Secrétariat du Conseil du Trésor du Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Pour soutenir des évaluations efficaces : Guide d’élaboration de stratégies de mesure du rendement


3.0 Composantes de la stratégie de mesure du rendement

3.1 Principales composantes d'une stratégie de mesure du rendement

La Politique sur l'évaluation (annexe A) définit la stratégie de MR en ces termes: « sélection, élaboration et utilisation continue des mesures de rendement pour guider la gestion des programmes ou la prise des décisions ». Afin d'orienter le processus de la stratégie de MR et de l'harmoniser avec les évaluations qui suivront, il est recommandé d'intégrer une stratégie de MR à un document comprenant les éléments suivants:

Ces composantes, qui constituent le fondement de la stratégie de MR, permettront de veiller à ce que les mesures du rendement sélectionnées ou élaborées produisent des renseignements complets et utiles aux fins de la surveillance et de l'évaluation du programme.

3.2 Détermination de la portée et de la complexité

Le profil du programme, le modèle logique, le cadre de stratégie de MR et la stratégie d'évaluation devraient être le plus succincts et concis possible. Leur longueur de même que leur niveau de détails devraient refléter la complexité du programme, les défis que pose la production de données de qualité aux fins de la surveillance et de l'évaluation et les risques rattachés au programme. Voici quelques exemples de risques dont il peut être pertinent de tenir compte dans la définition de la portée et de la complexité de la stratégie de MR:

  • les risques pour la santé et la sécurité du public ou de l'environnement (y compris le niveau et l'ampleur des conséquences liées à un échec de la politique, du programme ou de l'initiative, de même que la probabilité d'occurrence du risque);
  • les risques rattachés à la confiance du public ou à la mesure dans laquelle le dossier est politiquement délicat (risques réels et éventuels), y compris les risques rattachés à l'intérêt manifesté par les médias, les parlementaires ou les ministères;
  • les risques liés à la taille de la population touchée ou ciblée par le programme;
  • les faiblesses, problèmes ou enjeux connus du programme (qui, en principe, seront ressortis d'une évaluation antérieure);
  • l'importance relative du programme;
  • la complexité du programme (p. ex. les composantes et les mécanismes d'exécution);
  • le temps dont on dispose pour empêcher les risques de se produire ou les atténuer;
  • d'autres facteurs d'importance pour un programme en particulier.

Dans l'introduction de la stratégie de MR, expliquer comment la complexité du programme, les défis rattachés à la production de données de qualité aux fins de la surveillance et de l'évaluation et les risques liés au programme ont été pris en considération au moment d'élaborer la stratégie de MR.