non permanents.


Ressources financières et humaines
Ressources financières (en millions de dollars)
Exercice 2007-2008 2008-2009 2009-2010
Total des dépenses prévues 233,1 259,8 246,2
 
Ressources humaines (ETP)
Exercice 2007-2008 2008-2009 2009-2010
ETP 1 915 1 915 1 915

2.1.5 Activités habilitantes à l'échelle du Ministère : Services ministériels et Ressources humaines

Les éléments suivants du Ministère constituent l'infrastructure habilitante essentielle : Services ministériels, Ressources humaines, Communications et Services exécutifs.

Ces services font en sorte que les bonnes personnes sont aux bons endroits et que les employés reçoivent une formation pratique et pertinente, ont accès à l'équipement, aux locaux, aux systèmes et au soutien administratif dont ils ont besoin. Les Services ministériels comprennent les finances, la technologie de l'information, la gestion des biens et l'administration. Les Services exécutifs englobent la préparation des documents d'information et des conseils connexes aux ministres, au secrétaire d'État, aux secrétaires parlementaires et aux sous ministres; ils comprennent également les relations avec le Parlement et la rédaction des réponses du Ministère à la correspondance du ministre et de la haute direction ainsi qu'aux demandes portant sur l'accès à l'information.

Bien que ces activités visent principalement à répondre à la sixième priorité stratégique du Ministère - Meilleure harmonisation des ressources ministérielles (humaines, financières, matérielles et technologiques) à l'appui des objectifs de politique internationale et de la prestation des programmes au Canada et à l'étranger - elles sont également essentielles à sa capacité de donner suite aux cinq autres priorités.

 Services ministériels

Dans le souci constant d'assurer une gestion axée sur les résultats, le Ministère examinera son cadre de responsabilisation de gestion afin de veiller à ce que soient en place tous les contrôles et les processus permettant d'assurer une bonne gestion, de renforcer la conformité et de combler les lacunes relevées. Afin d'améliorer la gestion financière, il encouragera l'établissement de rapports financiers plus rigoureux et la réalisation d'analyses afin de mieux éclairer les décideurs et de cerner les risques financiers éventuels.

Pour assurer constamment la conformité aux règlements fédéraux en matière de passation de marchés et aux accords commerciaux, le Ministère mettra au point des systèmes intégrés et automatisés de surveillance et d'analyse de l'ensemble des activités de passation de marchés. Il élaborera des stratégies afin de veiller à ce que les pratiques en matière de passation de marchés soient justes, éthiques et efficaces et à ce qu'elles soient plus transparentes. Il déploiera également tous les efforts nécessaires pour améliorer le rendement quant à la façon de répondre aux demandes d'accès à l'information.

Étant donné l'accent mis par le Ministère sur la technologie de l'information la plus récente, il restructurera ses sites Internet afin d'offrir un seul portail d'information aux entreprises canadiennes, au public et aux intervenants internationaux, en conformité avec les normes fédérales liées à la normalisation des sites Internet. Il continuera d'élaborer des communications virtuelles en tant qu'outil clé, y compris des renseignements destinés aux médias en collaboration avec les partenaires fédéraux. Il assurera la présence du Canada sur la scène internationale par l'intermédiaire du site Web Canada International. Il mettra également à niveau son réseau informatique classifié, assurera la certification et l'agrément de systèmes commerciaux afin qu'ils répondent aux nouvelles normes fédérales et mettra sur pied une installation de reprise après sinistre à l'extérieur du Ministère.

Pour renforcer la gestion des biens, le Ministère élaborera un processus intégré de gestion des projets afin d'assurer une plus grande efficacité, de mettre en place des solutions rentables et d'assurer une plus grande satisfaction des clients.

D'autres services distincts et très importants sont dispensés à l'ensemble du Ministère par le personnel des Communications. Les activités clés pour l'exercice 2007 2008 comprendront la préparation de documents de communication et le soutien afférent à la contribution du Canada en Afghanistan et aux grandes rencontres internationales comme celles qui ont trait à l'ALENA, à l'APEC, au G8, à la réunion des chefs de gouvernement du Commonwealth, au Partenariat pour la sécurité et la prospérité ainsi qu'à l'Initiative de la Porte et du Corridor de l'Asie Pacifique. Parmi les autres initiatives, notons la nouvelle campagne de marketing pour le Service des délégués commerciaux du Canada et la promotion de publications ministérielles telles que Le Point sur le commerce et Ouverture sur le monde : Priorités du Canada en matière d'accès aux marchés internationaux. Le Ministère continuera de donner des conseils et de dispenser des services en matière de communications, y compris d'assurer la surveillance et l'analyse des médias pour les ministres et la haute direction.

Ressources humaines

Le Ministère tient ses employés en haute estime et il reconnaît la valeur de leurs ensembles complexes et diversifiés de compétences. Afin de favoriser leur perfectionnement professionnel, le Ministère leur dispensera une formation sur les langues officielles et des langues étrangères et assurera le perfectionnement de ses employés en matière de leadership et de gestion, dans les domaines des affaires étrangères et du commerce international, de la gestion des ressources et de l'efficacité interculturelle. Il élaborera et mettra en œuvre des stratégies de ressourcement et des programmes de perfectionnement pour les principaux groupes professionnels.

Afin que les bonnes personnes soient aux bons endroits, le Ministère élaborera et mettra en œuvre des stratégies de ressourcement et des programmes de perfectionnement de la carrière à l'intention de certains groupes professionnels. Pour répondre à la demande croissante de personnel, il adoptera de nouvelles mesures pour combler les postes vacants d'une manière plus efficace, tirant pleinement profit des possibilités qu'offre la Loi sur la modernisation de la fonction publique. Il élaborera et mettra en œuvre des lignes directrices pour faire face aux nouveaux enjeux et évaluera les pratiques exemplaires dans le but d'améliorer ses programmes et ses services au chapitre des ressources humaines. En ce qui a trait aux employés recrutés sur place (ERP) dans les missions à l'étranger, le Ministère élaborera une stratégie de réexamen des salaires afin que les salaires soient concurrentiels avec ceux offerts sur les marchés locaux et il se conformera aux lois locales sur le travail; il examinera les conditions d'emploi afin de tenir compte des changements et des préoccupations touchant l'emploi. En outre, il élaborera une stratégie visant à revoir et à mettre à jour les manuels d'employés en vigueur dans le monde.

Pour répondre efficacement à ses besoins futurs en ressources humaines, le Ministère mettra en place un processus de planification intégré; il réunira des analyses démographiques et mettra au point des capacités de prévision concernant ses effectifs afin de cerner les nouvelles tendances et les nouveaux enjeux, et d'être en mesure de remplacer ou de renouveler de manière efficace le haut pourcentage de ses employés qui prendront leur retraite au cours des années à venir.

Dépenses prévues pour mener ces activités habilitantes

Le coût de ces services habilitants est intégré aux activités de programme décrites dans les parties précédentes de la Section II, comme l'exige la Structure des ressources et des résultats de gestion - Architecture des activités de programme du gouvernement du Canada. Par conséquent, aucun renseignement financier n'est fourni ici.

Surveillance du rendement

Afin d'évaluer le rendement dans ce domaine, le Ministère utilisera des indicateurs de rendement associés au cadre de responsabilisation de gestion ainsi que les indicateurs qui se rapportent tout particulièrement à la gestion des projets et aux activités des secteurs et des directions générales.